Grossesse / Grossesse et Post-partum

{36 SA} Préparer une césarienne programmée: entre aménagements et frustrations

Je n’ai jamais accouché (par voie basse). J’ai donné naissance par césarienne par deux fois, une fois de manière programmée, une autre fois en grande urgence. Il est très rare en France de trouver une maternité qui accepte de laisser tenter une voie basse après 2 césariennes, car en effet, il existe un risque de rupture utérine (même si un AVA2C dans le jargon n’est pas contre-indiqué dans les recommandations des bonnes pratiques professionnelles ….). Tu penses bien qu’avec ma vieille cicatrice de césarienne version feuille de papier à cigarettes + une cicatrice en étoile au fond de l’utérus (merci monsieur le gynéco de m’avoir retiré ce fibrome sans mon consentement), aucune maternité ne voudra tenter de me laisser expulser un bébé par le vagin. Aliénor va donc naître lundi prochain par césarienne programmée.

 

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de la manière dont j’aborde cette nouvelle césarienne programmée en vieille routarde l’incision de Pfannenstiel.

 

 

On va pas se mentir, clairement j’aurais vendu mon porte-clé collector Batman pour accoucher par voie basse
Pour l’immense majorité des femmes, la césarienne n’est pas un choix, c’est le renoncement à la naissance qu’elles souhaitaient

 

Je sais qu’il est important de rappeler aux femmes que leur corps est fait pour accoucher, qu’elles en ont le pouvoir. Mais pour les mamans qui ont été césarisées, c’est à chaque fois un petit coup de poignard. Non, leur corps n’en a pas été capable. Elles n’ont pas ce pouvoir en elles. Est-ce que c’est de leur faute ?
La réponse est évidemment non. Lorsque la césarienne ne pouvait être pratiquée, certains accouchements se terminaient très mal pour maman et bébé. Cette opération sauve des vies, préserve de certains handicaps et de certaines complications qui peuvent être fatales, il ne faut pas l’oublier. Mais elle reste pour beaucoup d’entre nous un échec.

 

Ma première césarienne a été programmée car le protocole de la maternité était d’éviter toute tentative de voie basse en cas de grossesse gémellaire. Pour la seconde, l’équipe a vraiment attendu le dernier moment, mais il était clair que bébé ne pouvait pas en supporter plus, et ils ont donc procédé à une césarienne en urgence. Bon j’ai beaucoup mieux vécu la seconde car l’équipe a été au top, mais j’ai toujours cette impression d’avoir donné naissance sans avoir accouché.

 

 

 

 

 

Mais, je suis toutefois persuadée qu’il est possible de mieux vivre ces naissances particulières
(je t’en ai parlé notamment ici lorsque j’évoquais ma maternité idéale).

 

 

 

 

Si je n’ai qu’un seul conseil à vous donner:
Surtout renseignez-vous bien sur les protocoles de votre maternité en cas de césarienne programmée et/ou en urgence.

 

 

 

 

 

 

Certes, surtout dans le cadre d’une césarienne programmée, on peut négocier des aménagements avec l’équipe. Mais très honnêtement, gardez en tête qu’ils ne me remettrons pas en cause toutes leurs habitudes de travail juste pour vos beaux yeux.

 

 

 

Il existe un véritable fossé entre les maternités sur la manière d’aborder les naissances par césarienne

 

 

Et cette manière d’aborder la naissance par voie haute peut peut vraiment faire toute la différence dans le vécu de cette naissance. Pour éviter des déconvenues tardives, le mieux est de poser vos questions dès les premiers rendez-vous, ou pendant l’entretien prénatal précoce (le fameux RDV du 4e mois) s’il est proposé au sein de votre maternité. Vous pouvez également vous aider des retours des mamans césarisées compilés dans l’enquête réalisée par l’association Césarine. Vous pouvez d’ailleurs vous aussi y contribuer c’est rapide, il n’y a que des cases à cocher. Et ça pourra aider d’autres mamans.

Aujourd’hui, sous l’impulsion des couples et des associations de patients, de plus en plus de maternité mettent en place des protocoles qui permettent une vraie rencontre entre maman et bébé, lorsque les conditions médicales le permettent bien sur. Je vous ai déjà raconté la naissance de Samuel par ici, où malgré le code orange (moins de 20 minutes entre la décision de la césarienne et la sortie effective de bébé), papa a pu être présent, j’ai pu pousser pour aider la sortie de bébé (ce n’est pas que symbolique, j’ai vu une différence sur les douleurs post op), j’ai pu avoir bébé sur moi lors de la couture.

Je sais qu’on est très loin de ça dans pas mal de maternités. Il existe encore même des établissements où les pères sont privés d’assister à la naissance de leur enfant sous des prétextes assez fumeux, étant donné que ça se fait sans problème dans maintenant la majorité des établissements. Un accouchement mal vécu peut constituer un traumatisme pour certaines femmes et affecter significativement le lien maman-bébé. Il est grand temps que toutes les équipes se saisissent de la question.

 

 

 

On nous vend la césarienne comme une autre modalité d’accouchement et non une opération.
Il faut savoir passer de la parole aux actes si on ne veut pas que ce soit une vaine promesse.

 

 

Dans notre cas, voici quelques aménagements que nous avons demandé
pour la naissance d’Aliénor par césarienne

 

 

 

 

 

Je souhaite entrer à l’hôpital uniquement le matin même de l’intervention

 

 

Ca tombe bien, c’est le protocole en vigueur dans notre maternité.

J’ai moins l’impression d’entrer pour une ablation de la vésicule biliaire. Je passe faire coucou à la maternité la veille pour un monitoring et des prises de sang, et puis je rentre chez moi passer la nuit dans MON lit. Je viens pour donner naissance, je pars à la maternité juste avant comme les autres mamans.

 

 

 

J’aimerais pouvoir me rendre au bloc à pieds avec mon conjoint

 

 

 

 

 

Ben oui, je ne suis pas malade, je n’ai aucune douleur. Pourquoi me faire perdre son temps à un brancardier ?

 

 

 

Je souhaiterais que le champ opératoire soit baissé au moment de la naissance

 

J’aimerais voir mon enfant naître tout simplement, et ne pas juste l’entendre vaguement en me posant 1 0000000 questions.

 

 

 

J’aimerais qu’une infirmière/SF puisse prendre une photo de nous 3 juste après sa naissance

 

 

 

C’est bête, mais je n’ai jamais eu de photo de mon enfant contre moi juste après sa naissance. Les seules photos que j’ai sont d’eux, parfaitement intégrés dans leurs pyjamas, et de moi qui aie eu le temps de finir ma descente d’acide d’anesthésie. Bref, on repassera pour l’émotion du moment.

 

 

 

Les suites immédiates de la césarienne sont également un enjeu important pour bien vivre cette naissance

 

 

 

Dans l’idéal, j’aurais bien sur demandé à ce que nous soyons tous les trois réunis en salle de réveil,
ou encore mieux, que la surveillance se fasse en salle de naissance.

 

Mais pour des raisons logistiques tout à fait légitimes, je sais que ce ne sera pas possible. Et ça ne va pas s’améliorer avec la fermeture continue des petites maternités. Non seulement elles avaient plus le temps d’accompagner les couples, mais d’autre part, ces patientes vont être renvoyées vers de grosses maternités qui sont déjà débordées, et n’ont clairement pas le temps d’aller au-delà des exigences logistiques minimales pour assurer la sécurité des patients.

 

 

 

 

Comme à chaque césarienne, je souhaite qu’on m’aide à effectuer mon premier lever le plus tôt possible.

 

 

 

 

Oui une césarienne est une opération chirurgicale où on vous ouvre votre joli bidou de femme enceinte en deux. Mais non, ça ne veut pas dire que vous allez rester clouée au lit pendant des jours. Il est assez loin le temps où on attendait 24h pour proposer aux femmes le premier lever. En général, 4 heures après le début de l’intervention dans mon cas. J’ai de la chance, je n’ai jamais eu de grosses douleurs en post-opératoire. En général, 48h après, je me contente du doliprane.

Et puis merde, prendre une douche c’est un besoin psychologique intense tout autant qu’une nécessité hygiénique. Avec la chute d’hormones, je serai capable de pleurer à la vue de ma bouteille de shampooing pourrait me faire sauter du 3e étage. De plus, je suis persuadée que plus tôt on bouge, et plus on bouge, plus vite on se remet sur pieds.

 

 

 

Comme à chaque fois, je vais demander à rentrer chez moi au plus vite,
si possible 48h après

 

 

Si je me sens en forme, pourquoi monopoliser une chambre d’hôpital ? En plus, je suis loin d’être une primipare, donc je suis un peu moins stressée sur nos capacités à maintenir en vie un nouveau-né. Si j’ai des questions précises, ma sage-femme à domicile peut tout à fait y répondre. De même que ma conseillère en lactation.

De toute manière, rien de mieux que de retrouver ses repères et son confort personnel pour aborder sereinement ces temps troublés 😉 .

 


Ceci est le dernier article avant la naissance de la petite Aliénor. Je tenais à vous remercie de votre soutien précieux tout au long de cette grossesse. Vraiment. Normalement, je demanderai à Mr G de poster un court article pour annoncer la naissance (genre l’heure et la taille/poids, ne t’emballes pas, tu n’auras pas de récit de césarienne tout de suite). Si Mr G faillit honteusement à sa procuration bloguesque, soyez surs que je ne manquerai pas de poster un petit quelque chose sur Instagram.

Wish us luck !

14 Comments

  1. Coucou

    Juste pour te dire a quel point je suis heureuse pour vous que vous ayez atteint cette belle échéance…. Les semaines ont défilé avec leurs hauts, et beaucoup de bas, mais miss est une guerrière et est restée comme il faut au chaud !
    Je vous souhaite une jolie rencontre…

  2. Je vous souhaite que vos demandes soient respectées le plus possible mais en ayant parlé en amont, il n’y a pas de raisons que l’équipe ne fasse pas tout son nécessaire 😉
    Je te souhaite également de bien profiter de ces derniers jours de grossesse et bien sur, je te souhaite la plus merveilleuse des rencontres avec ta puce.
    J’ai l’impression que tu nous annonçais ta grossesse hier…
    A très vite (avec ce petit bébé dans les bras),
    Charlotte.

  3. La première photo de ma puce après la césarienne est avec son papa en peau à peau. Sa première photo avec moi date du lendemain de sa naissance. Alors je garde l’idée si jamais une césarienne se profilait pour bébé 3.
    Je te souhaite une belle fin de semaine avant le grand jour.

  4. Je te souhaite une très belle rencontre avec Aliénor. J’ai aimé suivre le récit de ta grossesse, authentique et touchant. Merci d’avoir partagé cette période avec nous. Je sais déjà que je penserai à toi mardi, même si on ne se connaît pas !

  5. Je suis outrée par la raison de ta première césarienne. Ma mère a pu accoucher de jumeaux par voie basse après une césarienne il y a… 30 ans !
    J’espère que la naissance d’Aliénor se passera suivant tes souhaits. Profite-bien des derniers jours avant la nouvelle tornade !

  6. Merci pour cet article éclairant qui risque de m’être fort utile! Je te souhaite la plus belle des rencontres avec ta fille et penserai bien à vous lundi. Et, au passage, mille merci pour ton soutien.😘

  7. Deux césariennes pour moi aussi, et j’en garde de bons souvenirs (malgré l’urgence de la deuxième… le code rouge a été évité de peu). J’avais rédigé un article d’ailleurs. Tout ça grâce à une équipe médicale au top. J’ai pu également pousser, nous avons été réunis au bloc avec bébé et papa…
    J’espère que toutes vos demandes seront respectées et je vous souhaite une belle rencontre avec Aliénor.

  8. En effet, tu as raison de préciser que parfois ça ne fonctionne pas comme on le souhaiterais… J’avoue faire partie de ces personnes qui insistent sur la capacité des femmes à accoucher. Je pense qu’il est très important que les hôpitaux se penchent le plus possible sur le « confort » si on peut appeler ça comme ça, des patientes qui vivent une césarienne et bien entendu sur l’écoute de leur souhaits.
    Je vous souhaite une merveilleuse rencontre avec Aliènor, à l’heure qu’il est elle est peut être déjà tout contre vous…

    1. Exactement, c’est aux différentes équipes de mener leurs réflexions sur cette problématique. Le problème c’est qu’il n’y a aucune obligation, alors que la rentabilité en est une …

  9. Merci pour ce témoignage !!! C’est tellement important que les futures mamans soient informées afin de pouvoir faire les choix les plus éclairés quand cela est possible .
    Je viens de partager le récit de Mathilde qui a eu une césarienne programmée pour Noël. le voici si cela t’intéresse : https://danse-prenatale.com/temoignage-n4-une-cesarienne-pour-noel/

    Plein de belles chose à la petite famille
    Sonia Danse prénatale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *