Santé des enfants

APLV et trousse de secours

Aujourd’hui, je vous propose encore un billet très court. Non pas parce que je suis en vacances avec 4 enfants dont les plus grands ont 4 ans, non pas parce que je suis la tête sous l’eau avec les examens, mais surtout parce que nous avons du faire face à un choc anaphylactique pour notre petite Aliénor. Donc je suis en pleine valse des médecins.

C’était une bonne journée.
Nous fêtions avec un peu de décalage l’anniversaire d’Isaac et de Yoann.

 

Le gâteau était assez lourd pour l’estomac mais plutôt bon: une mousse chocolat et framboise. Tout le monde était repu. Il était temps de faire faire son rototo à Aliénor.

J’essuie un petit régurgiti. Un régurgiti qui ne ressemble pas à un RGO. Déjà une grosse victoire quotidienne.

 

Et puis les yeux d’Aliénor ont commencé à gonfler.
Pas au point de la rendre aveugle, mais c’est de tout même bien visibles.
Des plaques rouges sont apparues.

Les régurgitations étaient revenues comme aux pires instants du RGO.
Mon bébé hurlait à pleins poumons et rien ne semblait la calmer.

 

 

 

 

Dans ma tête, tout d’un coup, la lumière fut.

 

Cela vaut vraiment la peine d’être relevé car c’est pas souvent qu’on y voit quelque chose dans la pénombre haut ces derniers temps.

 

 

Aliénor était en train de faire un choc anaphylactique.

 

Rapide calcul dans ma tête. Les urgences pédiatriques les plus proches sont beaucoup trop loin dans le coin reculé de la campagne où nous nous trouvons. Il nous faudrait 40 minutes pour y aller depuis chez mes parents.

 

Bon, elle n’a pas de gêne pour respirer on est pas dans l’urgence absolue.
J’ai déjà ingurgité les recommandations médicales lorsque ce type de réaction se produit.

Tout d’abord administrer un antihistaminique

 

 

 

 

L’ampoule se rallume encore une fois. EDF se réjouit de cette nouvelle manne financière. Nous avons un antihistaminique, la pédiatre nous l’avait prescrit au cas où Aliénor déclarait une varicelle. Pour une fois, nous ne sommes pas des poissards de la galaxie intersidérale.

Hop, administration de la dose. Hop doliprane pour calmer sa douleur.

 

 

Les yeux dégonflent petit à petit. Les plaques disparaissent.
La douleur se calme.
Elle peut prendre son biberon quelques heures plus tard.

 

 

Enooorme soulagement pour tout le monde.

 

 

 

Et vient le moment de se creuser de la cervelle pour trouver
d’où vient cette exposition accidentelle.

 

Les biberons mal lavés ? Nope, l’évier a été lavé juste avant et la brossette ne sert qu’à ça.

Et puis, je me suis souvenue.

 

Aliénor bavait beaucoup, j’avais une serviette en papier dans la poche
alors que je l’ai dégainée sans trop y penser.
L’automatisme de la mère de famille nombreuse qui a essuyé


des litres de bavouille (et de vomitos, mais là n’est pas la question).

 

Il devait y avoir une trace de mousse contenant du lait.
Juste une trace.

 

 

Culpabilité maternelle bonjour.

 

 

Si je vous raconte tout ça, ce n’est pas pour me lamenter sur mon sort. Celle qui s’est pris les dégâts en pleine tronche c’est mon Aliénor.

 

Je me dis que j’ai bien fait de bannir les produits laitiers de mon foyer.

 

On me dit que souvent les allergies disparaissent avec l’âge. Mais si tu veux, on est vraiment pas fortiches en stats dans la famille. Le fameux asthme du nourrisson n’a pas disparu à deux ans pour Isaac et Samuel. Et devinez quoi, alors que je disais sur Instagram que seulement 2 garçons sur 3 arboraient fièrement leur ventoline, Yoann nous a fait 2 crises d’asthme. Champions du monde des improbabilités statistiques !

6 Comments

  1. Mon dieu l’angoisse! Tu as géré comme une chef, j’aurais paniqué +++ à ta place! C’est vraiment une APLV de dingue qu’elle subit, ta pauvre puce. Ca va mieux maintenant? Tu n’as plus qu’à redemander un antihistaminique à Wonder Pédiatre! 😉

  2. Comme tu as du avoir peur ! Heureusement que tu as eu les bons réflexes et que tu avais les bonnes infos !
    Ça a du être impressionnant…
    Je comprends que tu enlèves les produits laitiers dans ta maison… Finalement, ca va trop vite.
    Je sais que niveau statistiques, vous êtes malheureusement mal lotis mais j’espère qu’au moins une fois vous aurez la chance de votre côté… Et que l’APLV disparaitra complètement en grandissant…. Je vous le souhaite en tous cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *