Au quotidien

Blog et réseaux sociaux : réflexion en cours

Je suis la nana qui est restée coincée en 2010 et qui a à peine un Facebook personnel, page qui est en jachère depuis des années. Je suis la nana qui a un créé un compte Facebook pour ce blog mais qui n’a pas publié depuis 6 mois. Je suis la nana qui claironne partout que Instagram c’est THE réseau social de l’affichage de photos impitoyablement sélectionnées, retouchées, et qui donnent une image très déformée de la réalité, le tout purement à l’avantage de la personne qui poste. Bref, un réseau sans grand intérêt.  Ouai. Sauf que penser chère Working Mutti c’est faire des différences. Et là, je plaide coupable pour le crime de non usage de mes neurones. J’avais donc envie de vous faire part de ma petite évolution en cours sur l’utilisation des réseaux sociaux sur ce blog.

Je ne vais pas vous mentir, dans cet article je ne vais pas vous annoncer que j’ai complètement changé d’avis sur l’utilisation des réseaux sociaux. Ce sera plus un article pour vous partager mon lent, et parcellaire (faut pas déconner non plus) changement d’opinion sur le sujet.

 

 

Si j’ai ouvert ce blog à la base, c’est pour pouvoir l’ouvrir sur des sujets qui me tenait à cœur et partager avec d’autres parents.
Les deux sont tout aussi importants, tout aussi riches.
Ils sont aussi interdépendants

 

 

 Grâce à vos retours, à la lecture des articles des autres blogueuses, je confronte d’autres points de vue aux miens, j’apprends des choses, et ça nourrit ma réflexion et se traduit parfois par des changements concrets au quotidien.

 

 

Il faut reconnaître honnêtement que les réseaux sociaux permettent de monter cette interaction blogueur/lecteur à un autre niveau

 

 

 

 

On peut réellement partager son quotidien avec ses lecteurs et donc créer une plus grande proximité. Et qui dit plus grande proximité dit des interactions plus riches sur le blog car on se permet plus de choses avec une personne qu’on connait. Lorsqu’on est assez isolée, comme moi, ça permet aussi de rompre un peu cette solitude et d’avoir un peu plus d’interactions au cours de la journée avec d’autres mamans.

Dans un monde naïf, pur et innocent, ouvrir des profils sur différents réseaux sociaux serait une vraiment chouette idée.

 

 

Mais j’étais bille en tête dans l’idée que pas mal de publications sur les réseaux sociaux visent à donner une image idéalisée de la réalité quotidienne.
On ne montre que ce qui est flatteur, voire on retouche certaines choses pour que ça rende parfaitement bien.
Le but est de vendre du rêve, de se vendre pour pouvoir vendre des produits et des services via des concours et autres billets sponsorisés.

 

 

 

Ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit. Je pense sincèrement que chacun fait ce qu’il veut avec son blog et ses comptes sur les réseaux sociaux, surtout dans la blogosphère parentale où le public visé est tout de même des adultes avec un minimum de recul sur les choses. Et pis faut bien gagner sa vie. Mais ce n’est vraiment pas un pan de la blogo qui m’intéresse personnellement, et du coup j’avais complètement déserté les réseaux sociaux, tant en tant que gestionnaire d’un compte que de follower.

 

 

 

Mais plaidons coupable d’esprit mal tourné et de cynisme:
J’ai certainement fait un gros gloubi boulga et une généralisation abusive

 

 

 

 

Oui, il existe encore beaucoup de comptes de réseaux sociaux où les blogueurs veulent juste partager leur quotidien. Tout simplement.

 

 

Qu’est ce qui m’a fait changer d’avis ?

 

 

J’ai eu une réflexion genre Archimède dans son bain (vous ai-je déjà dit que j’ai beaucoup d’illuminations dans ma douche en général ?).

 

 

Les réseaux sociaux ne sont qu’un média, un messager.
C’est comme à la poste, tu mets ce que tu veux dans ton colissimo
c’est pas le facteur qui est responsable

 

 

On peut prendre l’exemple du Youtube. On peut regarder des vidéos de prank débiles, des clips de Maître Gims, ou des compilations des meilleurs moment de la télé-réalité bien scriptée. Mais on peut chercher un peu, aller au-delà des tendances YouTube, et trouver du contenu vraiment bien fait, du genre des reprises de Bella Ciao en amateur plus que poignantes, des vidéos de vulgarisation scientifique complètement WTF, des courts métrages qui te laissent sur les fesses etc.

 

 

 

Hep la Working Mutti, celle qui se la joue militante du dimanche, pourquoi ne pas essayer de créer un compte qui change dans ce marasme de superficialité ?
Après tout, au lieu de râler comme les 3/4 de la journée, pourquoi tu n’essaierais pas de proposer du contenu genre ton quotidien bien cradouille et plan plan ? 

 

 

Genre montrer à la face du monde mon salon en bordel, les pyjamas de mes fils traînent sous leur lit, exposer mon fièrement le dos de mon fils faisant la popotte avec une arrière plan mon lave-vaisselle premier prix modèle 2014, ou documenter nos traditionnels week-ends courses/aire de jeu ? Peut être bientôt le bonheur de nos nuits sans sommeil à réconforter un nourrisson qui se la joue nocturne du Louvre, avec pour pièce maîtresse sa mère réduite à l’état de momie du fait du manque de sommeil.

 

 

Que celle à qui ce n’est jamais arrivé me jette la première pierre

 

Au moins, je me sentirais moins isolée au quotidien. Rire avec quelqu’un, recevoir des messages de réconfort, mine de rien, ça fait vraiment du bien. C’est la vraie raison en fait. Je suis la seule maman de mon groupe de copines, certaines par choix, d’autres parce qu’elles sont engagées dans un parcours PMA. Donc j’ai un peu personne avec qui partager mon quotidien de maman. Parce que là on est un peu tous seuls dans la foule de la région parisienne.

 

 

Je me fixerais par contre certaines règles intangibles:

 

  • Je ne montrerais pas le visage de mes enfants

  • Je ne relaterais pas des situations qui pourront leur “coller la honte” si quelqu’un venait plus tard à tomber sur ce post (genre les détails de leur dernière gastro).

  • Je ne donnerais aucune info qui permettrait d’identifier leur identité, leur adresse exacte, l’école qu’ils fréquentent etc

  • Ces posts n’auront pas pour but de documenter leur quotidien façon vlog genre aujourd’hui ils portent ça, on a mangé ça, on s’est couchés à telle heure etc

 

Attention, je ne dis pas que ces règles constituent LA sainte voie à emprunter et que quiconque s’en échappe est forcément sur la pente du diableuueh. Non, pas du tout. Ce sont juste des règles avec lesquelles Mr G et moi nous sentons à l’aise.

 

 

 

Mais … est-ce que ça va intéresser quelqu’un en fait ?

 

Chez les Working Mutti – Mr G, on a un quotidien d’une banalité affligeante. Au moins, ça me permettra de me lancer dans l’e-somnifère, ou comment gagner des followers dans la communauté des insomniaques.
Il y’a tous ces petits moments de tendresse entre mes fils, mais il va falloir se lever tôt pour réussir à les capturer avant qu’ils bougent sans montrer leurs visages. Et si je commence à poster des trucs pathos-boubou-ouinouin, est-ce que ça va pas très vite lasser les gens aussi ?
Mais je peux aussi parler de nos découvertes, de nos quelques sorties intéressantes, de mes bourdes quotidiennes.

Je veux bien investir du temps pour être présente sur les réseaux sociaux, mais bon j’ai pas non plus envie d’écrire pour que personne ne lise. Non pas que je veuille flatter mon égo et devenir une influenceuse célèbre (ce qui serait ironique car bien souvent je n’arrive pas à influence mes propres enfants), mais le but de ces posts étant pour moi de communiquer, si c’est uniquement pour entendre l’écho de ma voix ça ne sert pas à grand chose.

Est-ce que je vais aussi avoir la motivation pour poster régulièrement ? Est-ce que je ne vais pas laisser tomber au bout d’une semaine par manque de choses à dire ?

 

Ce blog devient bilingue. Il me reste encore une langue non exploitée (nope, pas l’allemand).

 

 

Autant de questions auxquelles je n’ai pas de réponses certaines.

 

 

Et si je décide de me lancer, je vais poster sur quelle plateforme ?

 

J’ai cru comprendre que Facebook avait un algorithme assez pourrave qui faisait que assez peu des personnes aimant la page pouvaient voir apparaître les publications dans leur fil d’actualité. Et puis il paraît que Facebook c’est pour les vieux. Il parait que maintenant Instagram c’est THE place to be. Bon, ben on va voir à quoi ça ressemble cette bestiole.

 

 

Bref: on va tester. On verra bien ce que ça donne.
Si ça vous intéresse, il y’a des jolis boutons qui donnent les liens vers les différents comptes.

 

Du coup pour me suivre sur Facebook et Instagram, il y’a de jolis petits boutons en haut à droite. Ou alors juste ici et .

18 Comments

  1. Coucou,
    Allez, viens ! Bon, je suis à fond, j’ai Fb, Instagram et Pinterest mais… sur Fb, il ne se passe pas grand chose. Pinterest, je n’ai toujours pas compris le grand intérêt de sélectionner des photos juste parce qu’elles sont jolies si je n’en ai pas besoin… et comme la déco est très aléatoire chez nous, je ne recherche pas d’inspiration particulière… Bref, le seul que j’aime vraiment bien, c’est Instagram.
    Tu as plus d’échanges spontanés : des échanges courts par commentaires ou des messages interactifs par messages privés.
    Chez nous aussi, pas de photo sur laquelle les enfants seraient identifiables, pas de détails trop personnels.
    A bientôt peut-être sur les réseaux sociaux alors !

    1. Effectivement, après 24h de découverte d’Instragram, je dois reconnaître que les échanges sont vraiment plus fluides et qu’il y’a beaucoup plus de choses que sur Fb !

  2. J’espère que ça te plairas ! Pour ma part, Instagram c’est mon réseau social favori, celui avec lequel j’ai le plus d’échanges autour du blog !
    J’espère que y trouveras ton compte (t’as vu le petit jeu de mot hahahahah) !
    A bientôt 😉

    1. Effectivement, le peu que j’ai vu d’instagram me fait voir que c’est beaucoup moins mort que Fb et que les échanges se font de manière plus fluide je trouve.

  3. Ah ah, je me retrouve beaucoup dans ton article! J’ai un compte FB qui est peut-être le plus actif, mais non lié à mon blog. Je suis aussi sur Instagram, là encore pas lié au blog, et je regarde plus que je ne poste. Pas de Twitter, pas de Pinterest, pour des raisons tout à fait similaires aux tiennes. J’avais eu la même réflexion que toi à ce sujet et ai décidé de continuer comme bon me semble et mon blog semble vivre correctement en étant décroché des réseaux sociaux. Quant aux règles de bases, j’ai les mêmes que toi: on ne voit jamais le visage de La Bête, aucun moyen de deviner son identité, jamais d’article honteux à son sujet. Cela me semble la base des bases lorsque l’on parle d’une personne sans son consentement.

    1. Exactement, le plus important est de faire comme bon te semble ! Je t’avoue que certaines photos postées sur les réseaux d’enfants en pleurs sur le pot me mettent assez mal à l’aise …

  4. J’ai toujours trouvé Facebook très normal, je n’ai pas eu l’impression d’y chercher quelque chose qui me manquait dans ma vie, ni d’en être esclave. J’ai toujours peu publié dessus, très peu de photos, jamais de statut (à titre public – avec mon vrai nom je veux dire). Instagram est bcp plus problématique à mes yeux. Mais après quelques allers retours, j’ai fini par n’en prendre que le meilleur. Je cherche les comptes qui véhiculent des idées au delà des photos, qui offrent de vrais textes en legende car j’aime les mots avant tout. Twitter jamais, Pinterest rarement, parfois pour une idée gateau d’anniversaire mais rarement plus, ou de DIY comme toi.

    1. Clairement sur Instagram les comptes les plus populaires sont l’illustration de ce qui me dérange avec cette plateforme. Donc je les évite soigneusement !

  5. Et bien moi je suis drôlement contente de te retrouver sur Instagram ! Pour être tout à fait honnête, à la base je suis anti-réseaux sociaux. J’ai un Facebook perso en jachère depuis je ne sais pas combien de temps et je n’ai compris qu’Instagram était un réseau social qu’il y a quelques mois, c’est dire… Mais finalement, lorsqu’on s’abonne aux « bons comptes », comprendre par là ceux qui proposent des informations nous intéressant, on se rend compte qu’il y a aussi du bon !
    Pour ce qui est de cette image de la vie parfaite sur les réseaux sociaux, je pense que peu de personnes sont assez naïves pour y croire. Je vois ça sous un autre angle : je poste des jolies photos parce que j’aime les prendre et les partager et non pas parce que je veux donner une certaine image de ma vie. J’associe les réseaux sociaux à un partage assez « léger » et pour les sujets qui me paraissent vraiment important j’utilise le blog de toute façon.

    1. Rien de mal à poster de jolies photos c’est sur 🙂 ! En fait, je pensais aussi aux ados qui voient les corps parfaits des personnes qu’elles admirent et qui parfois peuvent filer de gros complexes. Mais clairement, depuis que j’y suis je vois qu’il existe pleins de comptes très sympas à suivre et que les interactions sont plus faciles et plus fluides sur cette plateforme. Comme quoi !

  6. J’ai créer une page facebook pour mon blog qui n’est plus alimentés depuis longtemps (je cherche d’ailleurs à la supprimée) car je n’y trouve que peu d’intérêt et vu le peu de visibilité je ne me vois pas perdre mon temps pour ça.
    Je suis énormément active sur Instagram ou je te rejoins la spontanéité des échanges se fait naturellement, c’est beaucoup plus fluide.

    Je t’ai ajouter avec plaisir à ma liste sur IG, au plaisir de te lire également là-bas

  7. Oh bien sûr les réseaux ne reflètent pas toujours la réalité ! Mais depuis que j’ai découvert cette belle communauté de mamans sur Instagram j’avoue être redevenue accroc à ce réseau (on apprend tous les jours, on découvre des super activités ou livres, on parle à pleins d’autres mamans et on se sent vraiment moins seule…)
    Du coup bienvenue sur Instagram au plaisir :*
    Pachamaman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *