Santé de maman

By-pass: et si je court-circuitais l’opération ?

Je t’en avais déjà parlé à plusieurs reprises (notamment ici, ici et ), la solution choisie pour perdre mes dizaines et dizaines de kilos était de recourir à la chirurgie, plus précisément de réaliser un by-pass. Comme pour tous les patients, l’équipe médicale m’a recommandé de perdre du poids avant l’opération pour faciliter le travail du chirurgien. Je l’ai fait. Et puis j’ai continué. C’est 15 kilos que j’ai envoyé sur les roses en deux mois. Si je me présentais aujourd’hui la bouche en cœur devant un chirurgien je me ferais rembarrer car mon poids ne me rend plus éligible à la chirurgie bariatrique. Alors j’y vais, j’y vais pas ? Petite précision comme d’habitude, ce billet n’est sponsorisé par personne. Je donne mes propres sousous à la grande compagnie dont je vais vous parler dans cet article. J’ai eu l’idée toute seule un samedi soir alors que je n’arrivais pas à dormir.

 

A l’origine de mon envie de perdre quelques kilos,
il y avait bien sur mon envie de fayotter auprès de mon chirurgien adoré.

Je me suis dit que perdre 5 kilos ça me ferait pas de mal, même si c’était juste enlever un caillou de la falaise. Et que je risquais fort de me casser la binette en le faisant.

 

Mais il y’a aussi le fait que mon esprit de contradiction fort développé
a été titillé par la remarque de ma psychologue, au demeurant fort sympathique et efficace.

 

Vous allez faire un régime, et vous n’allez perdre qu’un petit kilo par semaine et ça va vous énerver. Il vous faut quelque chose qui marche, et qui donne de vrais résultats et vite“.

Ah oui ? Challenge Accepted.

Je vais faire un régime avec une perte de poids modeste et tenir le coup. Juste parce qu’en fait je suis une tête de mule.

 

 

J’ai mouliné dans ma tête: Comment je vais m’y prendre ? 

Tous les régimes prescrits pas moult professionnels se sont soldés par une balance qui a juste daigné m’enlever un ou deux kilos, l’aiguille formant un petit sourire narquois à chacune de mes déceptions. Bref, on oublie l’idée. En plus je trouve qu’ils sont hyper rigides et ne nous apprennent pas comment gérer le quotidien dès qu’on sort des menus types.

Bien sur exit les régimes miracles type soupe au chou, hyperprotéiné et compagnie. Tu perds un kilo tous les 100€ à peu près et ce ratio ne me semblait absolument pas efficient.

J’avais déjà essayé la méthode le secret du poids et j’ai été frappée par la stupidité du barzingue. On part du postulat que TOUTES les femmes ont besoin de 2100 calories par jour et puis c’est tout ? Mais c’est complètement débile ! On est produites en masse dans la même usine à Taïwan ou quoi ? (Auquel cas j’imprime le bon de retour pour ma personne). Et bien sur on a toutes le même niveau d’activité physique. Bref, minimum d’investissement, maximum de rentabilité. Et je te passe les petits messages culpabilisant de la madame en bas de l’appli lorsque tu approches ton quota journalier. Punaise si elle était en face de moi elle se serait pris tellement de coups dans les dents qu’elle l’aurait fermé sa boite à camembert ( 20 000 calories en plus). J’avais acheté le livre qui va avec. Pour lire 50 pages qui te disent exactement la même chose. Et en plus on te le dit bien qu’on te le répète pour être sure que tu as bien compris, crucruche que tu es. Bref, mon égo et mon esprit critiques ont fini en PLS.

 

 

 

Le seul régime qui me semblait valable c’était la méthode Weight Watchers.
Pourquoi ?
Ben parce que c’était un peu la seule que je n’avais pas essayée dans les 5 dernières années.

 

Petit rappel du fonctionnement de la méthode

Chaque aliment correspond à un nombre de points, le dit nombre augmente avec la quantité mangée. Attention l’augmentation peut ne pas être linéaire comme par exemple pour le chocolat. Mais il existe pas mal d’aliments à 0 point: légumineuses, poulet, poissons, légumes, fruits, yaourt nature, compote sans sucres ajoutés et c’est à peu près tout ce qui me vient car c’est ce que je mange au quotidien.

On a un nombre de points journaliers à ne pas dépasser calculé en fonction de l’âge, du poids de départ et de l’activité physique quotidienne. A côté de ce nombre de points journalier on dispose d’une réserve hebdomadaire assez conséquente (l’équivalent d’une journée et demi) qui sert à compenser les écarts genre le resto du week-end.

 

Intelligent car:

1) on a pas tous le même besoin en calories
2) lorsqu’on est en obésité ++ on a l’habitude de manger de bonnes quantités et donc passer à des portions de 150 g de pâtes par repas du jour au lendemain ça peut te donner l’impression de te doucher à la glace pilée. Et te décourager au bout de 2 semaines parce que ça tranche beaucoup trop avec tes habitudes.

 

Le calcul n’est pas non plus individualisé hein ça reste une méthode standardisée
mais ça donne une bonne idée générale.

 

Je suis également allée à une réunion, une seule (même si je suis abonnée, c’est juste que j’ai pas le teeemps !!)
et j’ai trouvé la coach super.

 

Elle m’a dit qu’elle adorait voir des nouveaux car elle savait que leur vie allait changer. J’ai rigolé intérieurement en me disant que c’était tellement gros comme promesse commerciale que personne allait gober ça. Ironique pour une réunion de personnes en surpoids ou obèse hein. Même si ça m’écorche la bouche de le reconnaître parce que j’aime pas ce genre de discours grandiloquent vanille fraise princesse et licorne arc en ciel, ben elle n’avait pas tort.

 

L’animatrice (enfin maintenant Coach ça fait plus à la mode) est vraiment très déculpabilisante et aux antipodes des discours servis par les diététiciennes que mal de gros ont pu rencontrer. “100 g de féculents ? Mais c’est une part pour un enfant de primaire ça ! Faut arrêter. Et ne pas manger de féculents le soir ?! Vous allez tenir ça 10 ans peut être ?” J’ai pu discuter avec elle à la fin de la réunion. Elle m’a dit d’arrêter tout de suite de prendre le programme comme un régime. Sinon ça allait finir comme pour tous les autres. Si je ne suis pas au régime, eh bien je vis normalement. Toutes les semaines, la réserve hebdomadaire doit être à moins de la moitié

 

Ouai mais en vrai c’est dur à suivre ?
Tu es dans un tel état de frustration que la vue d’un Paris-Brest
te ferait faire la distance à quatre pattes en imitant une chèvre juste pour en prendre un bout ?

 

 

Je vais pas te mentir c’est pas une baguette magique. J’avais un capital de points très confortable au départ et donc je me privais pas de grand chose. J’avais juste arrêté de manger comme Mr G en fait …
Et puis avec la perte de poids mon capital a baissé donc c’est tout de suite plus chaud de prendre autre chose en dessert qu’un yaourt si tu ne veux pas passer le reste de la journée à manger des escalopes de poulet avec des lentilles (aliments à 0 point). Ça t’apprends qu’en matière de nourriture tu ne peux pas avoir le beurre et l’argent du beurre. Je te conseille de choisir l’argent du beurre pour dépenser ton petit pécule sur Vinted.

Cependant ce n’est pas la cantine du couvent dans ton assiette non plus. Par contre, tu vas devoir te mettre aux fourneaux pour te cocotter des petits plats pas mauvais et acceptables en termes de calories.

On peut s’aider des recettes du site Weight Watchers bien sur, mais surtout de la myriade de blogs qui proposent des recettes de leur création. Amandine Cooking ou Chez Cachou pour ceux que je préfère. La recette du cheesecake Weight Watchers est un ersatz plutôt pas mauvais. Les nouilles légumes et lait de coco et le gateau chocolat fromage blanc n’ont rien à envier à leurs alternatives qui participent au bouchon sur chassé croisé estival dans tes artères.

 

Par contre j’ai du renoncer à mon sacro-saint fromage en dehors de mon petit déjeuner, ou alors pas tous les jours.
Et ça, c’est vrai drame personnel.

 

 

Je ne me leurre pas, je sais très bien que cette multinationale et ce programme font totalement
parties de l’industrie de la minceur, et que leur but n’est pas altruiste, mais bien commercial.
Tout comme les cliniques qui pratiquent les opérations de chirurgie bariatrique,
tout comme les diététiciens qui ne sont pas remboursés par la sécu.

J’ai pu voir sur l’application et en réunion des personnes ayant réussi à perdre plus de 45/50 kg.
La diététicienne de la clinique où je dois (devais) me faire opérer m’avait bien dit que
c’était rarissime et qu’il fallait en passer par une opération.


Est-ce qu’elle prêchait pour sa paroisse ?
Ou alors est-ce que les régimes classiques prescrits sont-ils à ce point inadaptés ?

Bref, on en arrive ENFIN au sujet de cet article:
Ira-ti ira-ti pas sur la table de charcuterie chirurgie ?
Et niveau bourrelets ça va c’est moins la grande évasion sur les côtés du pantalon ?
Et la sentence de la balance ?

Pour moi cette méthode a été très efficace.
J’ai perdu 3 tailles de vêtements, je me suis délesté d’une quinzaine de kilos en deux mois.

 

Et ça a fait une sacrée différence sur l’IMC.

 

Laisses moi m’autocongratuler deux minutes

 

En fait, si je me pointais aujourd’hui pour un premier rdv devant
un chirurgien qui pratique la chirurgie bariatrique,
je me ferais envoyer sur les roses si je perdais un kilo.

 

Pour rappel, pour être éligible à la sleeve ou au by-pass, l’IMC doit être supérieur ou égal à 40 ou supérieur à 35 s’il y’a une comorbidité associée (cholestérol, diabète de type 2, apnée du sommeil, problèmes cardiaque etc). Je n’ai aucune comorbidité, j’ai des examens de jeune fille voire de sportive (je t’en avais parlé ici).

 

Oui je sais tu vas me dire que c’est le poids du début du parcours qui est pris en compte. De toute manière je serai encore éligible. Mais …

 

Je me pose la question, est-ce que je la fais cette opération ou pas ?

 

 

La méthode Weight Watchers marche très bien pour moi. Le résultat est là sans les contraintes hyper lourdes à vie qu’imposent une chirurgie bariatrique. Même si c’est plus lent, mais bon je suis pas aux pièces. Je te parle pas de la Ben&Jerry mais plutôt du fait de ne pas pouvoir boire en mangeant, de ne plus prendre de l’ibuprofène lorsque j’ai une migraine. Mine de rien, ça fait réfléchir …


Même si bon en ce moment je suis en plein dans un palier bien lourdingue et je suis encore plus dans le brouillard. Je me demande si ce n’est pas la fin de cette belle aventure …

 

Est-ce que je dois me lancer tout de même dans un by-pass avec
toutes les conséquences que cela implique alors que je suis maintenant
dans une zone de poids où la chirurgie ne me serait plus une solution médicalement recommandée ?

 

Cependant, il y’a cette petite voix dans ma tête.
Tu la connais bien, je pense que tu as sa sœur jumelle qui hante ta boite crânienne

 

Et si je reprends du poids et que je dois recommencer le parcours à zéro ?  Est-ce que je ne suis pas en train de me dégonfler parce que j’ai peur de l’opération alors que j’en ai pourtant bien besoin ? Est-ce que je ne m’emballe pas trop ? Est-ce que je ne devrais pas attendre d’être au minimum à 5 points d’IMC en moins avant de tout arrêter ?

 

Bref, je suis en plein débat schizophrène.

 


 

Et pour finir, le petit point WTF. C’est assez drôle mais même si objectivement j’ai perdu trois tailles je n’arrive pas à m’acheter des vêtements dans cette nouvelle taille. Ils seront dans ma tête de toute manière trop petits pour moi. Alors j’en achète dans mon ancienne taille, et je flotte dedans. Je perds littéralement mon froc quand je marche. Pourtant, je ne vois aucune différence dans le miroir. Je suis toujours aussi grosse. Il parait que c’est classique. L’être humain est décidément une entité bien complexe …

18 Comments

  1. Tu vas trouver ta réponse c’est sûr! Attends encore un peu, et dans un sens ou dans un autre je suis sure que tu vas savoir. By the way, je sais que je t’avais parlé d’un livre et je ne sais plus si je t’ai donné le nom. C’est un roman, ça s’appelle La femme qui voit de l’autre côté du miroir (https://www.eyrolles.com/Loisirs/Livre/la-femme-qui-voit-de-l-autre-cote-du-miroir-9782212569247) – efface si je te l’ai déjà donné

  2. Waouh, bravo, vraiment ! tu sais que je n’ai que de bons échos de WW ?
    Comme dit Lexie la réponse te viendra naturellement, de ton envie ou pas de continuer à manger selon la méthode WW, de ce que tu te sens capable de faire… C’est sûr que si tu entrevois la possibilité de te passer de cette intervention, c’est top pour toi !

    1. Ah oui ? J’avais eu pas mal de retours mitigés de WW, mais ce sont des personnes qui l’ont fait il y’a minimum 10 ans. Mais il faut bien intégrer que c’est une méthode “à vie”. Ce n’est pas parce qu’on a fait “le WW” comme on dit par chez moi qu’on peut faire n’importe quoi un jour sur deux par la suite.

  3. Félicitations pour cette perte de poids. J’ai plusieurs personnes dans mon entourage dont ma belle-mère qui ont fait la méthode Weight Watcher et ça fonctionne plutôt bien. Je n’ai jamais essayé cette méthode pour perdre du poids mais par contre je lis le magazine qui sort tous les deux mois et il m’arrive de faire les recettes de cuisine qui sont proposées dedans. Après pour l’opération by-pass, mon amie qui a fait cette opération avait fait aussi WW avant mais contrairement à toi elle avait très peu perdu de poids et du coup elle avait opté pour l’opération qui a très bien fonctionnée pour elle mais bon, je pense que chaque personne est différente là-dessus et c’est à toi de peser le pour et le contre si tu envisage l’opération malgré ta perte de poids avec WW. Peut-être te donner une dead-line jusqu’à la fin de l’année pour voir ce que tu choisis comme option vis-à-vis de cette opération.

    1. Exactement, chaque personne est différente du poids de vue de la perte de poids. Pour le moment je reporte l’opération. Je ferais un bilan vers la fin de l’année.

  4. Pour commencer, bravo ! Tu dois être fière de toi ! (et ravie d’avoir contredit la psy haha :p)
    Et puis concernant ce choix, je ne pense pas que tu attendes une réponse de nous autres derrières nos écrans, mais je pense que d’écrire ça t’as peut être permis d’y voir plus clair? Tu as encore le temps de la réflexion ou pas? Je comprends ton ressenti de “débat schizophrène” quand il s’agit d’un sujet si important pour toi, et qui te suis depuis des années ! Je te souhaite de trouver la solution qui te conviens le mieux, à toi 🙂

    1. Merci Charlotte :).

      Oui écrire cet article m’a permis de comprendre que j’ai plutôt envie de mettre cette opération de côté pour le moment. Il sera toujours temps de la faire si ce régime tourne à l’échec.

  5. Hum je comprends la difficulté à prendre une décision… Nous lecteurs n’avons pas la réponse mais je suis assez d’accord avec Charlotte sur le fait qu’écrire t’a surement aidé à y voir plus clair ?
    Pour ce qui est de te voir toujours avec ton ancien poids, as-tu essayer une espèce de « thérapie » via une séance photo ? Si une personne maitrisant un peu l’objectif fait des clichés sympas de toi il y a peut être une chance pour que tu réussisses à voir la différence et à te sentir différente.

    1. Exactement j’y vois plus clair maintenant. Je vais reporter cette opération et tenter la voie WW jusqu’au bout ! La différence je la vois dans mon dressing en fait. Plus aucun pantalon ne me va et je suis obligée de fouiller sur Vinted 😉

  6. J’ai fait aussi WW pendant 2 mois en mai/juin (j’avais fait un article aussi à l’époque). J’ai aujourd’hui perdu 10kg. En fait, on prend vraiment des meilleures habitudes alimentaires et j’ai continué à perdre 3/4kg depuis que j’ai arrêté. J’ai vraiment apprécié le programme car tu fais comme tu veux: je n’ai pris aucun produit allégé, j’ai mangé des féculents, j’ai craqué au resto ou chez les amis mais j’ai été raisonnable et j’ai perdu du poids. Si tu peux attendre avant de te décider pour la chirurgie, je te le conseille. Ca te permettra de voir si tes bonnes habitudes et ta perte de poids sont durables. La réponse te viendra alors toute seule, j’en suis certaine. Et pour ce qui est de changer de vêtements, je te comprends, j’ai attendu plus de 3 mois pour tout me racheter mais il était temps car j’avais l’air ridicule dans mes pantalons…

    1. Exactement, tu fais vraiment ce que tu veux. Tu veux un macdo ? Ben tu peux, mais après tu vas en manger du poulet et des légumineuses lol. Effectivement je vais attendre avant la chirurgie, je vais voir où la piste WW me mène.

  7. Depuis petit je suis en surpoids (et en obésité morbide depuis l’adolescence).

    De tout ce que j’ai tenté, il y a une seule chose qui ait jamais marché pour moi.
    A chaque fois que je l’applique, je perds ou je stabilise, à chaque fois que j’arrête, je reprends.

    C’est de noter absolument tout ce que je mange.
    Quand tu sais que tu vas devoir noter dans ton carnet ces 4 carrés de chocolats, que tu les verras quand tu feras ton bilan de la journée, ils deviennent moins attrayants.

    L’avantage c’est que c’est applicable avec n’importe quelle autre méthode.
    Et si cela ne marche pas, cela ne fait pas de mal (comme ces régimes qui détraquent le corps).

    Et sinon, jamais oublié le problème que la nourriture et le poids ne sont qu’un symptôme, souvent d’un problème autre.
    Et que tenter de régler le symptôme sans le problème marche peu.
    Moi je sais que mon problème c’est que j’ai la nourriture comme réconfort. Certaines personnes ne mangent plus en état de stress, moi c’est l’inverse. En cas de coup de mou je veux du gras, du sucré, etc.
    Et ça c’est dur à éliminer.

    Bon courage en tout cas pour obtenir le corps où tu te sentiras bien 🙂

    1. Weight Watchers repose aussi sur ce principe de tout noter. Je pense que c’est aussi ce qui le rend efficace. On a pas envie de devoir consigner par écrit nos écarts alors on se restreint. Et je suis tout à fait d’accord avec toi, il faut régler la cause et non le symptôme. C’est certainement pour ça que la prise en charge diététique seule ne sert pas à grand chose.

  8. Ma mère a fait WW, elle en est ravie 🤗 !
    Et si c’est du parmesan c’est possible ? Avec un tout petit peu il y a quand même le bon goût du fromage et des pâtes sans parmesan c’est impossible 😂 !!
    Bon courage pour ton régime 🤗

  9. Je pense que c’est bien pour toi WW. ça “t’aprends” à faire une alimentation équilibrée car même après l’opération il faut manger équilibré ( selon ce que j’ai compris ). C’est sûr que ça prend beaucoup plus de temps mais quand c’est trop brusque psychologiquement et physiquement ça doit être bien difficile. Et l’opération a aussi ses désagréments.

    Pour moi c’est toujours une guerre entre manger ce que j’ai envie et ce que je peux. Ça fait 10ans que j’ai commencé la guerre et je pense que ce sera pour toute ma vie. J’ai maigri les 20kg en trop mais il faut que je surveille tout le temps.😫Au moins maintenant j’ai énormément de plaisir à manger des légumes et j’ai dû bien me forcer au départ. Parfois c’est vraiment dur de continuer la surveillance quand tu as à côté ton homme que mange comme il veut sans grossir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *