Post-Partum

C’est quand qu’on arrive (au bout du tunnel de l’angoisse) ?

C’est officiel, cet article sera sans doute celui qui sera le plus écrit à l’arrache. Nos journées sont maintenant rythmées par les visites chez le médecin et la confrontation avec le verdict cruel de la balance.

Aliénor ne prend pas de poids depuis sa naissance.
En fait, elle ne fait que perdre le peu de réserves avec lesquelles elle est venue au monde.

 

Nous n’avons pas franchi la sacro-sainte barre des 10% de perte de son poids de naissance, mais on flirte dangereusement avec.

 

Nous avons la chance d’être suivie par une super pédiatre,
que nous appellerons Wonder Pédiatre,
qui est en train d’investiguer cette affaire louche

 

 

 

 

On fait quand même une heure de route pour aller la voir depuis qu’elle a déménagé.

 

 

Si ce n’est pas de la confiance hein.

La piste la plus probable est celle d’une intolérance aux protéines de lait de vache.

 

48h après l’introduction de son nouveau lait, elle a stabilisé son poids et les diarrhées se sont arrêtées. Ce n’est pas fameux, mais c’est un début.

Mais Wonder Pédiatre a voulu être sure qu’on ne néglige aucune piste. Parce que c’est Wonder pédiatre, dès la sortie de son cabinet Aliénor a eu le droit à sa prise de sang, et les résultats sont tombés 2h après. Tout va bien de ce côté là.

 

 

Je me suis imaginée tellement de choses.

Ça parait tellement irréel.
Ce si beau cadeau de la vie, ce n’est pas le genre de truc qui nous arrive à nous.

 

 

 

 

Notre genre c’est plutôt un 38 tonnes de poisse pour un léger coup de chance, genre trouver une place pas trop loin sur le parking du supermarché. Forcément, il va lui arriver quelque chose.

Il ne nous reste plus qu’à faire l’ECBU (analyse d’urines) demain pour déceler une éventuelle infection urinaire, mais la piste la plus probable reste celle d’une APLV. Nous avons changé de biberon pour des MAM qu’elle arrive mieux à prendre, son nouveau lait étant moins épaissi.

Le RGO est toujours là, mais nous la soulageons du mieux que nous pouvons.

Mais Aliénor reste une enfant très calme qui pleure très peu en dehors de sa demande de biberon toutes les 4 heures. De 90 ml, nous commençons à lui donner des biberons de 120 ml qu’elle réussit presque à terminer depuis ce matin.

 

 

 

Le lien avec Aliénor se fait si facilement chaque jour un peu plus

 

 

 

 

Je n’ai aucune envie de la poser lorsqu’elle est dans mes bras alors que c’était constamment le cas avec ses frères.

Elle pourrait même bien être la solution à mes problèmes d’insomnies. Lorsque je l’ai le soir dans mes bras, je pique littéralement du nez au bout de 10 minutes.

 

 

 

 

Tu vas me dire que je n’ai qu’à pratiquer le cododo

 

Je vais parler uniquement ici de notre cas personnel. Je n’ai clairement pas envie de lancer un débat passionné sur la dangerosité ou non du cododo dans le lit parental.

Je suis épileptique et j’ai déjà fait des crises nocturnes. Pas besoin de brandir un diplôme de Polytechnique pour comprendre que je ne maîtrise absolument pas mes mouvements amples, dangereux, dans ces circonstances. Le soir, je prends un médicament (et même pas un somnifère) qui fait pas mal baisser l’attention si j’en crois le petit pictogramme sur l’interdiction de conduire présent sur la boite. En gros, je suis une bombe prête à exploser, et mes capacités de réaction sont grandement diminuées.

Je t’ai déjà dit aussi que Mr G est somnambule ? C’est très drôle de le retrouver, le regard perdu dans le vide, accoudé à une fenêtre aux volets fermés.

Bref, les conditions de sécurité ne sont absolument pas remplies pour un cododo dans le lit des parents. Je dois donc la laisser dans son berceau.

 

Et j’ai du mal à dormir.

9 Comments

  1. Arf, je comprends cette angoisse, pour l’avoir vécue. C’est difficile au quotidien (enfin, ici, La Bête ne s’alimentait plus). Comme je te disais que IG, l’organisme a besoin de 3 semaines pour éliminer toute trace de PLV donc je ne suis pas étonnée que son état soit encore fluctuant. Quand on a évincé les PLV pour La Bête, ça a été le même scenario que vous: fin quasi immédiate des diarrhées (et coliques associées) mais elle a vraiment été mieux au fil du temps, ses boutons sont partis en une bonne dizaine de jours je crois. Je te souhaite que ce soit bien ça car dans ce cas, ce n’est qu’une affaire de patience. Tu es bien suivie donc je suis sûre que vous ne raterez rien mais je suis comme vous, convaincue que l’APLV est à l’origine de tout ça. Bon courage!

    1. Et tu as raison, les PLV s’éliminent et Aliénor reprend du poids. Dommage que personne ne nous ai parlé de ça pour calmer nos angoisses … Effectivement, tout se résout avec ce nouveau lait sans PLV.

  2. J’espère sincèrement que la fi du tunnel est pour bientôt ! La belle nouvelle c’est l’attachement qui se créée naturellement entre vous, je suis persuadée que ça va aider Alienor à reprendre de poids de se sentir aimé comme ça.

    1. C’est LA bonne surprise en effet. Je m’attendais à vivre une période très difficile en termes de création du lien. Comme quoi, même au 4e enfant on peut s’étonner soi-même 😉

  3. Ohlàlà pauvre poulette, elle aura démarré sa vie au quart de tour !
    Il y a quand même des touches de positif dans ce parcours : ce joli lien qui se tisse, et un espoir de réponse à son mal être. Pour le cododo, toutes les entités et les spécialistes de tous bords s’accordent sur un point : traitement =/= cododo. Donc franchement, tu n’as pas à te justifier: c’est la meilleure décision, même si je suppose qu’elle est douloureuse. Peut-être que de coller son berceau à ton lit peut-être envisagé ?
    Je vous souhaite que tout aille vers le mieux très vite ! Vous êtes des parents-courage !

    1. En fait, au vu de mes problèmes d’épilepsie qui s’intensifie, ma neurologue m’a prescrit du sommeil. Pour elle, c’est la seule solution pour arrêter les crises. Du coup, son berceau est à la porte de la chambre pour tenter de ne pas me réveiller la nuit. Mais ça ne marche pas, je me réveille même souvent avant elle !

  4. J’aurais suggéré comme Nanakie de coller le berceau à ton lit.
    En tout cas j’espère que cette piste envisagée est la bonne et que vous pourrez ainsi atteindre la fin du tunnel, avec une Aliénor qui se remplie.
    Plein de courage pour cette période qui doit être difficile à vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *