Au quotidien / On teste

Conseil pour déménager avec trois jeunes enfants

Je vous l’avais annoncé ici, nous avons déménagé cet été pour nous rapprocher de nos lieux de travail respectifs et ainsi passer plus de temps avec nos enfants. Nous avons eu à peine un mois pour préparer ce déménagement, inscription dans les établissements scolaires pendant les vacances d’été inclus. Et déménager avec 3 enfants de moins de 3 ans c’est un mélange d’Interville et du parcours du combattant. Surtout que pour épicer la soupe, quelques heures après avoir quitté mon cher bureau pendant 3 semaines, je me suis faite une double entorse. Notre courte expérience nous a permis de trouver quelques astuces et d’identifier certains pièges à éviter (alors qu’on avait déjà les deux pieds dedans).

En guise d’introduction, je voudrais tout d’abord préciser que je n’aborderais pas ici les grands classiques du déménagement type redirection du courrier, fermeture et couverture des compteurs d’électricité. Nous allons nous concentrer ici sur les aspects qui concernent enfants et parents.

 

Tout d’abord le maître mot ici: ANTICIPER.
Ce que nous n’avons pas pu faire étant donné que nous avions un
peu moins d’un mois pour organiser le déménagement.

Et vu qu’on aime mettre du sel dans notre quotidien,
nous avons ajouté une double entorse de ma cheville dans la soupe.
Des conditions idéales.

Sur l’organisation en elle-même il a tout d’abord fallu se poser LA question:
déménageurs professionnels tranquillou pilou pour nous,
ou alors utiliser nos petits bras musclés pour ne pas donner une ènieme crise cardiaque à notre banquier ?

 

 

Nous avons demandé plusieurs devis à diverses entreprises de déménagement. Le montant s’élevait selon les devis à environ à 1 800/ 2 000€ pour une maison de 110 m², 4 chambres, vers un appartement de 91 m² situé à une distance de 60 km. Cela bien sur avec une formule économique: chargement et déchargement, transport, et emballage des objets fragiles.

Clairement nous ne pouvons pas nous le permettre en plus des frais d’agence et du dépôt de garantie.
Mais si nous en avions les moyens nous aurions évidemment
fait appel à une société déménagement pour pouvoir
nous concentrer plus sur les enfants.

Nous avons donc décidé de prendre nos petits bras.

Problème: nos familles sont loin et sont toutes deux dans l’impossibilité de nous aider du fait de problèmes de santé. Idem pour nos amis qui en plus sont souvent en vacances prévues de longue date à cette période de l’année.

 

Nous avons donc farfouillé sur le net et au gré de nos pérégrinations
googlesques nous avons trouvé le bon plan: mydéménageur

Le site propose de mettre en contact des personnes qui peuvent aider au déménagement contre une rémunération modique et des personnes qui souhaitent avoir des gros bras pour aider. Les utilisateurs peuvent laisser une note et des avis afin d’éviter les plans fumeux. Nous avons topé avec un jeune homme qui ramène deux copains et une camionnette de 12m² qui aident au chargement, transport et déchargement pour 450 € la journée. Nous sommes pleinement satisfaits: travail, rapide, propre et sans bavures. On voit que les gars savaient ce qu’ils faisaient.

Nous avons également de notre côté loué un camion de 20 m². L’idée est surtout d’éviter un aller-retour qui prendrait 3h hors temps de chargement du véhicule.

A 6 personnes, et 8 au plus fort de la journée, nous avons réussi à charger, transporter et décharger tous les meubles et les cartons, et monter les lits. Mais aucun carton n’a pu être défait le jour même. Nous avons mis une dizaine de jours à déballer 80% des cartons.

Mon conseil: si vous avez des amis pour vous aider, demandez-leur de rester le temps de monter les meubles indispensables à votre arrivée ainsi que de vous aider à déballer les cartons essentiels.

 

L’autre grande question est la garde des enfants
les jours d’encartonnement intensifs et le jour J

J’ai réussi à convaincre Mr G de garder les enfants avec nous pour tout le processus. Je pense que l’idée d’un changement de lieu de vie reste un concept très vague à l’âge de nos enfants (presque 3 ans et 9 mois à l’heure de l’écriture de cet article). Pour moi les faire atterrir dans un lieu inconnu façon Concorde à Gonesse, c’est la recette facile et rapide pour un chaos minute. Nous voir ranger toutes les affaires, voir la maison se vider peut selon moi les aider à prendre conscience des événements. Nous leur expliquions régulièrement ce que nous faisions et on leur demandait “et toi qu’est ce que tu en penses, on va garder ça dans la nouvelle maison ?“.

Nous leur avons également demandé aux aînés de ranger leur chambre et leurs jouets et de faire le tri pour tout mettre dans les cartons. Spoiler alert: ils s’en fichaient comme de leur première couche. Mais toi tu sens venir le caca à 200m lorsqu’ils vont comprendre qu’ils ne reverront plus l’ancienne maison, qui reste pour eux “leur maison”.

Nous n’avons pas eu la possibilité de leur visiter la nouvelle maison, mais ce serait évidemment quelque chose à faire.

Pour mettre la touche finale à cette préparation, nous nous sommes lancé dans la lecture quasi-quotidienne de Tchoupi déménage.

A l’inverse de la plupart des livres de la collection, je suis mitigée sur le contenu de cet ouvrage. Plusieurs pages sont dédiées à la visite de Tchoupi dans son nouveau jardin. Quid des logements qui n’en ont pas ? J’ai du broder en expliquant que ce n’était pas un jardin mais un parc. Une seule page est dédiée à la première nuit dans la nouvelle maison, peut être que cela aurait mérité plus de place dans l’histoire.
Mais les parties sur la préparation des cartons, le rencontre des autres enfants ainsi que la rentrée dans une nouvelle école sont vraiment bien faites.

Mais soyons honnête nous avions aussi besoin de temps tranquille pour préparer l’ensemble des affaires et des meubles de la maison.

Enfin pour moi de rester principalement assise et de gérer le tri et l’emballage. Nous avons donc fait appel à nos meilleurs amis pour distraire les enfants: Pat Patrouille et Tracteur Tom. C’est mal, pas d’écrans avant 3 ans tout ça tout ça. Fouette moi avec une pelle.

Pour le jour J c’est bibi qui est en charge de la maîtrise des trois petits gangsters

Important: si vos enfants sont encore en âge de faire la sieste, pensez à prévoir un endroit où la dite sieste pourra être faite. Mais attention, les enfants risquent de ne pas être coopératifs en raison de l’agitation et du vidage intensif de la pièce. Notre idée en catastrophe: faire un tour en voiture pour qu’ils puissent s’endormir dans leurs bien familiers sièges autos.

Une fois arrivés paradoxalement les choses se sont faites naturellement pour nos enfants. Les aînés ont vite adopté la nouvelle maison. Étant donné que cela coïncide avec la période d’entrée l’école et qu’ils n’arrêtent pas de demander à la voir, peut être qu’ils associent ce nouveau lieu avec la rentrée qu’ils attendent avec impatience.

Ils ont très bien identifié “la nouvelle maison” et veulent la réclame dès lors qu’on part en balade.

Nous redoutions les couchers. Mais étant donné que ce sont leurs lits avec leurs odeurs, cela s’est plutôt bien passé. Nous leur avons proposé de nous aider à ranger les affaires mais un “je m’en fous” formé dans leurs douces lèvres aurait été tout aussi clair. Eux ce qu’ils veulent c’est jouer dans le chambard et se jeter dans les cartons parce que c’est trop drôle.

 

Bien sur je reste vigilante.
Nous n’en sommes qu’au début et les problèmes peuvent encore apparaître
façon bombe à retardement.

Sauf que dans les films je me trompe toujours dans la couleur du fil à couper.

J’avais très peur que ce changement les affecte dans leurs acquisitions
(surtout pour la propreté à l’aube de la rentrée scolaire), mais cela n’est pas du tout le cas.

Samuel a décidé que visiblement ce serait son appartement de grand car il refuse le transat et a décidé de se tenir debout si on lui donne une main. Donc, pas de régression visible pour lui. Idem pour les grands qui demandent maintenant le pipi des grands et ne veulent plus aller sur le pot.

Au-delà de la préparation du déménagement des meubles et des cartons nous avons du gérer le changement de mode de garde du petit dernier et l’inscription scolaire et périscolaire des grands

Pour la scolarité et le périscolaire

Si comme nous vous devez tout faire en catastrophe après la fin de l’année scolaire, vous rencontrez deux problèmes principaux:

  • Vos enfants ne pourront pas visiter leur nouvelle école, et débarquer dans un nouveau logement ET une nouvelle école ça peut être compliqué. Nous pourrons prendre contact avec l’école uniquement une semaine avant la rentrée. Il va y avoir du sport, et moi je ne reste pas tranquille.
  • Autre problème, cette fois-ci pratico-pratique: il est possible que la mairie ne puisse pas vous fournir de copie de la liste des fournitures scolaires. Certes, le cartable et l’agenda sont des must have partout et donc tu pourras anticiper, mais on est très loin de la rentrée calme et zen.

Pas d’inquiétude néanmoins sur la possibilité d’une inscription tardive si comme nous vous arrivez quelques semaines avant la rentrée. Ils ont l’habitude.

Par contre, il nous a été impossible d’inscrire les grands au centre de loisirs pour la fin du mois d’août

En ce qui concerne la recherche d’une assistante maternelle

Je pensais que c’était une mission presque impossible : trouver une assistante maternelle début juillet pour un accueil fin août.
J’ai utilisé nounoutop qui permet de visualiser les annonces des assistantes maternelles qui disposent encore de places. . Leurs profils sont en général assez complets et décrivent en partie leurs activités : sorties avec le RAM (relais d’assistantes maternelle), nombre et âge des autres enfants gardés.
Mais le plus simple reste encore de se rapprocher du Relais d’Assistante Maternelle de votre commune.

Je ne vais pas revenir en détails ici sur les critères qui nous ont permis de trouver notre perle rare, cela mériterait un article dédié et cet article est déjà bien trop long !!

Pour finir quelques petites perles de la CAF et de l’assurance maladie:

Nous avons déclaré notre changement d’adresse à notre CAF d’origine via caf.fr. Nous changeons de département donc de caisse d’allocations familiales. Nous avons reçu un accusé de réception de notre demande. Mais plus de nouvelles pendant 2 semaines. Je décide de leur passer un petit coup de fil histoire de mériter mon trône de Control Freak. “Ah ben non madame, il faut envoyer un dossier complet à votre nouvelle CAF !” Ben c’est sympa d’avoir été prévenue ! Apparemment le changement d’adresse via son compte Caf.fr ne marche que si on change d’adresse en restant dans le même département. Ce serait bien qu’il y ait une petite alerte sur le site lorsqu’on entre une adresse postale de destination hors département.

Une lettre de la sécurité sociale fonctionnaire: nous avons bien noté votre changement d’adresse. Le courrier a été envoyé à mon ancienne adresse. Samuel s’est d’ailleurs perdu dans les cartons au vu de la liste de mes ayants droit.

Bonne chance !

 

Edit: je suis cruche j’avais oublié l’image de couverture …

 

8 Comments

    1. Il y’a encore des cartons dans les couloirs il faut être honnête ;). Mais c’est maintenant vivable. Il restait juste encore le soucis de l’école, mais on va la visiter cette après midi donc ils sauront un peu à quoi s’attendre lundi

  1. Waaah ! Chapeau ! Avec tous les rebondissements, vous vous êtes débrouillés comme des chefs ! Je suis ravie que ça se passe bien pour vous pour l’instant et on croise les doigts pour la suite 😉
    PS/ merci d’avoir parlé du Tchoupi, je l’avais jamais lu celui la et au moins je sais à quoi m’en tenir 😉
    A bientôt, bon courage pour la suite des événements et profitez en bien !!

  2. Je te tire mon chapeau pour avoir bien gérer votre déménagement avec trois gnomes en bas âges et tes problèmes de santé (ça va mieux?). Déjà que j’avais trouvé le notre assez épique (Poupou avait 10 mois lorsqu’on a déménager dans le nouvel appartement avec quelques embûches le jour J) au niveau organisation mais je trouve que ton mari et toi, vous vous en êtes tirés comme des chefs. Bravo!. Pour l’adaptation des enfants pour le nouveau logement, moi je part du concept qu’il faut leur faire confiance et ils s’adaptent très rapidement à leur nouvelle maison (pour mon fils ce fut le cas), je pense que c’est plus compliqué lorsqu’ils sont plus âgés mais à ces âges-là c’est plus facile pour eux car ils n’ont pas encore forcément trop conscience de ce grand changement au sein de la vie familiale. Pour votre aide à déménager, j’avais lu un article qui parlait du concept que tu as pris pour ton déménagement, je trouve ça très pratique et bien entendu plus économique qu’un vrai déménageur. J’espère que tes déboires administratifs se sont finis, mais c’est vrai que parfois l’administration en France c’est parfois un vrai gag (ça me fait toujours pensé aux 12 travaux d’Astérix !).

  3. C’est toujours une période de stress les déménagement, d’autant plus avec des enfants. Vous vous êtes bien débrouillés je trouve. Bon courage pour la nouvelle année qui démarre! Et n’hésite pas à me contacter si tu veux qu’on discute un peu concours 😉
    A très vite!

    1. Je ne sais pas si tu penserais toujours qu’on s’est bien débrouillés si tu voyais le niveau de rangement de l’appart ;).

      Oui effectivement on pourra parler concours :). D’ailleurs je vais publier un article la dessus jeudi prochain. Il fallait que je relate ce moment épique de la découverte de ton article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *