Au quotidien / Santé des enfants

Diversification bébé RGO: le point à 6 mois

Je t’avais laissé dans cet article sur un bébé en meilleure forme, mais même avec des solutions pour le soulager, rien pour endiguer ce foutu RGO. Maintenant il va VRAIMENT mieux. Grâce au saint Graal des bébés RGO, j’ai nommé la diversification alimentaire.

Samuel grandissant nous avons du progressivement augmenter les quantités de lait par biberon.

Forcément qui dit plus grande quantité dit plus de remontées. Le bol alimentaire encore plus rempli avait tendance à plus remonter. Plus de lait, ça fait plus de matière à remonter. J’aime la science mais pour une fois j’avais envie de très sincèrement fuck aux lois de la physique.

Fractionner son alimentation n’était vraiment possible. Samuel demandait un certain rythme, et il réclamait une certaine quantité notamment le matin ou après les siestes. Pas possible d’y couper il hurlait s’il n’avait pas son du. Je t’ai déjà dit que c’était un goinfre un bébé très bien portant ?

Et arriva ce qui devait arriver: Le retour des pleurs et de la souffrance

Comme pour nos deux grands nous avons commencé la diversification alimentaire vers 3 mois et demi

Ne saute pas sur ton siège, je sais qu’on est bien avant les sacro-saints 4 mois . Mon médecin généraliste, un vieux de la vieille, et moi partageons la même opinion la dessus: mieux vaut lui filer de la purée de carottes plutôt que de gaver le pauvre enfant d’innexium et de gaviscon/polysilane. Ca reste un choix personnel, et il doit se faire d’un commun accord entre le professionnel de santé et les parents.

J’en pouvais plus de le voir souffrir. J’ai préféré prendre le risque d’une éventuelle allergie, plutôt faible, plutôt que de faire perdurer la situation, une douleur qui est est certaine.

Ça ne veut pas dire non plus que nous réduisons drastiquement les quantités de lait dont un bébé de ce âge a un besoin vital.

Nous avons juste rajouté un petit extra à son repas lacté. Au lieu de passer à des biberons de 240 ml, nous sommes restés à 210 ml avec des légumes en plus. Le but n’est pas tant de nourrir bébé que de créer un bol alimentaire plus épais. Nous proposions aussi systématiquement les purées APRÈS le biberon pour être sure qu’il avait bien ce qui lui fallait. Mais il faut être honnête, un bébé sait ce qui lui fait du bien. Il buvait tout de même un peu moins de biberon.

 

Tu vas me dire qu’il existe des céréales pour épaissir le bol alimentaire. Duh

Oui, mais lorsqu’elles remontent (ce qui va forcément arriver avec un bébé RGO, ne te fais aucune illusion), elles brûlent vraiment l’œsophage de bébé. C’est en tout cas notre expérience empirique et celles d’autres parents de bébés RGO que j’ai pu rencontrer.

Nous sommes donc partis sur un schéma classique: introduction des légumes d’abord, puis des compotes. D’abord un légume ou un fruit à la fois. Et quand on voit qu’il est bien toléré on peut mélanger. Bon évite quand même la purée bananes courgettes au goûter hein …

Et dès la première bouchée, ça a été la révélation pour Samuel. Il a tout de suite adopté la cuillère.

Genre il l’a même pas recrachée une fois en se demandant ce qu’était cette chose. Il nous a fait ça OKLM, genre j’ai fais ça toute ma vie. J’ai du l’arrêter à la moitié du pot dès son premier repas car il en redemandait le petit glouton.

Au bout de quelques repas solides, les pleurs post tétée se sont calmées.

Alléluia !

 

Ce serait faux de dire qu’elles ont disparues, mais en tout cas, Samuel avait l’air de beaucoup moins souffrir en termes de durée et d’intensité. Au placard le polysilane, tout en juste en demande t il un peu sur la tétine au moment du coucher. Mais je pense que ça fait plus partie du rituel du soir qu’autre chose.

 

 

Mais nous avons rencontré un souci dans cette diversification presque parfaite

Le petit Samuel était un coquin. Il ne voulait mettre dans sa bouche que des légumes sucrés. Bon pas de soucis avec les fruits du coup.

Notre placard ressemblait à ça en fait

Lorsqu’on lui présentait un légume vert, il refusait de l’avaler, s’étouffait jusqu’à en vomir. Du coup j’ai eu le droit d’essuyer une séance de culpabilisation/j’ai rien compris au schmilblick par le personnel de la crèche :

Mais vous êtes allée trop vite, il n’était pas prêt

Euh … Tu l’as vu manger ses carottes et ses compotes ?

 

En parlant avec des professionnels de la petite enfance un peu moins dans le jugement, j’ai eu une info qui m’a fait grandement déculpabiliser: si les bébés RGO aiment tellement les aliments sucrés c’est parce que lorsque ça remonte ça irrite moins. En fait, c’est plutôt logique.

Et je ne suis pas la seule d’ailleurs à avoir eu une expérience du traitement du RGO par la diversification précoce et la propension de ces bébés à choisir des aliments sucrés.  Vous pouvez lire par ici le témoignage très similaire de Maman Chouquette.

Trois semaines plus tard, Samuel mangeait des légumes verts sans problèmes. L’irritation s’était calmée, il était prêt à découvrir d’autres saveur sachant qu’il n’allait pas avoir mal derrière.

La viande et le poissons sont venus 2 mois après le début de la diversification, soit à 5 mois et demi.

 

Samuel aimant de plus en plus la nourriture solide (en même temps, il sait ce qui lui fait du bien), nous avons également modifié son repas du soir.

A ses 6 mois nous sommes passés à un repas du soir purée de légumes/féculents/lait. Type Ptit souper de Nestlé. Adhésion immédiate. Nous avons pu supprimer le plan incliné au bout de quelques jours. Notre bébé a pu dormir pour la première fois allongé dans le lit. Le spectre du RGO commencé à s’éloigner de nos vies. ENFIN !

Vers 5 mois, nous avons commencé à diminuer un peu les quantités de lait et à augmenter les doses de purée.
Toujours avec enthousiasme pour Samuel.

 

A 6 mois, une journée type ça donnait à peu près ça:

 

Petit déjeuner

1 biberon de 180 ml de lait 2e âge avec un peu de cacao en poudre

Déjeuner

1 biberon de 150 ml de lait 2e âge
200g de purée légumes/féculents/protéines

Goûter

1 biberon de 150 ml de lait 2e âge
130g de compote

Dîner

1 biberon de 120 ml de lait 2e âge
200g de purée légumes/féculents/lait

 

 

J’espère ne pas avoir à refaire un autre article sur le RGO. Étant donné la prévalence de ce phénomène, n’hésites pas à partager tes astuces pour ceux qui passeraient par là 😉

 

15 Comments

  1. je n’ai pas suivi toutes tes mésaventures de RGO. Lapin en a eu aussi le pauvre, détectées tardivement (parce qu’avant 4 mois nous incriminions les coliques) et sa vie a changé quand nous avons ajouté de l’épaississant (aka Magic mix de Picot) dans ses biberons. Fini les pleurs, les tortillous, le bébé souffreteux. C’est de l’amidon, donc bien toléré. Ça lui (et nous) a changé la vie !

  2. L’amidon nous a aussi sauvé la vie pour nos aînés. Mais les coliques c’est la bonne excuse souvent pour ne pas chercher plus loin.

  3. Du cacao a un bebe RGO? Le cacao est déconseillé c est acide et irritant.
    Je suis moi meme Maman d un bebe RGO APLV
    Chez nous la diversification a à peine amélioré la situation il prends 15mg d inexium et 3 fois 2,5ml de gavoscon par jour apres 3 œsophagites. Ici ce n est pas la carotte qui a arrange les choses. Au debut ca nous a permis de ne pas augmenter l inexium puis il a fallu s y résoudre apres 1 mois de diversification Car il refusait de manger Sauf des compotes à cause de la douleur. … nous avons Aussi toujours le plan incliné.
    nous ne sommes pas tous égaux face au RGO :/
    Bon courage !

    1. Je ne savais pas du tout pour le cacao, merci de l’info :). Effectivement le RGO est une saleté et tous les enfants ne répondent pas pareil aux différentes solutions. Mon conjoint a des soucis similaires depuis sa naissance (et il est encore bien embêté maintenant) du coup nous avons essayé les solutions qui avaient fonctionnes pour lui étant enfant.
      Mais la combinaison APLV et RGO doit être vraiment compliquée. Bon courage à vous et à votre bébé.

  4. J’ai l’impression de lire ma vie. Mon petit titouan a 6 mois, rgo diagnostiqué a 3 mois et demi. Inexium et gaviscon malgré la diversification commencée à 4 mois. Il est toujours genée mais ca a tout de meme bien aidé. Par contre, combien mesure et pèse ton bébé. Je souhaiterai réduire le lait mais ici on a un bon costaud, 8 kilos 100 pour 71cm. Il mange 130g puree midi et compote gouter mais bois encore 180. Et 240 soir et matin. Avec ton menu je pourrais augmenter le solide et réduire le liquide. Merci !

    1. Alors il a maintenant 13 mois donc ce n’est peut être pas exact mais à 4 mois il devait peser 6kg et mesurer 61 cm. Mais il est né à 4,3 kg donc forcément il a un peu d’avance niveau poids. Il a toujours été très costaud. Il a passé les 10 kilos avant 1 an.

      Après mon menu est un bidouillage personnel, le tout c’est de s’adapter à son bébé 🙂

  5. Bonjour !
    Ma choupinette de 3 mois est également un bébé rgo depuis sa naissance, a force de recherches sur internet les nuits blanches où ma puce était pendue à mon sein et où il était impossible de la poser j’ai vite diagnostiqué moi même le rgo que la pédiatre m’a confirmé 2 mois plus tard « mais Madame c’est un rgo qu’elle a votre fille ! » ah merci je savais pas ! Déjà plusieurs semaines que j’essayais de le faire entendre !
    On a essayé la panoplie classique gaviscon, phosphalugel, polysilane et même inexium à mon grand désaroi ! Rien n’a vraime marché alors j’ai tout arrêté à ses 2 mois… donner du médicament pour donner du médoc je vois pas l’interêt !
    Un grand merci à toutes les mamans qui ont écrit des articles sur leurs blogs ça m’a fait un bien fou de lire ces témoignages et me rassurer sur le fait que je n’étais pas folle ! Car même avec l’entourage pas facile on a vite l’impression d’être juste une personne qui aime se plaindre, « c’est normal un bébé qui pleure on t’avais dit que ce serait pas facile les débuts », ok mais ces gens là n’ont jamais vécu des jours et des jours avec un bébé qui ne peut dormir que dans les bras, 2h Max, et qui souffre constamment !
    Pour les mamans de passage sur ce blog je voudrais partager une astuce que j’ai essayé grâce à cet article qui présente tout plein de manières naturelles pour tentées de maîtriser le rgo :
    http://bbvg.cuisinevegetalienne.fr/2016/10/24/soigner-rgo-de-facon-naturelle/
    Pour ma part j’ai choisi d’essayer les bourgeons de figuier sans alcool, cela fait 10 jours et ça s’est avéré très efficace sur ma puce ! Il a fallu 5 jours, avec 4 gouttes chaque matin (dans le biberon après avoir tiré mon lait) pour voir un progrès mais quel progrès ! Elle fait la sieste l’après-midi dans son lit ! Le soir est encore un peu compliqué mais elle fini toujours par s’endormir et dans son lit ! Quel changement !
    Si ça peut en aider d’autres…
    Et merci pour ton article j’attend avec impatience de commencer la diversification, encore 3 semaines Max ou même avant (ton témoignage me rassure), je suis sûre qu’elle va adorée ça elle porte déjà un grand intérêt à ce qu’on porte à notre bouche !
    Bien à vous , toutes les mamans qui passent par là !

    1. Merci pour ces conseils :). Malheureusement le RGO est souvent diagnostiqué avec retard. C’est pour ça que j’envoie papa au pédiatre parfois. C’est un triste constat, mais il est souvent pris bien plus au sérieux que moi

  6. Merci j’hésitais à diversifier mon fils qui a 3 mois mais souffre tellement, attendre encore un mois dans cet état me parait difficile et il a déjà la totale inexium/gaviscon/polysilane…+ une laryngomalacie qui rend le RGO beaucoup plus grave dans son cas…j’adhère totalement à l’idée du pédiatre “mieux vaut une bonne purée de carotte que les médicaments chimiques” ! Je crois que je vais tenter le coup Merci beaucoup pour ce témoignage très très très utile !

    1. Le mieux c’est quand même de voir avec son pédiatre avant, mais parfois on est assez peu écouté … J’avais peur qu’en laissant trop mon fils souffrir il ait plus tard des réticences à manger. Surtout qu’on sait que le RGO ne se traite jamais complètement tant que bébé ne peut pas s’asseoir et boit uniquement du liquide.

  7. Bonjour, ma fille a souffert de RGO mais classique, elle régurgitait la moitié au moins de ses biberons ou de sa tétée (je l’ai allaitée jusqu’à ses 2 mois), j’ai commencé la diversification à 3 mois et à 6 mois elle refusait catégoriquement le lait quel qu’il soit, mais n’avait plus du tout de reflux, ce fut mon remède miracle. Elle a maintenant 19 mois, elle est en avance sur tout et n a jamais fait aucune allergie et adore manger et de tout…
    plus compliqué pour mon fils d’un mois et demi qui pour moi souffre aussi de RGO interne cette fois, il se tord de douleur et nous aussi a le voir souffrir et ne pas dormir. Je cherche toutes sortes d’astuces, je ne veux pas lui donner médicaments, je ne veux pas l’empoisonner inutilement en attendant qu’il puisse manger du solide. Il ne finit jamais ses bibis, c’était pareil pour les tétées, du coup il ne mangeait que « de l’eau » il n’avait jamais le temps d’attendre le gras et était affamé en permanence… il boit donc 10 petits biberons par jour et nous sommes usés, j’ai changé de lait, on a essayé modilac AR coliques terribles, et constipation, Nidal, bledilait… là j’essaye le calmosine (qui vaut une fortune 14€40 pour 2 jours), changement de biberon aussi…vivement ses 3 mois pour le diversifier

    1. Tout d’abord, plein de courage dans ces mois difficiles. Ca nous gâche vraiment ces moments de découverte. Très clairement, tant qu’un enfant ne se tient pas assis, tant qu’il ne boira que du liquide, il serait presque impossible de venir à bout de ce satané RGO …

  8. Bonjour ! Mon bébé de 5 mois a un RGO APLV depuis…. sa naissance apparemment. 5 mois de cris, de souffrance, de pleurs, d’une pénurie de sommeil incroyable. Et tout ça, ça vaut aussi bien pour lui que pour nous. Vous imaginez bien ce que l’on peut vivre. Depuis sa première cuillère de carottes à 3 mois 1/2, il adore manger solide. Il mange solide 2 fois par jour, midi et goûter ou soir. Je peine à persévérer dans l’allaitement parce que je ne veux pas rentrer dans le piège du lait en poudre épaissi pour mon bébé APLV. Je suis sûre que ça ne diminuera pas ses régurgitations ni ses douleurs, j’en suis certaine. Aussi, il refuse TOUT biberon. Je ne parviens pas à lui donner mon lait autrement qu’au sein. Malgré ses deux repas solides par jour, il reste pendu au sein et mange toutes les 1h30-2h depuis sa naissance. Et depuis 15 jours, il mange également toutes les 2 heures la nuit alors que ses nuits étaient relativement bonnes. Pour vous, quelle quantité de lait un bébé DOIT absolument boire à 5-6 mois ? Je veux dire par là, est-ce que ce serait vraiment grave qu’un bébé ne mange QUE solide et n’ait aucun apport en lait à 6 mois ? Parce que les médecins insistent tellement sur les 500 ml minimum de lait par jour, quel est le rapport bénéfice risque pour un bébé qui souffre tellement de ressortir systématiquement son lait tant acide à la sortie …? Merci à vous 🙂

  9. Bonsoir

    Tout d’abord merci pour cet article, car je suis un peu perdu
    Ma fille qui a 3 mois dans 2 jours est sous inexium depuis maintenant 1 mois.
    Nous sommes passés à deux doigts de l’hospitalisation pour une œsophagite mais mon instinct de maman me faisait dire que ce n’était pas simplement les coliques qui la rendait mal. Lyla est un bébé discret qui ne pleure quasiment jamais depuis sa naissance, elle a fait ses nuits à la maternité (oui je sais je ne devrais pas le dire)

    Mais voilà à 1 mois et demi cette demoiselle s’est mise à ne plus dormir énormément la journée (toujours bien la nuit) a vomir ses biberons et régurgiter jusqu’à 4-5h après les bib.
    Elle ne prenait pas de poids 10grammes par jours (autant vous dire que pas assez contrairement à la moyenne) elle était déjà d’un petit gabarit (44cm et 2kg680 à la sortie de la maternité)

    Mais voilà l’inexium fait effet jusqu’à il y a encore 1 semaine, maintenant qu’elle boit 240ml approximativement par biberon (3 par jours) et qu’elle commence à jouer un peu et à s’activer dans son parc ou son tapis d’eveil, je remarque qu’elle se remet à régurgiter et à se plaindre d’avantage et recommence à racler et tirer sa langue (comme si elle mâchouillait quelque chose)alors que c’était fini depuis le début du traitement.
    Quand elle dort aussi elle peut d’un coup se mettre à hurler 2 secondes puis se rendormir aussi tôt.

    Ma question est est ce que vous pensez que je devrais essayer la diversification et si oui sur combien de temps voir si il y a un changement. Elle a actuellement un lait n…..c ar+ qui lui convient très bien malgré quelques gazs mais rien de bien méchant sauf pour notre nez 😂
    En sachant qu’elle avait des petits soucis de transit dû à sa petite immaturité dû à son poids et sa taille bien qu’elle ne soit née qu’avec 2 semaines et demie d’avances.

    Elle est toujours de petit gabarit pour ses 3 mois (4kg600 pour 54cm oui je l’habille toujours en 1 mois et le 3 mois et souvent trop grand)
    Je ne lui mets jamais de pantalons sur conseil de ma pédiatre.
    Mais cette dernière me dit que la diversification n’est qu’à partir de 4 voir 6mois alors je suis un peu perdue ma première a était diversifiée à 3 mois et demi car refus du lait mais aucuns problèmes de rgo.

    Désolée pour mon long message mais je suis dans le flou total avec mon petit bourgeon, trop tôt pour la diversification ou non telle est la question?

    Merci à vous pour votre retour et surtout pour vos mots qui remonte le moral on est moins seule pour le coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *