Au quotidien / Gemellité / Grossesse

Enceinte, et pourtant plus jamais de joli ventre rond

Ah la grossesse, ce petit ventre rond qui rend les femmes radieuses …  On va pas se mentir, au début de grossesse, on est à l’affût du moment où ça va commencer à “se voir” …. et qu’on ne le confonde pas avec les ballonnements du à ton excès de raclette de la veille.  A la fin, il commence vraiment à peser lourd ce ventre là, tu en as ras-le-bol et tu veux juste accoucher. Tu ne veux pas qu’on le touche ou tu t’en fous (perso, mon corps aussi proéminent qu’il soit, n’est pas un lieu public, bas les pattes). Bref, c’est LE symbole fort de la grossesse, celui dont on te parle à longueur de journée, celui qui sert même de métaphore pour ta gestation. Sauf, que moi, je n’en aurais plus jamais de joli ventre rond pendant ma grossesse.

 

J’ai pu tomber au hasard de mes lectures blogesques sur de superbes séances photos de mamans qui se montrent sans filtre leur corps après la naissance de bébé (voir le projet This is post-partum, l’article de maman Floutch elle aussi maman de jumeaux, ou tout simplement un recueil de posts Instagram par ici).

J’ai eu envie d’apporter ma pierre à l’édifice ayant moi-même trouvé beaucoup de réconfort à la vue de ces photos. J’ai eu envie de vous montrer à quoi peut ressembler le corps d’une femme post-grossesse. Ne prenez pas peur hein les primipares, c’est rare qu’on en arrive à ce point là. Je m’excuse par avance pour la qualité des photos. Ce sont de vieilles photos prises avec un smartphone de base d’il y’a 3 ans qui ont été compressées pour tenir sur un cloud.

 

 

Lors de ma première grossesse, à 24 ans avec la peau toute ferme,
je l’ai eu ce joli petit bidon qui pointe gaiement au premier trimestre

 

Étant enceinte de jumeaux, je n’ai pas eu à attendre longtemps pour qu’il soit bien visible.

 

 

Mais bon, porter deux bébés en même temps alors qu’on a une peau vraiment pas élastique, ça finit par donner ça.

 

 

 

Ça pète sur le ventre, sur les hanches et sur les seins aussi (mais ça vous vous doutez bien que vous ne le verrez pas). Et bien rouges hein les marques. Elles ne sont jamais redevenues blanches. Juste violettes fadasse délavé. Mais la forme générale du bidou reste harmonieuse et bien caractéristique.

Enfin bon, niveau taille, sur la fin c’était quand même hardcore à porter faut l’avouer. Mais bon, c’est ma première grossesse, je découvre. Je prends les choses du bon côté sans me douter de ce que ça pourra donner sur mon ventre après l’accouchement. Ça va forcément revenir pareil qu’avant hein #innocence.

 

 

 

 

Et puis, après la naissance des jumeaux (3 kg chacun je précise tout de même),
mon ventre a commencé à former un horrible tablier.
Mes muscles abdominaux les plus près du thorax sont complètement étirés
et le ventre est naturellement gonflé à cet endroit.
Plus rien n’est à sa place.

 

Aucun centimètre carré n’est épargné par les vergetures
histoire d’aller au fond du fun

 

En gros, un bout de peau du bas du ventre recouvre gracieusement le pubis. Rien à voir avec du gras, c’est la peau et les muscles qui s’affaissent telle de l’époisses. Aucun régime ne peut donc aider. On peut d’ailleurs facilement sentir mes viscères un peu plus bas. Toi aussi, sers de mannequin pour aider à apprendre l’anatomie. Mon nombril tire une tronche semblable au masque de Scream (en fait le personnage du tableau “le cri”).

 

Et puis, à 20 SA (24 SA au moment de la publication, oui il a traîné longtemps),
après 2 grossesses,
une prise de 30 kg et une perte de 20 kilos (en 2/3 mois la perte),
voilà mon horrible ventre de femme enceinte.

 

Juste mon ventre habituel qui gonfle version ballon de baudruche. Il enfle de partout, pas seulement du bas vers le haut comme chez les autres femmes. Le nombril fait tellement la tronche qu’on dirait qu’il va aller se pendre.

 

 

 

En fait de face, on dirait le profil de la trombine des mannequins en plastique blafards de chez H&M. Si un jour on m’avait dit que mon corps ressemblerait à celui d’un mannequin même après 2 grossesses je ne l’aurais jamais cru. Tu le vois le jeu de mots, mannequin, top models  … 

Rhoo tout de suite … Faut bien en rigoler !

 

 

 

 

 

 

Je me suis demandée pourquoi les femmes avaient tellement honte
de montrer ce corps d’après-grossesse ?
Pourquoi un tel tabou ?
Pourquoi ces projets photos semblent tellement à contre-courant ?

 

 

Après avoir accouché, tu as environ 2 semaines pour être opé comme si de rien n’était, 2 mois pour retrouver ta vie et ton corps d’avant. 

 

Parce que la grossesse ne t’a pas épuisée et affaiblie sur la fin, parce que l’accouchement n’a pas été une épreuve physique digne d’un marathon et/ou une opération où on t’a ouvert le bide en deux, parce que gérer un nouveau né toute seule (et parfois la fratrie en bonus) après tout ça, c’était LE moment où tu peux vraiment te reposer. Parce que ton corps a porté un être d’environ 3 kilos pendant 9 mois pour l’expulser en quelques heures, mais que tout se remet easy si tu suis le programme d’abdos qui va bien. Bien sur, s’il te reste des vergetures c’est que tu n’as pas appliqué religieusement ton huile miracle anti-vergeture  à 30€ les 10 ml. S’il te reste des kilos en trop, ce n’est pas du au chamboulement hormonal mais parce que tu dois finir les petits pots de bébé hihihihi (en gros que tu bouffes comme 4, tu es faible)Parce que la fatigue, le bouleversement émotionnel ne te donne pas vraiment envie de penser à autre chose qu’à ton bébé et à ton sommeil, déjà que tu peines à assurer le quotidien.

A mon sens, il y’a un énorme tabou autour de ce que peut être le post-partum. On l’ignore totalement ou au mieux on te le vend comme une parenthèse toute rose et enchantée.

 

On nous demande de faire comme si la grossesse et l’accouchement était des moments anodins.
Une promenade de santé.
Nier que c’est un bouleversement, même lorsque c’est la 2e/3e/4e etc

 

Alors forcément, quand tu gardes un stigmate physique de cette période,
qu’il dure, ça le fait paaas du tout Monique.
C’est moche.

 

Exposer les problèmes de bonne femme, genre ça ou les règles, ça se fait pas
Tu es une femme, un objet de désir avant d’être une mère.
Et puis, le corps, il doit être parfait, faut pas déconner, c’est pas instagramable sinon 
Tu dois rester jeune, toujours. Donc un signe que tu as du vécu, argh, c’est aussi grave que des rides
Et puis il faut être une mère parfaite, donc une mère heureuse, toujours.
Ne jamais montrer que parfois tout ça a été dur.

 

Moi, ma vie d’avant, mon corps d’avant, je ne les ai jamais retrouvés
Et je suis loin d’être la seule maman pour qui c’est le cas

 

Mes grossesses ne me définissent pas, je sais tourner la page
Je veux juste garder cette petite corne en haut de la page qui me rappelle que je suis passée par ces maux

 

Mon corps a été marqué durement par la maternité. Il a été durement marqué par la prise et la perte de poids. Mais clairement, le tablier et les vergetures c’est signé Isaac et Yoann, avec le concours de Samuel hein.

Je pourrais demander une abdominoplastie.
Faire remettre tout d’équerre grâce à un bistouri.
Après tout, j’aurais bien le droit de profiter à nouveau de ce corps.

 

 

Mais non. Je n’ai pas envie, et ce pour plusieurs raisons.

  1. Une chirurgie n’est jamais un acte anodin et comporte toujours des risques. La petite feuille d’info c’est pas pour faire joli, c’est une protection légale car ces choses là peuvent et sont déjà arrivées. Je ne suis pas prête à prendre ces risques pour un gain, qui serait dans ma vision des choses, purement esthétique.
  2. Une chirurgie demande une longue convalescencee, et merci je donne déjà assez niveau limitations physiques dues à un état de santé défaillant. Surtout que ça va être vachement pratique de rien porter avec 4 enfants en bas-âge
  3. Ce sont MES cicatrices, MA preuve des épreuves surmontées, LA marque des leçons durement mais durablement apprises.
  4. Au final, ce ventre ne change pas grand chose au quotidien, je n’ai jamais aimé les tee-shirts moulants et les bikinis de toute manière

De toute façon, ce corps est déjà cassé de toutes parts. J’ai arrêté de vouloir qu’il soit beaucoup au sens classique du terme. Je veux juste qu’il me ressemble. Et moi je suis une personne cassée-rafistolée un peu n’importe comment. Vraiment imparfaite, pleine de défauts. Bien sur, si on me donnait une baguette magique je ferais un joli rewind. Mais pour le moment nous avons trouvé un modus vivendi: lui et moi on s’ignore.

 

26 Comments

    1. Merci 🙂 . J’avoue avoir eu assez peur des réactions, mais je n’ai eu que de supers messages jusque là. Disons que je vois l’idée de partager ce truc moche comme une manière d’aider à la réparation, à la sortie de la honte et de la tête dans le sable. Mais je le fais sous couvert d’anonymat donc ce n’est pas le courage de malade non plus hein 😉

  1. <3
    L'acceptation de son corps en post partum (comment ça je dois continuer à porter des pantalons *de grossesse* ???) ça a été un des trucs les plus durs de l'aventure, je trouve. "C'est qui cette personne dans la glace avec une tête épuisée, un ventre mou et encore gros, des vergetures et des cheveux blancs apparus mystérieusement d'un coup??? Déménageons vite ce miroir en pied dans la chambre d'amis pour surtout ne jamais, jamais la recroiser!"
    Après il y a eu le début du pilates et ses mamies de 70 ans qui faisaient mieux les exercices :p mais au moins après quelques années j'ai eu l'impression de retrouver un semblant de sangle abdominale 🙂
    Et puis l'avantage de mener la diversification avec un conjoint qui n'est pas là durant la semaine, c'est qu'on ne cuisine que des légumes et protéine vapeur (on va pas faire deux plats differents) et qu'on ne s'asseoit (s'effondre ?) que vers 22h30 une fois toute l'intendance effectuée. Nickel pour perdre des kilos. Pour les cheveux blancs les rides les vergetures et la cicatrice de césarienne par contre………

    1. Ah oui, la désillusion après le premier accouchement de ne pas pouvoir rentrer dans ses pantalons d’avant qu’on avait emmenés naïvement à la maternité … 😉 .
      Clairement, lorsque je cuisine pour les enfants, je cuisine plus sain que pour moi même. Le seul qui y perd c’est mon conjoint qui adore le gras et la mayo

  2. Merci pour ce bel article. Je pense que chaque maman devrait tout simplement s’aimer et fêter ce corps merveilleux qui a construit un petit être humain! C’est quand même extraordinaire non? Oui j’ai mis 2 ans à retrouver ma taille d’avant en laissant faire mon corps et sans le forcer, et non franchement j’en ai rien à faire de cette connaissance qui faisait des abdos tous les jours pour retrouver sa ligne 2 mois après l’accouchement. Oui ma poitrine a diminué, mais elle a nourri un être humain pendant 1 an et demi 😉 Nos corps tout chauds et tout doux engendrent des petites merveilles, alors juste bravo.

  3. Merci pour ce témoignage particulièrement touchant. J’ai trouvé cet article vraiment beau !
    Je fais partie de ces femmes qui n’ont pas pris plus de 10kg durant leur grossesse, qui rentraient dans leur pantalon d’avant grossesse une semaine après l’accouchement et qui ont repris leur poids aux deux mois du bébé. Ma mère a eu 4 enfants, pèse 50 kg toute mouillée et n’a pas une seule vergeture. Je ne dis pas ça pour faire enrager hein, mais j’ai longtemps été tentée de juger les femmes pour qui ça n’est pas si simple en me disant que si nous y arrivions c’était étrange qu’elles n’y arrivent pas, sûrement ne faisaient-elles pas d’effort ? J’ai particulièrement honte de te livrer cette pensée mais c’est en partie grâce à ton blog et à tes articles sur la grossophobie que mon point de vu a radicalement changé alors je te dois bien ça ! J’ai envie de te dire que je t’admire énormément de t’accepter telle que tu es. Ton corps ne correspond pas à ce que la société définit comme un « beau corps » mais en te lisant j’y ai vu ta beauté ! Merci pour cet article sans filtre, qui m’a foutu une belle claque, que je méritais, et merci de m’avoir fait (un petit peu) grandir !

    1. J’aime ton honnêteté et au contraire je trouve ça hyper flatteur car ça prouve que les mots que j’ai pu poser ici ont eu une résonance chez quelqu’un d’autre. Ton blog m’a aussi fait beaucoup changer par rapport aux questions relatives à l’allaitement. Comme quoi la blogo c’est vraiment quelque chose qui nous enrichit !
      Effectivement je pense qu’il y’a une grosse composante génétique. Ma mère a vu son corps complètement transformé suite à sa grossesse. Ses soeurs aussi alors que l’une d’elle n’avait pris que 9 kg.

    2. Comme Maman Chamboule Tout, je fais partie de ces femmes qui n’ont pas de traces “visibles” de leur maternité. J’ai remis mes vêtements d’avant grossesse 3 semaines après avoir accouché, j’ai récupéré mon corps au bout de 3 mois, je ne connais pas les vergetures. Et pourtant je suis encore marquée par la maternité, presque 3 ans plus tard. Ça ne se voit pas mais ça me pourri la vie au quotidien. Une anémie s est installée insidieusement, et rien à faire, je n’arrive pas à récupérer. Je suis incapable de faire du sport, trop épuisée. Je n’ai pas beaucoup de patience, ma bonne humeur se fait souvent la malle… Et cette anémie qui est toujours là.
      Je pense qu’on garde toutes des traces de nos maternité, d’une manière ou d’une autre. Et ce type de billet nous permet d’en prendre conscience. Merci de l’avoir écrit, je pense qu’il est utile aussi bien aux mamans qu’aux futures mamans!

  4. Ce sujet est tabou mais quelques témoignages comme le tien commencent à se diffuser. Bravo d’avoir pris le clavier pour témoigner que la réalité est souvent très loin des fit moms d’instagram.

    1. Merci :). De toute manière, mon but est aussi de contrebalancer ces images de fit moms qui sont loin de refléter la réalité de toutes les femmes.

    1. Rhoo c’est gentil. Mais je doute que mon modeste article à lui seul change grand chose ;). Mais ajouté à pleins d’autres sur le sujet …

  5. Je suis désolée mais je trouve que la fin gâche ton texte. Si ton corps et toi vous vous ignorez c’est que vous n‘etes pas copains et que donc tu ne l’as pas accepté. Ton physique et ta santé, tu n‘y peux pas grand chose à la base mais tu as toujours le choix d‘en faire la meilleure version d‘eux mêmes dans la mesure où tu en prends soin et le mets en valeur. Je lis tes articles depuis quelques mois et je crois que tu es trop dans l‘intellect, sûrement parce que tu es surdouée. N‘oublie pas que nous sommes esprit ET corps et que seul l‘harmonie de l‘un avec l‘autre nous permet de vivre le mieux possible. Et tes enfants ont besoin de toi toute entière, de la meilleure version de toi même, physiquement et intellectuellement pour leur être la meilleure des mères que tu puisses leur être.

    1. Là je ne peux pas te donner tord, tu as visé en plein dans le mille. Clairement je pars dans l’intellect pour fuir en quelque sorte. Mon corps n’existe pas donc je n’ai pas à gérer le problème. Une peu une solution de facilité je te l’accorde. Du coup je travaille pas mal là dessus dans la prise en charge des troubles du comportement alimentaire.

  6. Au fait je ne me suis pas présentée, excuses moi, 42 ans, 4 enfants de 17, 14, 5 ans et un bébé de 5 mois. Tous nés par césarienne et élevés au biberon. Je vis en Allemagne depuis 18 ans, j‘ai connu un divorce et je suis remariée avec un allemand. Sciences-po évidemment ;- passionnée de yoga, de pâtisserie et de couture, je travaille dans une banque à temps plein. A contre courant, tout le temps…..

  7. Hello ! Je découvre ton blog avec cet article très touchant.
    Tout ce qui compte c’est de se sentir bien dans son corps.
    J’aime bien les personnes qui se bat contre les tabous comme tu le fais, il n’y a pas à avoir honte, ton ventre a permis de donner la vie 4 fois et ça vaut tous les ventres plats et muscles du monde.
    Bravo d’avoir osé en parler aussi ouvertement en tout cas ! C’est vrai que malheureusement trop de femmes ont honte et c’est triste, car elle passe peut-être à côté de qqch d’important…
    Pour ma part j’ai beaucoup de mal à perdre mes kilos d’après grossesse (et concernant les traces visibles, j’ai été étonnée car les vergetures sont apparus après l’accouchement ! Mais elles ne sont pas marquées autant que toi) mais j’espère y parvenir donc mon nouvel objectif est donc de reprendre le running de façon régulière. Je fais partie de celle qui ont bcp de mal à maigrir donc on verra ce que ça donne.
    À bientôt
    Jessica

    1. Arf les vergetures après l’accouchement … On oublie de nous dire que ça peut arriver quand on perd trop de poids trop vite aussi. Merci beaucoup pour ce très gentil petit mot 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *