Education / Grossesse / Maman féministe

J’espère pour toi que ce sera enfin une fille

Je ne sais pas pourquoi mais dans ma famille génétique comme dans la famille de Mr G, le saint Graal serait d’avoir une petite fille. A chaque annonce du sexe de nos enfants, j’ai eu le droit à des regards, et parfois même à des cris de déception. Autant vous dire qu’avec 3 garçons, je n’en finis pas d’entendre ce refrain “j’espère vraiment que ce sera une fille cette fois-ci”. Ouai c’est bon, moi aussi j’aurais bien eu envie de changement, mais c’est pas le drame de l’année. Ce genre de réactions a le don de me mettre hors de moi. Je t’explique pourquoi.

Première partie écrite avant l’échographie de 12 SA.

 

Je vais pas te mentir, moi aussi j’ai vraiment envie d’avoir une petite fille.

Même pas pour l’habiller en rose ou jouer à la princesse. Surtout pas. Gamine j’ai très vite détesté ça et cette aversion m’est pas mal restée en grandissant. Pour satisfaire mon côté féministe hystérique ? Nan, je suis persuadée que le grand changement viendra quand la partie masculine de l’humanité réalisera que “bon sang mais c’est bien sur ! Le sexisme et les attendus aussi forts que stupides sur la virilité indispensable à tout “”vrai bonhomme”” nuisent aussi aux hommes“.
Peut être parce que j’ai l’impression de pouvoir lui transmettre plus de choses en lui partageant mon expérience ? Peut être que je pourrais lui transmettre des choses que seules les femmes peuvent vivre dans leur corps ? C’est pour l’instant ma seule piste valable.

Si tu me connais un peu, tu sais que je n’aime pas rester les bras croisés posée sur la graisse de mon imposant séant.

 

Pour Samuel j’avais suivi religieusement le régime fille. Tu peux te marrer. 

 

 

Tu ne connais pas ? Attends, laisses moi t’expliquer. Le Dr Papa (ça ne s’invente pas) a mis un point un régime qui selon lui permettrait de choisir le sexe de son enfant à naître en appliquant de profonds changements à son alimentation. Il a même écrit un bouquin sur la question.

 

Pour espérer un garçon, il te faut avoir une alimentation riche en sodium et en potassium.
Le sel, c’est la vie pour moi.

Pour espérer une petite fille, tu devras te gaver de calcium et de magnésium tout en évitant le sodium. Donc, on ne sale plus rien et on mange des produits laitiers et des oeufs à s’en péter le bide.

Si j’en crois les forums dédiés à ce type de technique, nous serions sur un taux de réussite de 70%.

Empiriquement, en interrogeant mon entourage (famille, amis, collègues), donc une méthode pas du tout scientifique,
je dois dire que j’ai trouvé des éléments troublants qui concordent drôlement avec ses théories.

 

Ce régime fait beaucoup grincer des dents et je comprends aisément pourquoi. Ça fleure bon l’eugénisme tout ça. Ce type de régime exploite la souffrance des parents qui ne peuvent avoir un enfant de l’autre sexe. Impossible de vous donner tord la dessus. Mais personnellement je pense que ça peut aussi être une manière de ne pas avoir de regrets. On peut se dire “j’ai tout tenté, quand ça veut pas ça veut pas”. C’est ce qui s’est passé pour moi. J’ai plus ou moins fait la paix avec ce regret de ne jamais avoir eu de fille après la naissance de Samuel.

 

 

En fait, j’ai tout bloqué.
J’ai enfermé tout ce désir dans un coin de ma tête et j’ai défoncé la serrure pour être sure qu’aucune clé ne pourra jamais s’y glisser.
Je m’interdis de penser au concept de “WorkingMutti maman d’une petite fille”.
Je ne pense qu’au fait que je m’éclate sincèrement avec mes fils, que j’ai BEAUCOUP de chance d’avoir eu une famille nombreuse avec tous mes problèmes de santé.

 

 

Lorsque j’ai commencé à y croire pour la Cacahuète (soit vers 9 Sa), je me suis demandée si je pouvais obtenir une réponse scientifique à la question suivante:

Statistiquement, les chances d’avoir un enfant de sexe A diminuent-elles plus on a eu d’enfants du sexe B ? Quelle est alors la probabilité d’avoir un enfant du sexe A après 3 enfants du sexe B ?

 

Je n’ai malheureusement pas les outils pour exploiter moi-même les bases de données de l’INSEE sur la question, donc je m’en remets à des articles de vulgarisation (ici ou ici mais c’est déjà un peu technique je trouve) .

 

La probabilité à chaque grossesse d’avoir un enfant d’un sexe ou d’un autre serait bien de 50%, sauf particularité génétique de l’un ou l’autre parent.

Étant donné le fonctionnement désastreux de mon corps, ça ne m’étonnerait pas qu’il ait quelque chose du genre en stock dans notre couple.

 

 

 

Cependant, je suis intimement persuadée que cet enfant est un garçon.
Je ne me projette pas du tout sur le fait d’avoir une fille car je SAIS que ce ne sera pas le cas.

 

Raisonnablement, logiquement, mon ressenti n’est pas fondé. Mais là c’est vraiment plus fort que moi. Je réfléchis uniquement à des prénoms de garçons, je n’ai même pas jeté un œil aux rayons tout roses des sites de vente de vêtements bébés.

 

Au delà de mon désir personnel, tout ça m’irrite car cette volonté d’avoir une petite fille toute rose tout mignonne renvoie pour pas mal de gens, et encore une fois, à des stéréotypes de genre

 

C’est bien connu une petite fille sera habillée tout de rose et de jolies robes à paillettes et à volants en plastoc tout rêches. Elle va adorer se déguiser en princesses (toutes roses), se faire des nattes et jouer avec des licornes. On va lui dire qu’elle est douce et gentille, qu’elle va bien s’occuper des autres, parce que les filles elles sont altruistes et dans le care. Ses frères eux vont mimer la guerre dès leur plus jeune âge pour affirmer leur virilité et leur caractère dominants. Point de douceur ou de gentillesse: ici on est des durs, on joue dehors, on se chambre et on se roule dans la boue.

Et puis c’est bien connu: maman elle aime le rose, les vêtements, se maquiller et se faire de jolies coiffures. Alors ce n’est qu’avec une fille qu’elle pourra faire ces activités entre fille en gloussant comme une dinde décérébrée lorsque papa ou les frères diront que les filles franchement elles sont trop bêtes. A Noël, pour son anniversaire, on la gâtera  tout en apprenant de manière ludique son futur rôle de ménagère avec le joli chariot de ménage offert à Noël par tata Roberte. A croire qu’il vaut y scanner ses ovaires pour débloquer des objets.
Spoiler alert: à la demande générale de mes fils, ils auront notamment une mini cuisine pour Noël.

 

Voilà j’espère qu’après avoir partagé cette vision des choses, tu auras autant la nausée que moi (fichu premier trimestre). La rumeur populaire veut que mon degré de féminité soit aussi développé que l’appétit pour la vodka de Boris Eltsine.

Et surtout, surtout …

Un fœtus qui avait une chance sur un million de s’accrocher ? Un fœtus qui a survécu malgré mon passé de fausses couches ? Un fœtus qui représente mon espoir de famille très nombreuse qui me paraissait incessible ?

Vous croyez vraiment que j’en ai quelque chose à faire que ce soit une fille ou un garçon ?
Ce sera un garçon, encore, je peux vous l’assurer.
Non je ne suis pas déçue.
Je vais être maman, boréal !

 

 

 

Seconde partie: après l’échographie T1

 

Cacahuète va très bien. Nous avons vu ce petit embryon/fœtus bouger dans tous les sens.

Pour la première fois, pas de clarté nucale dans la zone haute mais bien … inférieure à la moyenne. Point de fémur très court, mais … très grand. Ce modèle là a décidé de ne rien faire comme les autres. Mr G n’a même pas baillé durant cette échographie ! Ca c’est aussi une première. Je pense qu’il retenait son souffle autant que moi.

 

Ma DPA a été recalculée. Elle est officiellement au 02 juillet prochain.
Avec la césarienne programmée prévue 15 jours avant, arrivée prévue de la cacahuète vers mi-juin.
Si tout va bien jusque là.

 

Et puis j’ai posé LA question. Et le bourgeon ? Vous avez une idée du sexe ?

On estime que si le bourgeon est relevé à plus de 30°, on peut vraisemblablement penser qu’on héberge un petit garçon. Dans le cas contraire, c’est soit une petite fille, soit un bourgeon garçon qui n’a pas encore entamé son ascension. Bien sur cette dernière possibilité diminue avec le temps.

 

Il m’a montré l’image. J’étais à 12 SA+3.
Parallèle. Genre vraiment parallèle.
Je l’ai regardé, la main sur la bouche: je lui ai demandé, à combien de pourcent vous êtes sur ? 90%.

ARGHHHH 90% d’avoir une fille ?§?§?§?!!!!

 

 

Le gars est un échographiste de référence qui bosse avec les grandes mater parisiennes pour les malformations fœtales. Il avait un oeil incroyable sur toutes les autres choses pendant l’échographie. Alors forcément j’ai envie d’y croire.

Le lendemain, dernier contrôle chez ma gynéco avant l’hôpital. 12 SA+4, toujours fucking parallèle. Il peut changer jusqu’à 13 SA environ.

 

Tout ce que j’avais enfermé depuis 3 ans est ressorti.
J’ai eu un sourire débile collé au visage pour le reste de la journée.

 

Mais toujours avec cet petit arrière-goût de c’est pas sur.

 

Mes parents ont voulu savoir, je leur ai dit. Cris de joie. Il a fallu annoncer ma grossesse à mes beaux-parents sans leur donner de crise cardiaque. Pour atténuer le drame, j’ai dit à Mr G de commencer par le fait que c’est certainement une fille.

 

Sauf que le 90% s’est perdu dans les limbes et
que tout le monde a retenu que j’attendais une petite fille … point !

 

Ouai, tu imagines ma trombine si je dois annoncer la queue entre les jambes que c’est encore un mec. Ma belle-mère qui se tape un bad trip pour rien va finir à l’hosto. Et je serais à nouveau la vilaine belle-fille qui fait bien ce qu’elle veut (aka convaincre Mr G d’agrandir la famille) sans être contrôlée par son mari. C’est pas moi qui le dit c’est la belle-mère.

 

Tu le sens l’énorme poids sur mes épaules ?!

 

Du coup, je passe mon temps à écumer les forums et les groupes Facebook pour recueillir le plus d’avis possibles et étudier le maximum de bourgeons de filles devenus garçons. Et je suis en arrêt maladie  ça tourne à l’obsession. 

 

J’ai lu plus de 400 pages de forums internet. Je parle 4 langues à peu près correctement (français, allemand, anglais, espagnol). Je te laisse imaginer le nombre de messages avec mes photos d’échographie que j’ai posté.  Pour le moment, uniquement des avis filles pour mon écho. Je te dirais bien que je ne crois pas à l’opinion de ces passionnées car elles sont pas médecinheuuuu, mais par expérience, je sais que les patients peuvent avoir une expertise incroyable dans un domaine en particulier à force de le pratiquer.

J’ai écumé les moteurs de recherche de publications scientifiques en libre accès sur le sujet. En effet, la méthode est reconnue comme très efficace par l’ensemble des études menées. Les résultats sont de l’ordre de 95% au début de la 12e semaine et de 99% à 13 SA (en écho 2 D). Pour les anglophones, les résultats des différentes études sont par .

 

 

J’aurais tellement aimé qu’on se la ferme en fait. Je te dirais bien que je le ferai la prochaine fois, mais manque de pot, cette leçon apprise ne me servira jamais personnellement dans le futur.

Prochaine échéance: contrôle à la mater demain et jeudi (peut être une échographie ? ce serait cool car je serai à 13 SA donc verdict presque définitif), échographie plaisir le 8 janvier prochain où nous serons fixés à 100%.

 


 

PS: la seconde partie de cet article a été écrite d’une seule traite cette après-midi. Pardonnez le style hasardeux. Cette grossesse est une épreuve physique incroyable. Alors que j’ai subitement été dotée d’un système immunitaire Sylvester Stallone lors de mes dernières grossesses, il semble que ça soit plutôt Waterloo cette fois-ci. J’ai constamment une bonne crève, je ne fais que de roupiller et je suis épuisée même en restant chez moi à larver toute la journée.
Les nausées ne m’ont toujours pas vraiment quittée. Tout ce que je veux en ce moment c’est des chocapics bien ramollos dans du lait froid écrémé uniquement. Et du fromage, beaucoup de fromage (au lait pasteurisé of course).

 

EDIT: plutôt que de répondre par mail aux petites curieuses, je vous mets ici le site américain qui reste une référence: Ingender. Allez voir la section Gallery et forum ;).

 

EDIT 2: toujours pour les petites curieuses 😉 .

 

 

32 Comments

  1. Waouu Quelle nouvelle ! JE ne sais pas à quel point je suis en retard par ici, je m’étais arrêté à l’article où tu nous annonçais une ménopause précoce et te voilà enceinte ! Je t’envoie toutes mes félicitations ! Pleins de bonheur à vous six. Honnêtement, le sexe de l’enfant est un tel détail ! Amuse toi, célèbre ce petit miracle et occupe toi de toi et de ta tribu, seulement, et c’est déjà beaucoup.
    Plein de santé et de bonheur à toi et à ton futur bébé :*
    EM.

  2. Uneu fiiillleeeeu !
    (On attend l’echo de janvier mais quand même les vieux de la vieille qui font les echo ont souvent le coup d’oeil…)
    Déjà exceptionnel cet enfant 🙂

    1. C’est sur qu’un oeil habitué voit des détails qui nous échappent. J’avoue qu’il y’a pas mal de choses que me montrent l’échographiste que je ne vois pas vraiment “vous voyez les cristallins” “heuuuu….. ouais …”

  3. Alors en lisant la 1e partie, je me suis dit : elle a eu 2 garçons (jumeaux hétérozygotes), statistiquement elle avait plus de chance d’avoir un 3e garçon (68-70% de chance d’avoir un enfant du même sexe après 2 enfants du même sexe, dixit les gynécos), ce qui est le cas, donc pour le 4e, statistiquement, elle repasse à 50/50.
    Que te dire ?
    Que de toute façon, garçon ou fille, tu l’aimeras de toutes tes tripes. Si c’est une fille, je suis ravie pour toi, si c’est un garçon, je suis ravie pour toi !

    1. Fille ou garçon il sera aimé et cajolé tout pareil par ses parents qui seront ravis d’accueillir leur bébé miracle ;). Je ne sais pas vraiment d’où les gynécos tiennent leur stats mais en effet elles me semblent plutôt justes.

    1. Je dois avouer que c’est un énorme soulagement de voir que la grossesse se déroule normalement (enfin autant que possible dans un contexte de grossesse à risques 😉 ).

  4. Dans tous les cas, une excellente nouvelle ! Je ne suis pas du tout experte en lecture d’échographie ni en statistique, donc aucune idée !
    De toute façon, tu feras face aux clichés.
    Une famille de quatre garçons : “oh, ma pauvre, ça doit être bruyant chez toi, tu n’as personne pour t’aider à la maison”
    Une famille de quatre filles : “oh, c’est chouette, ça doit être calme chez toi, mais à l’adolescence, elles vont être pénibles et se disputeront pour savoir qui est la plus belle”
    Une fille après trois garçons : “ça va être la princesse de tout le monde, elle va être capricieuse”
    Un garçon après trois filles : “c’est le petit roi, il n’aura jamais rien à faire à la maison, lui”

    1. Oh mon dieu j’en mange tellement des clichés … Trois garçons ça bouge beaucoup ! Parce qu’une fille se met en veille toute seule toutes les demi heures ?
      Pour la fille après 4 garçons j’ai eu: ah mais avec 3 garçons devant elle, elle va avoir du caractère ! Ben ça j’espère bien ! Mais j’espère que ca aurait aussi le cas indépendamment de la situation !

      1. Et aussi, après un garçon j’en suis à mon 47e ” une fille? Super, LE CHOIX DU ROI”
        [… Mais de quoi on me parle? On lui a pas coupé la tête y’a deux siècles à çui là ?]

    1. C’est vrai qu’il a été moins confidentiel dans les années 90 je crois, mais maintenant il est un peu tombé dans l’oubli. Mais bon, je ne suis pas sure de son efficacité de toute manière

  5. Que de jolies nouvelles !!!! Dans tous les cas, fille ou garçon, ta cacahuète sera toujours ta cacahuète (et tu auras toujours droit aux fameux clichés liés aux genres malheureusement !) !
    Vivement janvier pour savoir à 100 % !
    Profite bien des fêtes !!
    A bientôt !

  6. Je le trouve courageux (ou inconscient), tout ponte qu’il soit, de tenter un pronostic.
    Lors de ma 2ème grossesse, je souhaitais trop une fille pour ne pas attendre la naissance pour le décourvrir, mais le gynéco de l’hôpital ne le savait pas et il m’avait fait une séance d’échographie silencieuse super longue et désagréable à… à peine plus de 12 sa (c’était il y a 9 ans, je ne sais plus) qui m’avait fait flipper pour finir par me demander si je voulais connaître le sexe.
    Je l’ai senti déçu quand j’ai dit non merci, mais après j’étais persuadée que j’attendais un garçon s’il se sentait assez sûr à ce stade. C’était une fille (et la meilleure surprise de ma vie).
    Bref, je vous souhaite que tout se passe selon vos souhaits. 😉

    1. J’avoue qu’au départ je trouvais ça un peu folklo comme méthode d’estimation du sexe. De toute manière, la seule détermination certaine du sexe à ce stade c’est la biopsie du thromboplaste ou une prise de sang spécifique. Mais j’avoue que je me suis documentée sur la question et il y’a quand même pas mal d’études qui montrent que c’est une technique plutôt fiable, si des critères très stricts sont respectés … avec une marge d’erreur ! Il faut toujours le garder en tête. Mais quand je vois sur mon groupe Facebook des estimations de sexe à 11 SA ou 12 SA pile alors que toutes les études ont pointé qu’à ce stade c’est du 50/50 je m’arrache les cheveux !

  7. Un très beau bébé en pleine santé, je suis ravie pour vous! Ici on a eu les pronostics inversés, les gens VOULAIENT que ce soit un garçon et comme on a gardé la surprise du sexe, la moindre phrase de notre part était interprétée pour que j’attende un GARÇON. Et je reste persuadée qu’en matière de calcul, le seul qui vaille est celui de l’ovulation (les spermatozoïdes porteurs du chromosome Y étant plus rapides mais moins résistants, on a plus de chance d’avoir une fille en faisant crac crac AVANT l’ovulation, car tous les spermatozoïdes mâles pressés ont succombé, tandis que les femelles attendent bien sagement la sortie de l’ovule.) Ceci dit, les gens auront toujours une remarque à faire, donc profite à fond de ce petit bonheur, quelque soit l’issue de l’énigme en janvier!

    1. Il paraît que c’est complètement faux et que des scientifiques ont juste transposé nos clichés garçon / fille sur les spermatozoïdes. Les garçons forcément plus rapides et casse-cous partent à l’attaque tandis que les filles réfléchissent et sont plus occupées à apprécier le paysage…

      1. Apparemment il y aurait un fond de vérité mais ce serait lié au PH du sperme et du vagin plus qu’à la vigueur des spermatos. Mais j’avoue que j’ai lu l’article en question en diagonale.

    2. Au cours de mes lectures je suis tombée sur un forum anglophone très intéressant qui détaille les techniques pour augmenter ses chances d’avoir un enfant de sexe M ou F. C’est plutôt différent des techniques françaises. Et je me suis rendue compte que j’avais suivies (sans m’en rendre compte) toutes leurs techniques naturelles pour favoriser une fille XD.
      Après ils ont aussi une section “méthodes extrêmes”, mais je ne suis pas prête à aller mélanger les petites graines de chéri avec des blanc d’oeufs avant de les passer au microscope et de faire une insémination maison …

  8. Oh excellente nouvelle pour la cacahuète et que tout aille bien, je suis ravie pour vous. C’est top si ça se confirme que c’est une petite nénette que vous attendiez. Les gens ont toujours des réflexions débiles lorsqu’il s’agit d’une grossesse (Les RALC), franchement le primordial est que bébé se porte bien et se développe bien.

    1. Tiens dès que je me inscrite sur le forum jumeaux et plus j’ai vu que le terme RALC revenait souvent XD. Il faut dire qu’on les a collectionnées … Mais je crois que c’est la même chose pour tous les parents malheureusement.

  9. J’ai toujours été extrêmement dubitative et je n’ai pris avec des pincettes les avis qui m’ont été donnés lors de la première échographie obligatoires… mais il faut bien dire que les deux fois on m’a annoncé une fille, et que les deux fois… c’était une fille!

    1. Je pense que c’est une méthode d’estimation (mais pas de détermination) qui est plutôt fiable si des critères très stricts sont respectés et que l’échographe est habitué. Mais il y’a toujours toujours une marge d’erreur. Surtout quand l’estimation est faite très tôt. Clairement, c’est à prendre avec des pincettes comme tu le dis.

  10. Avec la naissance de Bebinette début décembre (annoncée avec raison comme sa soeur pour être une fille dès l’écho des 12 sa 😉) je rattrâpé donc seulement maintenant mon retard de lecture blogesque ! Et donc félicitations pour cette quasiment sûrement petite fille ! Décidément cette 4ème grossesse à l’air bien différente des précédentes ! (Et puis avec une dpa le 2 juillet c’est bon signe c’est mon anniversaire 😜) Bon courage et beaucoup de bonheur pour la suite de ta grossesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *