Beauté / Santé de maman

La chute de cheveux après la grossesse

J’y avais échappé pour mes deux premières grossesses, mais là, je ne suis pas épargnée. Mes cheveux, je les perds par poignées. Genre des mèches complètes retrouvée dans la douche lorsque je me suis lavée les cheveux.

 

On m’a soufflé dans l’oreillette que notre fabuleuse crinière pendant la grossesse était le fruit ralentissement de la chute de cheveux provoqué par notre trip aux hormones à grosses doses. Les œstrogènes dont tu débordes stimulent tout ton organisme et prolongent la durée de vie de tes cheveux.

 

 

 

Et puis après ton accouchement, tes hormones se font la malle,
et tes cheveux,
non retenus chimiquement, font le saut de l’ange.

 

 

L’alopécie sévère du post partum qu’on m’a dit que ça s’appelait.

 

 

En général, quand j’entends post partum, je me méfie maintenant. C’est rarement pour t’annoncer un truc super cool qui va t’arriver après ton accouchement.

En gros, en plus de ton baby blues, de tes cernes le grand bleu, de tes vergetures, de tes seins qui tombent et du ventre gras et mou, tu te dégarnis. Et ça, on a soigneusement évité de t’en parler pendant la préparation à l’accouchement et à ta sortie de la maternité.

 

 

Cette chute de cheveux est fourbe.

 

 

Elle ne survient pas en général dans les premières semaines après l’expulsion de ton nourrisson. Nope.

 

 

Elle frappe quelques mois après alors que tu commences à peine à te remettre de tout ça,
et pour certaines, à reprendre le chemin du turbin.

 

 

J’avais lu qu’elle pouvait frapper 20 à 30% de ta chevelure. Ouai … Aussi sous estimé que la capacité pulmonaire du si petit être à qui tu viens de donner la vie.

 

 

 

Attention, on va passer aux illustrations. Je te préviens juste que chez moi c’est le bordel et du #nofilter.

 

 

Chez moi, cela semble surtout être sur le derrière du crâne est sur les tempes. Sur ces dernières, tu peux tricher en mettant pas mal de cheveux devant pour cacher.

 

 

 

 

 

Mais si tu le fais, on verra encore plus ton coté gruyère derrière.

 

 

 

 

 

 

Et si tu les attache en queue de cheval pour masquer la misère derrière, on voit bien que tu as 2 V chauves sur les côtés.

 

Perdant-perdant

 

 

 

Honnêtement, je ne m’y attendais pas du tout, naïve que je suis.

 

Je ne l’ai même pas repéré tout de suite. Je voyais pourtant presque des mèches de cheveux tomber dans la douche, mais je me disais que ça devait certainement être juste une exception. Merci la fatigue et les anti-épileptiques qui me donnent une mémoire de poisson rouge. Je n’avais même pas fait attention à ma queue de cheval habituelle (coiffure pratique de la mère de famille nombreuse) qui devenait de plus en plus petite.

 

 

Forcément, je ne le vis pas super super bien.

 

Mais vu le reste de bordel ambiant hautement stressant qu’est ma vie en ce moment, je t’avoue que je n’en fais pas une crise d’apoplexie chaque matin.

Pour autant, je ne reste pas les bras ballants. Je sais que niveau chute des hormones, je ne peux pas faire grand chose tant que je ne pourrais pas reprendre mon complément d’œstrogènes (Estreva Gel) dans le cadre de mon traitement hormonal substitutif de la ménopause. Eh oui, mon épilepsie doit être stabilisée avant étant donné que médicament amoindri l’effet de mon traitement.

 

 

Du coup, je me tourne vers des solutions
façon “pansement sur une jambe de bois”.

 

 

Je vais tenter le Forcapil avec sa cure de 3 mois.

En gros, j’essaie d’investir, mais rien ne dit que si tout va mieux dans 3 mois, ce ne sera pas juste parce que mes hormones se seront équilibrées. Mais, au cas où, je préfère prendre les devant et essayer d’obtenir un effet.

Pourquoi celui-là et pas un autre ?
Parce que c’est celui que ma pharmacienne m’a proposé et qu’il y avait assez pour tenir les 3 mois.

 

 

Je tente aussi le Phytocyane traitement antichute femme

J’ai essayé de chercher des avis de ça de là sur le net et apparemment les résultats n’étaient pas trop mauvais.

 

 

Tu la sens la conviction là hein
Je me dis que je ne perds rien à essayer
Y a quand même des trucs là dedans

 

 

 

Pour ce qui est des “médecines alternatives”, j’ai volontairement laissé de côté celles qui n’ont pas fait preuve scientifiquement de leur efficacité au-delà de leur effet placebo, ce dernier étant au demeurant ruiné car je ne crois pas à l’effet du dit traitement (homéopathie, acupuncture notamment). Là, je suis certaine de l’inefficacité sur moi.

 

 

 

Je suis désolée pour cet article hyper court.
Pour te poser le contexte: gastro+bronchite+fièvre+devoirs à rendre pour ma formation + RDV psychiatre à venir
+ reste de la semaine blindé de RDV médicaux et consorts pour les enfants.

9 Comments

  1. Après la naissance de mon aîné, j’ai vécu cette grosse perte de cheveux… doublée d’un psoriasis du cuir chevelu. C’était d’un gai quand je regardais ma tête dans le miroir ! J’ai vraiment eu peur de rester comme ça toute ma vie ! Puis, finalement, ça a repoussé et le traitement à l’allemande du psoriasis (de l’huile d’olive bio) a fonctionné et j’ai retrouvé une chevelure normale.
    Courage ! Courage !

  2. Je n’ai pas connu ça du coup je ne peux pas vraiment te donner de conseil ! En revanche, ma cousine l’a vécu en version vraiment carabiné et l’acupuncture l’a vraiment aidé. Je sais que tu n’y crois pas mais pour le coup pas besoin d’y croire, il y a vraiment des points particuliers dans tout le corps. Pour t’en convaincre essaie toi-même d’exercer des pressions à divers endroits sous tes pieds. Tu verras que certains sont bien douloureux alors que d’autres ne le sont pas du tout. Et le plus drôle quand tu fais ça c’est qu’après tu peux trouver “une carte” des points présents sous les pieds et voir à quoi ils correspondent. Et bien étrangement, tu as toutes les chances de t’apercevoir que c’est en lien avec ce qui ne va pas…

  3. J’ai connu ! Mais par “chance” (enfin ce n’était une chance qu’à ce moment là crois-moi), j’ai une tignasse drôlement bien fournie (ma coiffeuse m’avait dit une fois que j’avais l’équivalent de trois tignasses “normales” – j’aime pas trop ce mot- sur mon crâne) du coup, ce n’était pas trop gênant…
    Courage pour ta semaine chargée !!

  4. Ça fait 3 ans que je perds mes cheveux depuis la naissance de Tess. Le coiffeur commence même à m’en inquiéter… Du coup je teste aussi des traitements… Bon, c’est pas miraculeux… Je crois que je vais bientôt finir chez le médecin pour ça! En plus les traitements pour la PMA m’inquiètent un peu pour ça! Si tu trouves le remède miracle, je prends 😉

  5. J’avais connu ça pour La Bête, terrifiant! On pouvait me suivre dans la maison aux cheveux qui dégringolaient au sol. J’ai vraiment eu peur de finir complètement dégarnie, surtout qu’à la base, j’ai déjà une chevelure peu volumineuse. J’avais essayé deux trois trucs aux plantes mais zéro effet, seul le temps a calmé le jeu.
    Là, pour le moment, pas de perte pire qu’en temps normal, mais je guette… Je prends si tu trouves un remède qui fonctionne!
    PS: tu suis une formation sur quel sujet?

  6. Moi aussi des poignées … la coiffeuse est venue pour faire quelque chose et me redonner un semblant d’estime personnelle 🙂
    En plus c’ est l’automne, ça tombe encore pire on dirait
    Chez une copine quand ça a repoussé c’était des cheveux blancs! Joie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *