Education

Les 2 valeurs que je voudrais transmettre à mes enfants

Pour moi le rôle essentiel d’un parent, ce qui me tient la plus à cœur dans la parentalité, c’est de transmettre. Mais transmettre quoi ? Pour moi, en premier lieu certaines valeurs qui j’espère vont faire partie intégrante de leur construction et pourront guider leur chemin de vie future. Un peu comme la formation des padawans jedi. Voici pour moi les valeurs les plus importantes.

S’il n’y en avait qu’une seule ce serait celle-là: l’esprit critique

 

Pour moi c’est LA base, ce qui doit guider nos opinions et nos décisions pour qu’elles aient une chance d’être justes. La base pour ne pas jouer sa vie aux dés.

 

Pour moi l’esprit critique recoupe des principes de réflexions assez simples.

 

Ne jamais se contenter d’un argument d’autorité du type “on a toujours fait comme ça“, “je sais parce que je suis plus âgée que toi“, “j’ai un diplôme supérieur de réparateur de tricycle à vapeur donc j’ai toujours raison quand on parle de vélo”. Si la personne a des raisons solides et factuelles d’avancer ça, alors elle est parfaitement capable de les énoncer. Sinon c’est juste qu’elle ne sait pas remettre en question ses pratiques et qu’elle ne cherche jamais à s’améliorer. Coucou les dizaines de milliers de conseils que tu reçoit quand tu deviens parent.

Toujours toujours confronter l’information aux données existantes, croiser les sources et prêter attention au sérieux de la source. Lorsque la personne en face de vous n’avance aucune étude sérieuse à l’appui de son propos et/ou répond à vos données sourcées par des chiffres sortis de son chapeau et/ou finit par vous dire que de toute façon si vous n’êtes pas d’accord c’est que vous faites partie du complot et des moutons, on fuit.

Ce principe vaut aussi pour les relations sociales. Quand Germain vous dit que vous êtes le plus magnifique être de ce monde, ne commencez pas à réserver une gondole à Venise s’il a été courir la gueuse la veille.

 

L’esprit critique c’est comme un muscle, il faut le faire travailler constamment sinon il se dégrade.
Il ne faut jamais mettre son esprit critique en pause au risque de se voir pousser de la laine sur la peau.
Ouai une manière maladroite de dire que tu vas devenir un mouton quoi.

 

 

Ne jamais oublier les mots criants de vérité de Patrick Lelay: “A la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit.[…] Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible.[…]”.

Ne jamais oublier qu’il y’a BEAUCOUP d’argent à se faire pour des profiteurs sans vergogne
sur le dos des personnes qui n’ont
pas les clés pour analyser les données,
et qui ne sont pas forcément de mauvaise foi.
D’où le business fleurissant de certains “médecins” anti-vaccins ou de personnes qui vendent des voyages de purification avant la fin du monde.

 

 

Qu’on se comprenne bien: je ne cherche pas à faire à tout prix de mes enfants des professeurs tournesols en puissance

 

Mon but c’est que la critique de tout ce qu’on leur balance soit devenue une sorte d’automatisme,
qu’ils ne gobent pas chaque élément simpliste, chaque concept “prêt-à-penser”

 

Un être humain libre, c’est avant tout quelqu’un qui est autonome dans sa pensée
Un être humain qui se rend compte qu’on le roule dans la farine et donc qui peut se rebeller
Un être humain qui n’a pas peur de se remettre en question
Un être humain qui va critique l’existant de manière constructive pour toujours améliorer les choses
Un être humain qui n’a pas peur de penser au-delà des lieux communs
Un être humain qui n’aura moins peur de l’inconnu car il saura tout de même trouver des repères dans cette nouveauté
Un être humain qui sait prendre du recul et sortir du particulier pour aller vers l’ensemble
Un être humain qui sait peut dialoguer avec tout le monde sur un pied d’égalité car il a un argumentaire solide
(et c’est TRES important surtout dans le domaine médical).

Ou comment écrire une diatribe grandiloquente, idéaliste et risible à la fois.

 

 

Ce sont vraiment les adultes que je serais fière d’avoir élevé.

 

Mais avoir l’esprit critique ce n’est pas qu’être acide et chiant au possible, je te rassure

 

On trouve sur Youtube d’excellents moyens de se muscler les neurones en même temps que les zygomatiques.

Je vous mets ici le lien sur une série de vidéos consacrée au démontage des arguments des tenants du complot extraterrestre. C’est succulent. Le gars qui se ramène avec une méthode scientifique les grille en 2/2 PLS alors que lui aussi se fait “piéger” par les auteurs des dessins. Les autres … N’hésitez pas à aller voir les vidéos de ses collègues notamment le Defakator, Hygiène mentale, la Tronche en Biais , et aussi Horizon Gull. Attention, parfois c’est TRES décalé.

Et puis il y’a bien l’indétrônable Esprit sorcier, digne héritier de l’émission ultra connue “C’est pas sorcier” qui a bercé mes fins d’après-midi quand j’étais petite. C’est par là que je vais commencer je pense. Et j’adore le fait que les professeurs des écoles les utilisent dans la classe de mes fils.

 

Le second principe que j’aimerai transmettre à mes enfants découle un peu du premier:
Toujours se battre pour ce en quoi on croit sauf si des faits nouveaux ou notre expérience nous démontrent le contraire

 

Il y’a des choses qui nous animent dans la vie, qui nous donnent envie de crier. Mais si on reste le séant posé devant sa tablette, on ne sera qu’un autre pion, et ceux qui l’ouvrent vont crier tellement fort qu’on leur donnera gain de cause. Tant mieux si c’est notre camp, vraiment difficile si c’est l’autre.

 

Ne rien dire, ne rien faire, c’est presque acquiescer

 

J’aimerais leur dire que ce n’est pas pas parce qu’on est en minorité qu’il faut se taire si on est sur de ses positions. Que dire “d’accord” juste pour se fondre dans la foule est une erreur même si c’est plus facile à vivre au quotidien. La diversité des opinions est une vraie richesse, c’est le meilleur remède contre l’immobilisme.

 

J’aimerais leur donner envie de continuer à se battre jusqu’au bout pour les causes qui leur semblent essentielles. J’aimerais que Simone Veil les inspire par sa détermination alors qu’elle défendait le droit des femmes, masse négligeable, sous les insultes des autres politiciens. J’aimerais leur donner le courage de Giordano Bruno, cet astronome du XIVe siècle, qui a défendu sous la torture son idée révolutionnaire: la terre n’est pas au centre de l’univers.

Euh, ben on va quand même éviter la partie sur la torture et l’exécution quand même hein … je me suis peut être emballée …

 

 

Le succès social, les zéros avant la virgule sur le compte en banque, ce ne sont pas pour moi une marque de réussite. Traitez moi d’idéaliste, vous n’aurez pas tort. C’est tellement piou piou les petits oiseaux que j’ai l’impression de passer pour la énième Miss Saucisson de la foire du canard de Palavas les Flots à le dire. Mais je le pense vraiment, aussi stupide que cela puisse paraître. Mon burn-out a changé ma vision sur pas mal de choses.

 

J’ai maintenant envie de lancer des révolutions pour mettre l’humain au centre de tout,
de mettre fin au rouleau compresseur qui broie les individus.
De mettre fin aux discriminations plus ou moins subtiles,
plus ou moins acceptées, qui visent les femmes au quotidien. 

Une vie réussie est pour moi une vie où la personne a pu faire une différence positive sur les autres. Donc oui un prof aura bien plus réussi dans la vie qu’un trader.

 

Il y’a une infinité de manière d’apporter sa contribution.
Pas besoin de dédier sa vie à ça version Gandhi ou Mère Térésa

Étant donné que j’ai le charisme d’un plat de nouilles, ma manière à moi de pouvoir diffuser mes opinions et mes arguments, c’est de tenir un blog, d’écrire à défaut de pouvoir parler.

A eux d’inventer.

 


Petit point Cacahouète: je n’ai pas eu d’échos ou de prise de sang depuis mon dernier article, donc malheureusement pas de nouvelles fraiches à vous donner. J’ai toujours des nausée, mais mes fils ayant la gastro je me méfie beaucoup de ce signe de grossesse qui est peut être uniquement du à l’opération de colonisation de mon corps par un virus de l’hiver.
J’ai l’impression d’avoir moins mal aux seins et d’avoir cette sensation d’avant l’arrivée des règles. Bref, si ça s’est arrêté, je ne pourrais pas dire que je suis complètement surprise.

Prochaine écho mercredi prochain (21) à 13h. Si vous n’avez pas d’article ce soir là, c’est qu’il y’a encore un espoir.

Beaucoup beaucoup de pensées de réconfort à celles qui malheureusement traversent actuellement cette épreuve.

 

 

9 Comments

  1. De très belles valeurs.. Que je partage aussi ! Et comme tu le dis, il y a mille façons de développer son esprit critique et de se battre pour ce en quoi on croit ! A eux de trouver leurs manières de le faire, celles qui leur conviendront !
    PS / Je pense fort à toi et je t’envoies toutes mes ondes positives pour cette écho à venir.
    A bientôt,
    Charlotte.

  2. Effectivement c’est de belles valeurs que voilà à enseigner à ses enfants. Pour l’esprit critique, je pense que mon mari si il lisait ton article serait entièrement d’accord avec toi, (moi aussi ^^), c’est à nous parents de leur enseigner cela en les guidant afin qu’ils développent cette faculté, surtout lorsqu’on voit comme tu le dis les conneries qui peuvent en découler avec les intox qui circulent sur le net. Sinon je croise les doigts pour ton écho de demain. Je t’envoie pleins de bonnes ondes

    1. Lorsque je vois les énormes intox qui circulent sur le net et le nombre de personnes qui les gobent … Il y’a un pourcentage à deux chiffres de 15-25 ans qui croient que la terre est plate !

  3. De belles valeurs qui ont énormément d’importance. J’aimerais les transmettre à ma fille, en attendant je me fais la main sur mes élèves. La plupart n’ont aucun sens critique, même en 3è. Ils gobent tout ce qu’on leur raconte, ce sont des proies idéales pour tout un tas de pensées dogmatiques dont j’ai horreur. De ma place de prof, c’est très dur en les voyant 4h30 par semaine de pallier ce problème, mais je ne lâche pas l’affaire. Peut-être qu’un jour…
    J’attends ton écho avec (plus d’) impatience (que la mienne). Ici aussi petites nausées mais virus de la gastro dans les lieux, grrr. Je suis confiante pour ta cacahuète, impossible de te dire pourquoi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *