Au quotidien / Capture d'instants

Leurs nuits de folie, nos nuits debout

Il est 20h30. Nous avons fini de manger, tout le monde est censé être couché. Enième “je veux faire pipiiiii” de la part d’Isaac et/ou de Yoann. L’utilisateur reste 15 minutes sur son réducteur, hélicoptère de Pat Patrouille au poing. Grand badaboum de ce dernier sur le carrelage. Samuel se réveille. Les mecs, on est pas couchés.

Cet article est un petit peu la suite de celui-ci. Ouai … on a pas fait des masses de progrès.

 

Pourtant tout avait si bien commencé.

 

Du côté du petit dernier

Samuel a mangé, il a passé un moment de complicité avec papa dans le bain. Il a pu dire bonne nuit à toute la maisonnée. Papa est resté un peu avec lui le temps de se préparer tout doucement au sommeil.

 

Du côté des grands

Isaac et Yoann ont pu lire 2 histoires de Tchoupi (chacun ayant choisi la sienne), ont pris un bain en jouant un peu, ont eu une dernière histoire et des câlins de papa/maman. On allume ensuite la superbe ampoule led qui change de couleurs de manière douce histoire de calmer ce petit monde. On est loin des lumières stroboscopiques des night clubs de St Tropez je t’assure. Peur du noir tout ça tout ça.
On est pas des tortionnaires, on les laisse mener leurs discussions nocturnes sur le sens de la vie (ou sur l’hypothétique vainqueur d’une baston à la mortal kombat entre un renard et un chevalier).

 

 

 

Bref, on assure niveau rituel du coucher, il faut bien se lancer quelques lauriers.
Par contre niveau efficacité, je crois qu’on peut aller se cacher.

 

 

Si cette image ne te dis rien, je t’invite à aller faire un tour sur la chaîne Youtube de Linksthesun. Parce que c’est du rire en barre.

 

 

 

20h30

 

Après les 15 pauses pipi qui durent 20 minutes, je commence à m’inquiéter de l’état de leur système urinaire.

Une infection urinaire poindrait-elle le bout de son nez ? Ils ne vont pas finir par se chopper une inflammation de l’urètre à force ? Ou alors est-ce qu’ils ne finiraient pas par nous prendre pour des quiches à l’andouille ? Ou alors est-ce que je suis déjà dépassée et THE place to be pour les 3-6 ans entre 20h et 21h30 c’est les WC (je vais aller vérifier sur Instagram et Tik Tok).

Malgré la récitation frénétique de notre mantra “à la maison tu n’as pas besoin de demander pour aller aux toilettes, tu y vas comme tu veux, sans avoir besoin de permission, de jour comme de nuit“, chaque escapade wcesque est précédée d’un déchirant “je veux aller faire piiipiiii”. Genre on est en train de leur arracher les boyaux dans l’optique de les stranguler avec.

Au bout du 5e rappel, je dois avouer que la bienveillance est déjà allée se coucher et que notre réponse se rapproche d’un grognement irrité.

 

 

 

21h10

 

Enfin, il semblerait que les twicks soient tombés dans les bras de Morphée.

Dans le même lit. Au grand dam de leur mère qui flippe sa propre daronne que tous ses efforts de différenciation et d’encouragement de la construction d’une personnalité propre à chacun soient tombés dans la fausse sceptique.

 

 

 

 

 

Mais le calme est de courte durée.

 

Le reflux de Samuel n’ayant toujours pas voulu nous faire le plaisir d’ailleurs voir ailleurs si on y serait pas, ce dernier nous réclame son polysilane afin de calmer sa gorge irritée. Nous obtempérons. Mais gare à nous si nous tardons trop. Il faut reposer vite fait cette assiette dans le lave-vaisselle et arriver avant qu’il se ne réveille trop. Dans le cas contraire, nous avons l’occasion d’assister à une compétition olympique de lancers de tétine par dessus le lit. Et les lois de la physique ayant décidé de se soumettre à celle de Murphy, la tétine se retrouve toujours sous son lit, dans un endroit inaccessible à nos petits bras. Le voisin du dessous doit croire que nous avons une passion secrète pour le feng shui nocturne. D’ailleurs je la remercie pour sa patience d’ange.

 

 

Tu vas me dire que je n’ai qu’à le prendre dans mes bras pour le calmer.

 

Ahahaha, moi aussi, pleine d’innocence que j’étais, j’y ai cru.

Et bien non. Si on prend Samuel dans nos bras, il se débat et hurle encore plus fort. Il est usé et ne veut que son lit. Si par miracle au bout de 15 minutes il réussit à se calmer dans nos bras, il est tout à fait réveillé et veut jouer. Mr G comme moi n’avons jamais réussi à faire dormir dans nos bras un nourrisson de plus de 4 mois. Notre seule présence semble les électriser et ils n’ont qu’une seule envie: jouer avec papa et maman.

 

 

 

21h30

 

Après avoir pratiqué des exercices de respiration au son du “chuuut” doucement murmuré, censé hypnotiser et calmer les jeunes humains, nous réussissons enfin à laisser un Samuel presque endormi dans son lit. Modulo un dolipranage dans les règles de l’art en cas de suspicion de poussée dentaire. Parce qu’on a bien retenu les bons conseils de notre médecin: il faut éviter que notre chérubin s’endorme en notre présence si on veut éviter qu’il ne puisse se rendormir sans nous en pleine nuit.

 

 

 

 

22h

 

Fraîchement douchés, nous sommes enfin prêts à nous endormir nous aussi. Et là, se produit inévitablement un phénomène qui dépasse totalement notre compréhension et turlupine nos petits esprits scientifiques. Et là je suis tout à fait sérieuse lorsque je te dis ça.

 

 

Lorsque je commence à m’endormir, se font entendre immanquablement les pleurs de Samuel.

 

Juste un réveil tétine le plus souvent. Si certaines d’entre vous ont des explications … (parce que je suis sure qu’il y’en a une rationnelle, simplement, je ne la connais pas encore).

 

 

 

23h03

 

Un cri se fait entendre dans la nuit. Vraisemblablement Samuel.

 

Le cri ne dure que 30 secondes et cesse.
C’est bon, on peut arrêter nos exercices d’apnée.

 

 

 

 

 

 

0h21

 

Réveil au son d’un cri pouvant faire penser à un remake de la nana de psychose dans la douche.

 

 

Yoann a “perdu” sa tétine.

Tétine qui se trouvait à 2 cm de sa bouche.
Tétine fluo dans une pièce bien éclairée.

 

 

 

 

2h40 du matin

 

 

Réveil tétine de Samuel. Son cri ayant réveillé Isaac, celui-ci nous demande de lui apporter son spray anti-chasseurs (un brumisateur recyclé par maman). Il semblerait en effet que des chasseurs soient entrés par effraction dans notre appartement en pleine nuit à plusieurs reprises. Isaac a donc décidé qu’il fallait tous les mettre en prison. Mon fils, ce militant écologiste en herbe.

 

 

45 minutes pour me rendormir avec un bon somnifère.
2 minutes 30 pour que Mr G se remette à imiter le doux son d’un grizzli enroué

 

 

Je vous jure que ça fait vibrer le lit et les murs.

 

 

 

 

 

3h57 du matin

 

Caca débordant de Samuel.
10 minutes après avoir reposé la tête sur l’oreiller, Yoann implore une pause pipi.

 

 

Inutilité de nos 40 millions de demandes faites à Yoann d’y aller sans demander.

Nous abandonnons toute supervision espérant qu’il aille se coucher de lui-même une fois l’affaire faite. Non. Alors que Yoann sait tout à fait s’habiller tout seul, il hurle à plein poumons son désespoir de voir son pantalon être tombé par terre. Rhabillage rapide. Refus ferme de lancer un épisode de SuperWings.

 

 

 

 

5h14

 

Cinq heures du mat’ j’ai des frissons
Je claque des dents et je monte le son (de ma playlist Youtube)
Avec Mr G sur le lit dans mes draps bleus moches froissés
C’est l’insomnie, sommeil cassé

Apparemment, chacun fait ce qu’il lui plaît (plaît plaît plaît) dans cette maison sur l’heure du lever.

 

Épuisés, conscients qu’il serait tout à fait inutile de tenter de les rendormir,  nous les laissons jouer à la condition de ne pas prendre les murs pour des filets de combat de boxe et ainsi de réveiller les voisins qui roupillent juste au dessus, les bienheureux. Passage toutes les 15 minutes dans la chambre pour leur rappeler cette consigne.

 

 

 

 

 

7h

 

 

Autorisation formelle de lever pour toute notre progéniture.

 

 

Isaac nous dit que Yoann a pleuré toute la nuit, qu’il n’a pas pu bien dormir.

 

Leurs yeux cernés à tous les deux nous indiquent bien qu’ils sont en manque de sommeil. C’est assorti aux yeux de leurs parents, on pourrait presque plaider l’hérédité pour cette ressemblance et éviter de passer pour des parents trop indignes devant les grilles de l’école.

 

 

On nous informe gentiment qu’il est indispensable pour les enfants d’avoir un sommeil réparateur pour bien travailler en classe et bien grandir en général.
Et puis un enfant ça fait ses nuits à 6 mois au plus tard.

 

 

Passez-moi mon lance-roquette, ça va saigner

 

 

 

 

 

 

Si vous voulez déculpabiliser, allez faire un tour sur cet article de Maman Chamboule Tout.

20 Comments

  1. Okay je ne me plaindrai plus jamais du sommeil de mon fils : il se couche chaque soir à 22h00, et à besoin de ma présence pendant 45min (ce qui, tu l’admets est un peu nul niveau rituel à trois ans) MAIS après ça il dort ! Okay parfois il parle un peu dans la nuit mais c’est loin d’être quotidien, ouf !

    Bref tout ça pour dire, chapeau à vous de… survivre ? 😅

      1. Haha, c’est tellement vrai ! Le Lardon a mis environ un an avant de dormir la nuit, donc oui, je me souviens vaguement de ce principe là maaaaais quand on est plus dedans, ça paraît un peu fou !

        Mais ce qu’il y a de bien dans votre histoire, c’est que comme ça, vous êtes déjà au taquet pour Aliénor : j’ai toujours trouvé que les régressions étaient plus dures à vivre qu’un rythme “pourri mais régulier” !

  2. Alors la respect ! Je ne sais vraiment pas comment vous faites pour tenir… Moi qui ralait parce que mes puces ont toujours refusé la tétine en préférant le pouce (j’ai un peu peur pour leurs dents plus tard) finalement je me dis qu’au moins elles le retrouve toutes seules la nuit ! J’espère qu’avec la grossesse tu arrives quand même à faire une sieste en journée.

    1. En tant qu’insomniaque, si je fais une sieste en journée, impossible de m’endormir le soir. Mais du coup je peux plus facilement tenir face au manque de sommeil.

  3. Mon dieu, on dirait mes nuits depuis 2 ans et demi! Bon sauf que je n’en ai qu’un et que lui c’est le reflux qui l’empêche de dormir. Du coup, avec 3 enfants, je vous admire!
    Ici on note une belle amélioration depuis 3 mois, alors je partage, on ne sait jamais ça peut servir ! Suivi par une gastro pédiatre géniale et à l’écoute (sur Antony, en RP), il suit un régime d’éviction alimentaire : pas de lactose, de levure de boulanger ni d’amidon de maïs =reflux fortement diminué. En cas de remontée nocturne on donne du Phosphalugel, bien plus efficace que Polysilane, et très bien toléré. Du coup on est tombé à 1 réveil par nuit, avec en moyenne 4h de sommeil consécutives pour nous : gros progrès.
    En espérant sincèrement que ça puisse vous aider, ou aider des lectrices (lecteurs ? ) dans la même situation!
    Bon par contre pour les pauses pipis vesperales et nocturnes j’ai pas de remède…
    Bon courage pour vos nuits et pour votre grossesse!

    1. Je note pour le phosphalugel (que j’utilise moi même en cas de besoin en plus). Tu peux me citer la première lettre du nom de famille de ta gastro-pédiatre ? (si tu veux j’efface ton commentaire dès que je l’ai noté), je suis très intéressée étant donné que ce n’est pas loin de chez moi.

      EDIT merci beaucoup ! Du coup comme tu me l’as demandé, j’ai supprimé ton commentaire en réponse 🙂

      1. Avec plaisir! Y a aucune raison de pas partager les bonnes adresses, surtout quand il s’agit de la santé de enfants (Et du sommeil parental 😂).
        Bon courage !

  4. Toutes mes pensées de grosse dormeuse volent vers vous… et merci beaucoup pour le clin d’oeil ! Il y a des nuits ou je râle à cause du manque de place dans notre lit familial mais je devrais plutôt m’estimer heureuse que bébé Lu dorme toute la nuit car malgré ses deux ou trois tétées nocturnes (je ne me souviens jamais vraiment le matin), on dort toute la nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *