Au quotidien / Santé de maman

Maman (se) rit de ses maladies

Je l’ai déjà un peu évoqué sur ce blog, je suis toute cassée.
Comme quand tu essaies de monter ton meuble Ikéa et tu t’aperçois un soir à 20h que tu as oublié de prendre le deuxième carton.


Mais avec le temps, j’ai décidé que si la bibliothèque en kit était mal montée, j’allais rire du fait qu’elle soit complètement déséquilibrée.

Avant toute chose, petite explication des termes médico-barbares qui définissent l’état de délabrement de mon corps:

Épilepsie: je vais pas vous faire un topo, les convulsions tout ça tout ça vous voyez ce que c’est. Ce sont ce qu’on appelle des crises généralisées ou tonico-cloniques. Placez ça en soirée vous aurez l’air méga calé. Mais je souffre aussi parfois de crises partielles, en gros en fonction de la partie du cerveau touchée, il y’a qu’un seul truc qui part en cacahuète. Typiquement chez moi c’est la perte du langage ou l’anesthésie d’un bras. Pour plus d’infos, je vous renvoie au site d’épilepsie France.

Migraine avec aura: attention ici on parle de migraines, pas d’un simple mal de tête. Genre la douleur vous empêche de faire quoi que ce soit. Vous oubliez le paracétamol, c’est comme prendre enfoncer une vis dans un mur de brique avec une cuillère en plastique. Et moi je fais partie du club VIP. Je suis de cette minorité de personnes qui ont en prélude de la crise un scotome scintillant (qui persiste donc les yeux fermés, donc impossible de dormir et d’attendre que ça passe).

A ça tu rajoutes des pathologies auto-immunes diverses que je ne vais pas détailler ici. Étant donné que l’une d’entre elle est vraiment très rare, autant t’afficher mon visage !

Rien que pour moi, tu peux déjà mobiliser la moitié du centre hospitalier quand je viens en visite.
Je suis une habituée, je m’installe dans le bureau les pieds sur la table et je sirote mon café. Limite ils m’ont donné un badge pour la machine.

Indéniablement, celles qui m’handicapent le plus au quotidien sont l’épilepsie et les migraines avec aura.
Mais parce que le sujet est déjà trop sérieux, j’ai décidé d’en rire.
Parce chères maladies neurologiques, que vous pouvez certes faire griller mon cerveau, mais vous ne noircirez pas mes pensées.

Et puis de toute façon ça fait déjà longtemps que j’ai disjoncté alors …

 

Il n’y a pas que votre arrière grand-mère qui présente un risque élevé de chutes, la maman épileptique aussi.

Tout a été pensé chez elle pour que le nécessaire aux soins de bébé tienne sur un seul niveau. Sinon vous avez aussi la possibilité d’investir dans un monte escalier stannah avec siège bébé.

 

A l’inverse, tu as envie de moment tendrement régressifs ?
Alors n’hésites pas à faire une migraine avec aura lorsque tu vas chercher tes enfants à la crèche.

Les puéricultrices vont te babysitter personnellement vu que tu n’es pas autorisée à t’occuper seule de tes enfants si tu n’y vois plus rien. Bon ne renouvelles pas ça trop souvent hein, ils risqueraient de te faire payer plein tarif à force.

Les cernes noires sur les yeux, les nuits blanches, très peu pour toi ! Tu ne peux pourras jamais t’occuper seule de bébé pendant toute une nuit !

Et oui, ces bonnes excuses vilaines maladies ont la particularité d’apparaître par crises, crises qui peuvent être déclenchées par la fatigue. Donc tout le monde au lit avec des boules quies ! Tu voulais allaiter ? Ben de toute manière tu peux pas avec ton traitement mouhahaha.

 

Nous ne risquons jamais de donner seule le bain seule à bébé.

Et oui, nous sommes écolo de base nous, on protège les réserves d’eau de la planète. Ou alors si on tente le coup du bain, le nourrisson doit être formé au maniement du masque et du tuba, et très bien entraîné au 500 m brasse coulée. Les cours de bébé nageurs devraient très clairement être remboursés par la sécu dans notre cas. #blaguequipue
En plus de notre came biquotidienne (et c’est de la bonne, goût fruit rouges pour moi, true story)

J’espère que tu as bien suivi ton corps de gym posturale car le mieux est encore de changer bébé par terre.

Si tu es motivée tu peux en profiter pour te faire une petite séance de sport en déplié sauté. Avec étirés dépliés, ton petit ventre de grossesse n’a aucune chance !

 

Envie d’évasion ? Envie d’oublier le quotidien ? Grâce à tes crises d’épilepsie complètes, cela est à ta portée !

Tu peux oublier totalement l’endroit où tu te trouves, oublier que tu es maintenant un parent épuisé. De quoi se ressourcer gratuitement pendant quelques heures. Par contre le retour à la réalité peut être aussi doux qu’un lancer de brique dans ta face. Désolée.

Malgré ces conséquences qui ont des retentissements indéniables sur mon quotidien de maman, je pense que cela n’enlève rien à l’implication des mamans malades dans les soins quotidien apportés aux enfants. Surtout, je suis certaine que cela n’enlève rien à notre potentiel d’être d’excellentes mamans.

6 Comments

  1. Ça n’enlève en rien de pouvoir être d’excellentes mamans, tu as bien raison. Mais effectivement, ce ne doit pas être tous les jours facile pour toi de jongler avec le besoin de tes enfants et tes maladies. Mais j’imagien que tu dois encore plus’savourer les jours où tout va bien.

    1. Merci :). Mais malheureusement j’ai déjà entendu des réflexions assez trash du style “mais pourquoi elle a fait des enfants si elle ne peut pas s’en occuper comme tout le monde ?”

    1. Oh du courage je n’en suis pas sure ;). C’est juste une autre organisation, ce qui fait je pense qu’on est des mamans très efficaces au quotidien 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *