Sur mes écrans

4 séries Netflix dont j’attends la prochaine saison

Révélation choc: chez nous point de télévision. MAIS ça ne veut pas dire qu’on ne suit aucune série, non non non. Je suis même une accro totale à pas mal de séries. Et Netflix me permet d’assouvir ce vice au lieu de me lancer dans le ménage. Et aussi de tout regarder en VO parce que je suis une intégriste de la VO.

On parle beaucoup des grosses séries Netflix. Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de petites pépites un peu moins connues.

Grace and Frankie

Un petit résumé: Grace et Frankie n’ont rien en commun. Grâce est une femme d’affaire froide et ordonnée. Frankie est une hippy en quête d’équilibre karmique et fumeuse de joints invétérée. Elles n’ont rien en commun, mais sont contraintes de passer du temps ensemble car leurs maris sont associés et amis … et ils leur avouent  au cours d’un dîner qu’ils sont amants depuis 20 ans ! Je vous passe les détails, leurs époux se marient, et elles se retrouvent à cohabiter au sein de la même maison et finissent par devenir amies (oh surprise). On suit leurs aventures: retour à la vie de célibataire, de femmes actives. Tout ça alors qu’elles ont plus de 70 ans.

C’est LA série dont j’attends vraiment la suite avec impatience !
Elle sait être vraiment drôle, elle sort des sentiers battus. Elle joue sur des personnages très stéréotypés, et c’est une grande source d’humour au fil des épisodes.
Mais là où la série est purement géniale, c’est qu’on passe outre tout ça pour s’attacher vraiment aux personnages. Et pourtant la série ne permet pas exactement l’identification vu l’âge des héroïnes.

J’aime également la côté provocateur de la série.
Mettre en scène des “grands mères” qui lancent leur propre entreprise de lubrifiant et de vibromasseur utilisables pour les femmes ménopausées et manquant de mobilité à cause de l’arthrose, c’est …audacieux ! (Si ça, ça ne pique pas votre curiosité, je ne sais plus quoi vous dire!). De même que de se lancer dans une tentative de mariage libre lorsqu’on est un couple gay de 70 ans !
 Cette série dynamite le tabou de la sexualité des personnes âgées, et de leur vie plan plan en général.
L’humour n’est jamais lourd. On ne tombe jamais dans la moquerie de ces femmes et de ces hommes bien décidés à profiter de leur nouvelle vie dans TOUTES ses facettes.

Bien sur on parle de vieillissement, mais jamais de décrépitude. On traite avec humour les épreuves imposées par l’âge. On rit du lifting de Grace/Jane Fonda. Personne ne se prend au sérieux.

Jane Fonda est d’ailleurs magistrale dans son rôle. En outre, les deux actrices principales sont amies dans la vie depuis plusieurs dizaines d’années. Indéniablement ça se ressent à l’écran. On croit à la sincérité de leur amitié, on est touchées par leur complicité et leur soutien indéfectible l’une envers l’autre dans les moments difficiles.

Une bonne série pour se détendre après une longue journée de travail et rire aux éclats.


The Crown

Le résumé: on suit le règne d’Elizabeth II. On la voit devenir petit à petit un monarque qui doit suivre les pas de ses illustres prédécesseurs.  La série dépeint aussi, et surtout, l’isolement dans lequel ça la place. Elle doit seule prendre des décisions difficiles et continuer de faire respecter des règles immuables. Dans la société des années 50/60 encore très largement patriarcale, son époux, Philippe, a le plus grand mal à se voir comme un sujet soumis à la reine et donc à sa femme ! Les relations d’Elizabeth avec sa sœur se dégradent également  rapidement, la reine ne pouvant accepter qu’une princesse n’épouse un homme divorcé.

Le centre de la série c’est donc le changement: bouleversement dans le vie d’Elizabeth, mais aussi l’avènement d’une nouvelle ère dans le société post seconde guerre mondiale. Face à cette révolution, les royals n’ont d’autres choix que de s’adapter pour ne pas disparaître. Mais cette évolution se fait dans les doutes et dans la douleur.
Cette révolution passe aussi par les changements dans la vie politique du pays qu’on suit à travers les entretiens de la reine avec les différents premiers ministres, et les tournées de la reine dans le Commonwealth.

Évidemment j’aime la politique et l’histoire, donc cette série m’a tout de suite tapé dans l’œil. J’ai été très agréablement surprise par la précision des reconstitutions des lieux et des évènements historiques. Mais clairement si je regarde la série c’est car j’ai été subjuguée par la performance de Claire Foy (qui a d’ailleurs reçu un Golden Globe). Le personnage de Philippe est aussi très intéressant, tout en nuances, avec un Matt Smith qui fait oublier son personnage léger de Dr Who. Il joue un enfoiré, mais un enfoiré qui est avant tout le fruit de son époque: sexiste, raciste, pétrit de valeurs machistes en tout genre.
Beaucoup d’émotions des personnages passent uniquement par leur regard,  regard qui vous met des frissons dans le dos. Mention spéciale à l’actrice qui incarne la sœur d’Elizabeth qui nous fait ressentir sa détresse, et sa perte de foi dans la monarchie, mais surtout dans l’amour que lui porte sa famille.

D’ailleurs je ne suis pas la seule à la trouver géniale. La série a été plusieurs fois récompensée aux Emmy Awards et aux Golden Globes.

Bref, une série pour se sentir embarqué dans une fresque historique et vibrer avec les royals.


Call the midwife
(Appelez la sage-femme)

En résumé: la série nous dépeint les aventures d’un groupe de sages femmes exerçant dans le quartier populaire londonien de Poplar dans l’East End (les quartiers ouvriers). Je ne vais pas trop m’étendre sur les personnages car le casting est constamment renouvelés au fur et à mesure de la série (comme dans la plupart des autre séries britanniques). On suit principalement le quotidien de jeunes sages-femmes qui vivent dans un couvent et sont employées par un ordre religieux spécialisé dans la maïeutique.
Point de morale bigote dans cette série. On se détache assez vite du religieux pour se plonger dans la dure réalité de la vie des femmes dans la fin des années 50. Et les personnes des sœurs sont loin d’être d’être austères (en témoigne le personnage de sœur Evangelina, est désopilant presque à chacune de ses interventions “pieds dans le plat”).

J’ai découvert cette série pendant ma deuxième grossesse, et j’avoue que j’ai été très touchée par ces belles naissances. J’aurais moi aussi apprécié de pouvoir accoucher dans l’intimité de ma chambre, entourée d’une sage femme entièrement dédiée à mon accompagnement. A travers le prisme de la santé des femmes, la série nous laisse entrevoir la profondeur de changement de leur place dans la société. Elles deviennent au fur et à mesure actrices de leur vie.
La série reste réaliste: découverte de bébés avec de lourds handicaps à la naissance, impact des grossesses non désirées et les conséquences des avortements clandestins, dureté de ces naissances où la douleur était une partie immuable de l’accouchement, infertilité contre laquelle on ne pouvait rien faire, violences conjugales qui étaient monnaie courante,
tabou de l’homosexualité etc.

J’ai été très touchée par le passage où une des sœurs, très âgée et atteinte vraisemblablement de la maladie d’Alzheimer, nous raconte pourquoi elle a choisi d’entrer dans les ordres: une femme de cette époque devait forcément être mariée et devenir uniquement une mère et épouse. Pour elle ce mariage aurait été une prison car elle ne vit que pour les livres et l’évasion qu’ils procurent. J’ai trouvé ce passage très dur mais aussi très beau.

Pour voir de belles trajectoires de femmes et de mères sans tomber dans la niaiserie, je vous conseille cette série.


Misfits

 

Le pitch: des petits délinquants de la “téci” effectuent ensemble des travaux d’intérêt général. Ils se voient frappés par un orage un peu spécial, et pour cause il leur donne des pouvoirs surnaturels (entendre les pensées des autres, voir les évènements futurs et retourner dans le passé pour les changer, devenir immortel etc). Mais ils ne sont pas les seuls à avoir été gâtés … Et vu que ce sont pas exactement des anges, ils vont s’attirer des ennuis et devoir aller à la baston “pouvoir contre pouvoir”.
On est très loin des super héros car ces post-ados n’ont pas pour vocation de sauver le monde. Ils sont immatures, impulsifs, égoïstes, et n’ont pas franchement inventé la poudre. Ils se retrouvent souvent dans des situations WTF et essaient péniblement de s’en sortir en faisant bourde sur bourde. Et aucun de leur éducateur n’y survivra. Ouai, ce genre de bourde …

Clairement c’est de l’humour un peu potache, des personnages complètement déjantés. Mais au fil des saisons, les personnages mûrissent et prennent de la profondeur. On assiste même à une très belle histoire d’amour, mais qui reste une histoire d’amour entre deux ado: intense et irraisonnée.

Bon, j’avoue j’ai arrêté de regarder lorsque le cast a été complètement renouvelé.
Le charme de la première bande avait certainement trop bien opéré pour moi.

Une bonne série pour se détendre, surtout si on aime le côté complètement décalé

 

Mentions spéciales à House of Cards, Orange is the New Black, Designated Survivor. Mais je pense que les avez déjà découvertes sans moi 😉

13 Comments

  1. Je suis aussi en attente de Grace & Frankie 🙂 Et Orange is the new black. Mais aussi 13 reasons why ! C’est pour bientôt 🙂 Misfit, j’ai décroché au changement du casting total, et pour les autres je ne les connais pas 🙂 Je me pencherais dessus !

    1. Misfits a vraiment perdu c’est clair … Orange is the new black je n’en ai pas parlé car tout le monde connait mais j’attends aussi avec GRANDE impatience !

    1. Tout le monde me parle de 13 reasons why. J’avais peur que ca soit une série pour ado, mais je crois que je vais essayer 😉

  2. Coucou, je découvre plein de séries grâce à ton article ! Par contre, je suis un peu dubitative sur la série The Crown. Le thème est super, mais je trouve cela très “lent” dans son ensemble. Je ne suis pas sûre de regarder la prochaine saison. Bisous

    1. Je suis d’accord le rythme pourrait être peu plus soutenu … Je pense qu’ils essaient aussi de faire durer la série au maximum. S’ils arrivent un jour aux années Diana ca va être sacrément drole par contre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *