Au quotidien

Pourquoi on va tenter le portage

Avec 3 enfants et 2 naissances au compteur, je commence à avoir une idée assez claire de ce que je souhaite pour mon bébé à venir, et surtout, d’estimer ce qui va pouvoir continuer à court et moyen terme en restant réaliste. Après la naissance de Samuel, celui-ci était tout le temps niché dans bras du fait de son RGO et de son impossibilité de rester à l’horizontale. Étant donné que je n’avais pas vraiment envie qu’il fasse connaissance de manière assez brutale avec le joli carrelage de mon salon, j’avais constamment les deux mains prises. J’étais donc très frustrée d’être bloquée sur mon rocking chair une bonne partie de la journée et de n’avoir que ce moyen pour soulager Samuel. Aliénor sera prématurée et tous ses frères ont eu un RGO qu’ils ont hérité de papa. C’est pas une prédiction à la Elizabeth Tessier que de dire qu’elle subira le même problème digestif. La solution pour la soulager ET préserver la santé mentale de maman: le portage. Voici pourquoi cette fois-ci on va sérieusement tenter.

 

Il y a bien sur les avantages du portage pour bébé qui ont fait pencher la balance du côté de ma reconversion en imitation kangourou. Le sujet a été traité de nombreuses fois, donc je choisis la solution de facilité et je te mets des liens vers des articles qui ont très bien traité le sujet, notamment ici, ou là. Charlotte du blog Enfance Joyeuse a également abordé le sujet, tout comme Amélie du blog Maman Chamboule tout.

 

Cet article a plus pour vocation de vous parler des arguments spécifiques à ma pomme qui m’ont donné envie de tester le portage à la naissance d’Aliénor.
Le maternage proximal est quelque chose de difficile à imaginer pour moi (je t’en parle ici).

 

Cette liste regroupera essentiellement des raisons partico-pratiques plus qu’affectives disons.
Un peu plus et je passerais pour une mère pas en carton hein !

 

 

 

Un bébé RGO a besoin d’être venu à la verticale constamment avec de préférence une position “sur le ventre” contre maman

 

Je t’en avais parlé en intro, c’est la raison neumbeur oneuh de mon choix de tenter le portage.

A la base, la position “sur le ventre” pour l’après-biberon et le dodo est très antalgique pour un bébé RGO. Mais à ne surtout pas reproduire chez soi en raison des risques élevés de mort subite du nourrisson. Le portage permet cette position tout en respectant les impératifs de sécurité. Et sans les mains ! Même s’il est fort probable que je garde constamment une main sur sa tête étant donné que je suis très loin d’être habile de mes deux mains gauches.

D’après mes humbles recherches, la position de portage physiologique classique n’est pas forcément adaptée. Il faudra donc trouver des positions moins conventionnelles pour soulager efficacement bébé. Je vous tiendrais au jus de mes investigations dans la blogosphère et dans les tréfonds de doctissimo.

 

 

 

 

Le portage pourrait aider à remédier à ma difficulté récurrente à créer une relation avec mes bébés lors des premières semaines

 

Attention moment mère indigne, préparez vos lances-pierres. A la naissance de mes enfants, je n’ai ressenti presque aucun attachement pour eux. C’était juste des petites personnes chaudes et molles dont on m’avait confié, (bande inconscients), la responsabilité. Pour mes deux grands, le retour à la maison a été très rude.

L’allaitement, de par la proximité qu’il génère, favorise le lien mère-enfant. Faisant partie de ce 1% de femmes qui ne peuvent pas allaiter, je mise sur le portage pour faire un stage d’attachement accéléré avec bébé.

Papa est un peu dans la même situation de manque total d’instinct parental que moi. Papa pouvant tout à fait porter bébé, cela pourrait aussi avoir un effet bénéfique sur leur relation père-fille naissante.

 

 

 

Bébé sera préma et donc aura besoin de “finir sa croissance” au plus près de maman

 

Si je ne me trompe pas (Mr G n’a jamais osé me dire que j’avais tort, j’ai pris le parti pris de le croire), le petit humain est le mammifère qui naît le moins bien fini. Il a même pas les murs porteurs pour tenir sa tête, c’est dire. Mr G me souffle que ça aurait quelque chose à voir avec la taille de la tête un peu disproportionnée par rapport au reste du corps. Et lorsque bébé naît encore plus en avance, là, il faut continuer le travail inachevé de l’utérus de maman. Je vous le dis, des constructeurs véreux, y en a décidément partout ma petite dame.

Du coup, histoire de permettre au mieux un développement dans le monde extérieur, autant  essayer de recréer au maximum les conditions de vie qu’il aurait eu in utero pour quelques semaines encore.

 

 

 

 

Pouvoir anticiper les besoins de bébé et ainsi donner plus d’attention aux aînés

 

Dit comme ça, tu ne vois pas vraiment le lien. Laisses moi te guider dans la Batcave de mon raisonnement.

Le portage permet d’être au plus près de bébé et donc de détecter ses besoins dès lors que le dit bébé commence à les manifester, dès les premiers signaux en fait. Bébé n’aura donc pas à réclamer à cor et à cri ce dont il a besoin. Un bébé rassuré est assurément un bébé qui se sent bien, et donc un bébé plus calme. Et tu le sais, la douleur est plus facile à prévenir qu’à soulager. Tu l’apprends version souche d’arbre dans la tronche lorsque tu te retrouves emportée dans la tempête des crises de larmes inconsolables de ton nouveau-né.

Et rappelles-toi, le portage dans le principe, c’est du sans les mains ! Avec un bébé plus calme et deux mains libres, voilà du temps dégagé pour s’occuper des aînés et préserver au maximum leur routine sécurisante.

 

 

 

Pour ne rien gâcher, le portage permettrait une plus grande stimulation sensorielle

 

Et quand on est nulle pour s’occuper d’un nouveau-né, on est soulagée de cette automatisation des tâches.

 

 

 

 

Bien sûr, j’ai aussi des craintes.

 

La première est de ne pas savoir nouer une écharge/un sling (je n’ai pas encore fait mon choix)

J’ai peur de ne jamais trouver de position vraiment antalgique pour un bébé RGO.

J’ai peur de ne plus jamais pouvoir poser bébé car être tout le temps contre maman sera un état naturel pour lui.
Sauf que je ne peux pas faire de cododo étant donné que plusieurs des traitements que je dois prendre en soirée ont des effets sédatifs importants.

 

 

Dans un prochain article, je vais certainement vous parler plus précisément de mon choix d’écharpe ou de sling et des positions antalgiques que je pourrais essayer. Mais si vous avez des suggestions (dans des prix raisonnables) je suis toute ouïe.

 

28 Comments

  1. Le portage, la survie des parents de BABI et/ou bébés-RGO… mon aîné (prema d’un gros mois et très petit poids) a passé du temps dans l’echarpe, mais à refaire je le porterais encore plus! J’ai été jusqu’à lui mettre un mouchoir fin par dessus la tête pour le porter en mangeant sinon, c’était pleurs dans les 5min après l’avoir posé quel que soit le stade de sommeil 😋
    Je te conseille pour les premiers mois les echarpes un peu élastique de type Je Porte Mon bebe car on fait le noeud d’abord et ensuite seulement on glisse le bébé entre les plis (spécial maladroits). Et d’acheter d’occasion car elles ont souvent été peu utilisées. Ça tient chaud par contre. Mais chez soi on peut y mettre le bébé direct en peau à peau (et partager sa sueur huuum. Odeur de parent, chaleur de parent, bruit de coeur et de digestion de parent… le top).
    Après, quand ils ont plusieurs mois et tiennent mieux leur tête, je trouve que les porte bébé physiologique sont pratiques (ergobaby, manduca…)
    Ça peut valoir le coup d’aller à un atelier portage pour apprendre comment bien positionner les bébés, les nouages, etc…

    1. C’est bête mais je n’avais jamais pensé qu’il fallait tenir le bébé et nouer en même temps. C’est complètement bête parce que je l’ai vu en vidéo en plus. effectivement, ne pas faire les deux en même temps est un vrai atout.
      Je vais assister à un cours de portage en individuel (merci les séances de prépa à la naissance en libéral) histoire aussi de faire mon choix d’écharpe.

  2. Alors je ne pourrai pas te suggérer de référence d’écharpe car la mienne m’a été donnée par ma belle-mère. Néanmoins, n’étant pas très maternage proximal non plus, ni forcément dégoulinante d’attachement dès la naissance de bébé, je peux te dire que l’écharpe, je l’ai BE-NIE! Pour le nouage, il existe des ateliers pratiques ou des vidéos Youtube très claires. Tu peux t’entraîner avec un ersatz de bébé avant sa venue, histoire de te sentir plus sereine quand elle sera là! Ici, le premier nouage fut le bon: La Bête était ventre contre ventre, les jambes repliées contre son corps, la tête lovée sur notre torse (je dis notre car Chéri a kiffé le portage). Soulagement coliques + RGO immédiat et durable! Hors écharpe, les siestes étaient courtes voire inexistantes. Dedans, bingo, 2h30 sans interruption! Et les mains libres, adroites ou pas, tu les fêtes! La Bête ne s’y est pas “habituée” au sens négatif du terme, disons qu’elle ne vivait pas mal qu’on la mettre à dormir hors écharpe, surtout à partir de 3 mois, sa curiosité faisant qu’elle préférait mater ce qui l’entourait plutôt que le torse de papa/maman. Si tu es aussi chanceuse que moi et cumules bébé RGO + adepte des pleurs de décharge, sache qu’un tour en écharpe apaise bien vite les pleurs de décharge aussi! Que du bonheur te dis-je! Bon, dès que Numérobis a semblé vraiment tenir à la vie, ça a été notre première réflexion ici: “Quel objet est-on surs de réutiliser direct? L’écharpe!” mais après on a percuté que Numérobis naîtra quand il fera approximativement 35°C de 10h du mat à 20h30 par chez nous, et j’ai déchanté! Mais on cherche déjà une écharpe summer friendly, hors de question de s’en passer! Si tu as d’autres questions, n’hésite pas!

    1. J’ai eu la chance d’avoir 2 bébés RGO + pleurs de décharge en même temps, ce fut de longs mois ! Moi aussi je crains la chaleur avec Aliénor (d’ailleurs nos DPA se suivent !)

  3. Nous avons beaucoup utilisé le Manducca. J’avais participé à un atelier écharpe / porte-bébé pendant lequel on pouvait tester plusieurs marques. Pour l’écharpe, je n’ai jamais apprécié, ça me stressait et du coup, mon fils pleurait dans l’écharpe avec moi. On a donc laissé tomber et choisi un Manducca et c’est clair qu’on l’a rentabilisé. Par contre, ce que j’ai remarqué, c’est que certains bébés aiment plus que d’autres. Mon fils adorait, y a passé des heures et des heures. Ma moyenne a beaucoup aimé au départ mais assez vite, elle râlait car elle voulait voir ce qui se passait autour d’elle. Ma dernière a beaucoup de mal avec tout ce qui la maintient (la faute à tous les rv médicaux qu’elle a subis) et se sentait oppressée.
    N’hésite pas à essayer plusieurs marques et renseigne-toi si celles-ci sont bien physiologiques.

    1. Je vais voir avec une monitrice de portage que je connais pour en tester plusieurs. Je vais certainement avoir un sling de côté au cas ou. Mais le Manducca on peut le prendre depuis la naissance ?

  4. bonjour,
    nous aussi avons opté pour le manduca, qui tient beaucoup moins chaud qu’une écharpe et est très facile à mettre. Bon courage pour cette nouvelle aventure !

  5. Intéressant. C’est vrai que pour un bébé RGO c’est pas mal. Personnellement je ne l’ai pas fait pour mon fils bien que nous ayons un porte bébé adapté à cause de la canicule qu’il y a eu pendant les premières semaines de sa vie et il n’était pas demandeur, mais je me dit que si nous avons un second enfant j’ai envie de tester. Je sais que pas mal de sages-femmes proposent des cours de portage et également par le biais d’associations de jeunes parents.

    1. Pas mal de SF le propose en tant mieux ! Parfois on a pas forcément envie d’investir dans un cours si on est pas surs de tenir sur la durée

  6. Je suis bien d’accord sur tous les avantages que tu présentes et qui seront complètement adaptés à votre situation. Pour toutes tes craintes, elles sont légitimes et peut être qu’une monitrice de portage pourrait t’aider ? Tu peux assister à un cours même en étant enceinte 😉
    A bientot,
    Charlotte
    PS / Merci pour le clin d’oeil 😉

    1. J’ai trouvé une monitrice de portage et c’est sur qu’on va avoir des conseils personnalisés ;). Je pense que je ne tenterais pas dans le cas contraire

  7. Bonjour,
    Avec un premier enfant RGO, je confirme que le portage sauve la vie! Mais je ne l’ai compris que vers ses 3 mois, donc j’ai directement utilisé un porte bébé physio, je ne peux pas vous recommander d’echarpe.
    En revanche pour le cododo, pourquoi ne pas tenter un berceau de cododo type Next To me ? Bébé est à proximité de papa et maman, mais en sécurité dans son espace personnel…
    Ça coûte assez cher, mais j’en vois régulièrement dans les brocantes et foires aux jouets.

    1. C’est bien dommage que les professionnels de santé ne nous parlent pas de moyen de soulagement. Les premiers mois avec un BB RGO sont déjà assez difficiles

  8. Moi qui ai adoré porter mon premier, et qui compte bien porter le second à venir, je ne peux que encourager ton choix, d’au moins essayer ! Après, c’est une histoire tellement personnelle que vous verrez bien. J’ai un article en cours sur le sujet, où je raconte comment une amie a arrêté de porter après 2 semaines d’essais car elle voulait retrouver “sa liberté”. J’ai trouvé le choix de ses mots assez drôle car de mon côté, ma liberté, je l’ai retrouvée justement en portant : j’étais libre de faire autre chose que porter mon bébé à la maison avec mes deux mains libres ; et surtout en balade en ville, j’étais libre d’une poussette encombrante ! Tout ça pour dire : difficile à l’avance de savoir si on va s’y retrouver ou pas, il faut essayer !

    Et pour répondre brièvement à tes questions :
    – Avoir peur de ne pas savoir nouer/porter, c’est normal. Et rien de pire que d’avoir l’impression d’avoir fait n’importe quoi et que le bébé va tomber : tous les bienfaits du portage tombe à l’eau puisqu’on est tendu, on ne peut s’empêcher d’utiliser les mains pour soutenir le bébé, etc. Bref, je te conseille vraiment vraiment un atelier de portage (ça fait un chouette cadeau de naissance en plus), ça rassure beaucoup ! Vidéos, et RS sont aussi de très bonnes ressources pour trouver de bons conseils. Mais vraiment, rien ne remplace quelqu’un qui vient te montrer, qui te regarde nouer, et que te montre ce qui va et ne va pas. Et surtout, ne pas oublier que c’est comme pour tout, on apprends très vite : en portant plusieurs fois 5 minutes par jour, on ne met pas longtemps à être expert et à mettre un bébé en sling en 10 secondes 😀 (alors qu’au premier essai, tu te sera étranglée 3 fois avec le tissu)

    – Pour le choix entre écharpe et sling, ça n’est pas tout à fait le même besoin. Personnellement, j’ai beaucoup porté, mais pas longtemps à chaque fois. Le sling était donc parfait pour ça car rapide à mettre en place. Il manque de confort au bout d’un moment (tout le poids est réparti sur seulement une épaule) mais j’en souffrais rarement car je portais juste quelques minutes par ci par là. Pour mon bébé à venir, j’ai prévu d’avoir les 2 : le sling pour le portage d’appoint, l’écharpe pour les promenades plus longue avec le grand.

    – Pour trouver une position qui va, oui, il faut y aller à taton mais… comme à bras non ? Mon fils, qui avait un petit RGO, trouvait d’ailleurs plus facilement son bonheur en portage que à bras. Je soupçonne que c’est parce qu’il ressentait aussi moins mon agacement et ma fatigue.

    – Ce qui m’amène à ta peur de “ne plus jamais pouvoir poser bébé car être tout le temps contre maman sera un état naturel pour lui” : que tu portes ou pas, être contre son parent est un état naturel pour tous les bébés je crois. Pour y avoir réfléchi pour mon premier, je crois vraiment qu’en donnant plus volontiers de mon temps en portage (car c’était moins handicapant que le portage à bras, et que je me refusais de le laisser hurler dans son transat si clairement il avait besoin de contact), il s’est construit une meilleure assurance, me permettant de le laisser de plus longs moments quand je ne le portais pas.

    Ensuite, pour le choix du moyen de portage, après avoir testé pas moins d’une quinzaine de bouts de tissus différents, voici ce que je recommanderais pour essayer le portage : un sling 100% coton acheté d’occasion (ça se trouve à 30-40€, ou beaucoup plus cher si tu aimes des motifs en particulier). C’est une composition très polyvalente, adaptée à un nouveau né comme à un bébé de 10kg ; c’est plus facile à mettre (quand on a le coup de main) qu’une écharpe et ça fait “moins peur”. Un sling PESN (petit écharpe sans noeud) en jersey de JPMBB peut aussi être un très bon choix pour un préma : elle est vraiment toute douce toute cocon, mais par contre, elle durera moins longtemps (passé 5-6 kilos, c’est moins adapté je trouve). Mais sur un préma, ça permet de porter déjà un moment 🙂

    Si tu es sensible du dos et que tu as vraiment besoin de porter sur les 2 épaules, regarde plutôt du côté des écharpes. Une fois le coup de main pris, c’est à peine plus long à mettre mais disons que c’est plus encombrant (le tissu est bien plus long, tu ne peux pas la mettre facilement autour de ton cou ou dans ton sac à langer quand tu ne l’utilise pas). Côté taille, il te faudra une grande taille. Si ton mari ne fait pas du tout le même gabarit que toi, ça peut être embêtant car l’écharpe sera trop longue/trop petite pour lui. Cöté composition, du 100% coton reste polyvalent : adapté à toutes les saisons, et à tous les poids de bébé.
    Les écharpes extensibles JPMBB sont souvent vantées pour être plus facile à mettre mais personnellement, je leur trouve trois inconvénients :
    – elles durent moins dans le temps car dès que le bébé grossit un peu, c’est moins confortable
    – elles tiennent très chaud : il faut envelopper le bébé de 3 couches pour qu’il tiennent bien. Au printemps ou en été, tu imagines avoir un bébé contre toi plus 3 couches de tissu ? Nope, vraiment juste une couche de coton est bien suffisant !
    – elles sont effectivement plus facile à mettre au tout début, mais dès que tu as le coup de main, cet avantage n’en est plus vraiment un.

    Bref, je m’arrête là (je pourrais parler portage pendant des heures), je vais plutôt aller finir de rédiger mon article sur le sujet plutôt que de polluer ton blog 😀

    1. Au contraire, je voulais pleeeiiins de conseils, donc ton commentaire est bienvenu ! Merci beaucoup en tout cas ! J’avais entendu aussi des commentaires assez mitigés les écharpes JPMBB au niveau du côté “tient chaud”.

  9. Je suis convaincue des bienfaits de l’écharpe, donc je te souhaite que ça fonctionne ! De mon côté j’étais toute prête à l’arrivée de ma fille (2 écharpes différentes et 2 porte-bébés physiologiques – tous prêtés hein), mais en fait, j’ai fait un bébé qui déteste être porté ! Même dans les bras ça va 5 minutes, ou quand elle mal réveillée ou est très fatiguée, mais sinon très vite elle se tord dans tous les sens pour voir, se cambre, agite les bras, bref, ça ressemble à un rodéo (un rodéo où c’est le cheval qui fait très attention que le cavalier ne tombe pas…). Du coup dans l’écharpe elle comme moi nous sentions oppressées, on avait trop chaud, et après 30 secondes d’installation sa patience était déjà épuisée (d’autant plus que les bras ne la calment pas forcément après), donc on a abandonné. J’ai encore l’espoir que le porte bébé (un manduca, facile à mettre en tout cas !) nous convienne quand elle tiendra vraiment bien sa tête (là elle la tient 90% du temps, mais le soutien du porte bébé l’énerve, elle la bouge dans tous les sens et tout d’un coup pouf, elle la lâche, donc il faut la lui tenir tout le temps…). Comme quoi, on sait jamais ce qui va se passer !

    Du coup au niveau conseils j’en ai peu et vu mon expérience limitée, prends-les comme tu veux ! Je peux juste te dire qu’au tout début avec un bébé léger, l’écharpe un peu élastique type JPMBB m’a semblé plus facile à mettre (faire le noeud avant de mettre le bébé aide) ; point négatif par contre : la chaleur, il y avait 3 couches dans le nouage que je faisais et c’était l’étuve. Mais ensuite vers 2-3 mois j’ai trouvé l’écharpe tissée (une storchenwiege) plus confortable parce qu’elle n’a pas cet effet de rebond désagréable de l’élastique, et qu’on peut faire des nœuds plus légers avec moins de couches. Mais c’est plus facile de mettre dedans un bébé qui se “tient” un peu plutôt qu’un nouveau né (enfin, peut-être qu’au 4e tu as plus le coup de main que moi !). Mais dans tous les cas c’est tellement personnel (pour la maman comme le bébé, pour l’utilisation qu’on en fait aussi…) au final !

    1. Ah un bébé rodéo j’ai n’ai encore pas connu. Sauf vers 6 mois lorsqu’ils veulent se déplacer, mais là le dos de maman est content !

  10. En bref, je recommande l’écharpe “basic” de chez Je porte mon Bébé (moins chère et plus pratique que la standard si c’est plutôt pour les six à neuf premiers mois) maiss les premiers jours si césarienne il faut absolument un sling pour porter .. ou bien que M. G s’y colle !

    En revanche je trouve leurs vidéos d’explication vraiment pourries. Du coup sans être une ayatollah du portage comme elle, je te conseille fortement les tutos photos de Wrap you in love, alias celle grâce à qui j’ai pu mettre monsieur au portage avec un “vrai” noeud et pratiquer le portage double (Hello maman de jumeaux) malgré mes 48 kg toute mouillée. Elle-même étant plutôt modèle germanique, comme toi !

    1. Je pense qu’au début de ce sera beaucoup maman, donc beaucoup sling ;). Je pense voir si je trouver un sling et une écharpe d’occasion, pas forcément très neufs, juste pour tester. Et réinvestir après en fonction.

  11. Oh merci pour le lien vers mon article 😉
    Tu vas voir, c’est vraiment très, très agréable de porter son bébé ! Personnellement j’ai préféré le sling pour un tout petit bébé, le porte bébé ne donne pas la même sensation de proximité je trouve. Et l’avantage du sling c’est que tu n’as pas de noeud à faire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *