Au quotidien / Education

Question de point de vue

Étant donné que mon cerveau démarre aussi lentement qu’un PC lors d’une grosse mise à jour Windows, en ce moment, je vous sers surtout des articles sur mon quotidien palpitant. Est-ce une subordonnée relative ou une subornée conjonctive ? La bonne dose de perclorate de sodium a-t-elle été mise dans le bac de lavage de mes serviettes hygiéniques lavables ? Mais, j’ai tout de même eu envie de vous partager quelques réflexions récentes que je me suis faite sur les différentes manières certaines de mes situations “ma vie mon œuvre” du moment. Bref, tout est question de point de vue. Je t’assure que le reste de l’article est plus sympa que cette intro.

Pourquoi maman elle se repose jamais ?
demande Isaac à son père

 

 

Maman a un besoin vital d’occuper son cerveau qui tourne à 10 000m/heure.
Comme ça je ne pense pas au futur apocalyptique peut-être-peut-être pas nous attend sous peu

 

Et puis aussi ses mains tant qu’à faire histoire de se remuscler de partout

 

Donc maman n’est pas vraiment en surmenage. Elle est en mode full productivité et préservation des capacités restantes.

Maman profite à fond de ses enfants, en profite pour faire des tâches reposantes comme plier le linge, l’étendre sur le balcon et rentrer en hurlant car un oiseau s’est posé à 3m d’elle. Heureusement, les gendarmes ne sont pas venus tambouriner à ma porte en croyant à un crime tout frais. Et faire tout ça requiert un mélange de Jane Fonda en plein cardio et de The Flash en plein footing.

 

 

Et je n’ai pas choisi cette métaphore juste parce que j’ai vu cet épisode de Big Bang Theory hier soir.

 

 

Bon honnêtement, je ne crache pas sur un épisode de 13 Resaons Why, The Good Place ou The Let Down (tout est sur Netflix). Mais, m’encroûter va me faire perdre mes capacités, et donc amorcer doucement le suicide de mon estime de soi, et donc perdre mon temps en larvant devant Netflix etc.
Donc cette apparente sur-activité est plus bénéfique que le signe d’un surmenage.

 

Question de point de vue

 

 

 

Votre résumé est bon, mais vous devriez approfondir un peu et vous relire.
N’oubliez pas de transmettre le travail préparatoire pour car c’est la base d’une bonne copie

 

 

 

 

Je pourrais me dire que je suis nulle tout juste bonne à aider ses enfants à réciter leur alphabet.
Correction: je me suis morfondu (oui ça existe) pendant 2 heures

 

Arès tout, je me suis prise cette remarque dans une des matières où je me sentais la plus forte, celle qui allait rattraper les autres où j’allais misérablement me vautrer telle mon séant après un week-end avec des enfants surexcités.

Et puis j’ai réfléchi.

 

 

A quoi ça me sert de croire que je suis la meilleure et que je suis parfaite alors que ce n’est pas le cas ?
Est-ce que je ne reproche pas justement aux gens de ne jamais se remettre en question ?

 

 

Alors on fait comme la prof me dit. Et on en profite pour se dire que le prochain ne pourra être que meilleur si on suit les conseils.

 

 

 

Question de point de vue

 

 

Faut être un cas social pour avoir besoin d’une aide de l’ASE

 

 

 

 

Oui, ça m’a fait un drôle d’effet quand la PMI nous a proposé une “aide éducative”.

L’ASE ? Mais c’est pour les parents qui battent leurs enfants et leur imposent des VEO horribles comme celles de se laver les cheveux
(ah ? Comment ça c’est encore trop tôt pour en rire ?).

 

 

En fait,à la base, l’ASE existe surtout pour tenter d’aider des parents en difficulté.
Et donc aussi des parents confrontés à la maladie, au handicap.

Des parents qui ont besoin de trouver une écoute auprès des professionnels.

 

Bon c’est aussi stratégique.

 

On préfère y aller volontairement plutôt que de risquer de nous rappeler à leur bon souvenir si mon épilepsie me fait jeter bébé avec l’eau du bain. Et là, on est plus dans la petite la petite mesure sympa avec la travailleuse familiale à domicile, la négociation etc. Là, on serait dans la guerre des prix façon Vinted à se battre pour gratter 1€ de partout.

 

Mon épilepsie s’est aggravée au cours des derniers mois. Les effets secondaires des médicaments n’aident pas. Les migraines avec aura ont crée des dommages dans le cerveau. Non, les grossesses n’y ont pas fait grand chose, plutôt les mois et les années de retard de soins où les médecins m’ont dit de “faire un travail sur moi-même” que “c’était des crises psychogènes” “que ce n’est pas grave une gène deux heures par jour (ne plus voir, ne plus parler)”. Elle cause un véritable handicap et se mettre les mains sur les oreilles et chanter Wrecking ball à tue-tête ne va rien changer.

 

Parce que mon épilepsie altère forcément le quotidien de nos enfants , nous nous devons de pouvoir trouver des solutions pour limiter son impact sur eux. Nous ne sommes pas tout puissants, nous n’y arriverons pas seuls.

 

Le courage c’est aussi de mettre sa fierté de côté et de demander de l’aide.

 

 

Question de point de vue

 

Mais pourquoi tu remets ta fille dans le porte bébé à 4 mois ?
Au contraire, faut vraiment couper le cordon là !

 

 

En plus, tu as même pas d’excuse, tu n’as pas besoin de te couvrir pour l’allaiter vu qu’elle siffle du biberon.

Et si c’était bénéfique pour un bébé encore assez petit d’être fois contre sa maman ? Maman qui doit quand même s’occuper des grands/de la maison/des révisions/ et qui a bien besoin de ces deux mains.

Et si maman appréciait aussi ses câlins, est-ce que ce serait forcément égoïste, ou juste une manière de créer le lien. Bon, ok c’est aussi un peu vrai le côté égoïste parce que j’aime bien les câlins.

 

Question de point de vue,

sauf pour la maman un chtouille égoïste qui veut des câlins


sauf pour la maman un chtouille égoïste qui veut des câlins 😉 

6 Comments

  1. Les câlins c’est booooooon!!!! Big up de la team “je porte ma fille de 2 ans et demi dans le porte-bébé quand elle est malade ou de super mauvaise humeur, ça a une super mauvaise influence sur elle vu qu’elle porte sa poupée et la caline aussi”!

  2. Je crois qu’il n’y a aucune honte à avoir besoin d’aide ! Surtout avec un bébé, surtout quand il n’y a pas de proches à côté pour donner un coup de main, surtout quand tu es malade. Bref avoir besoin d’aide c’est surtout normal (ici nos parents nous ont beaucoup aidé les premiers mois et j’ai une femme de ménage 2 fois par semaine… et je ne risque pas d’y renoncer !!!)
    Et sinon vivent les câlins et le porte bébé ! Bébinette accompagne sa soeur à l’école tous les matins en porte bébé et je peux te dire que les bisous pleuvent sur le trajet du retour 😉 (et bon courage pour la copie à rendre !)

  3. Je dirai même que le courage c’est SURTOUT de ravaler sa fierté et accepter qu’on aie besoin d’aide , en particulier dans notre société qui crache son venin dès que quelqu’un bénéficie d’une allocation/ une aide …

    Couper le cordon … ça se fait pas avant 30 ans ça non ? 🤪

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *