Non classé

Réflexions sur l’avenir du blog

Je t’arrête tout de suite, non je ne pense pas du tout à arrêter de bloguer. Je sens une pointe de déception au fond de la classe. Mais tant a changé depuis la création de ce blog. Il ne reflète plus vraiment qui nous sommes aujourd’hui. Lorsque j’ai ouvert ce blog j’étais une working mom qui voulait râler allègrement écrire sur ses difficultés à concilier sa vie pro et sa vie perso, et accessoirement clamer qu’on avait bien le droit de tout avoir. Surtout 3 garçons à la maison. Mais aujourd’hui ….

Le côté Working mom qui se balade en talons  5 jours sur 7 dans
le 7e arrondissement (justement) en courant entre 2 métros, on oublie.

 

 

 

 

 

 

L’épilepsie, la dépression, l’épuisement d’un boulot de cadre avec 3 heures de trajets quotidien,
le fait d’avoir du mal à assumer mon statut de femme autiste Asperger, m’ont mené au burn-out.

Ma vision de la vie a changé.
Le TSA et le TDH sont entrés dans la vie de mes enfants

 

 

Pour le moment, la working mom qui vise à péter le plafond de verre est en pause à durée indéterminée. Je privilégie ma vie de famille, ma santé, les deux étant intrinsèquement liées.

Depuis la création de ce blog, j’ai eu l’immense bonheur et honneur d’accueillir Aliénor dans notre famille. Le côté maman de 3 petits garçon est aussi tombé à l’eau – mais pour notre plus grand bonheur.

J’assume également mon statut de femme autiste Asperger, un état d’être si mal connu, qui fait peur, qui change la vie en mieux lorsqu’on l’accepte. Et puis aussi, de maman d’enfants TSA et TDH.  Mes fils sont en cours de diagnostic et il semblerait que Yoann soit également autiste Asperger. Isaac, son frère jumeau, soit également dans le TSA, soit dans le TDH. Samuel est également pas mal dans sa bulle, et la démarche diagnostique commencera en septembre prochain.

 

 

 

 

Bref, ce blog est devenu une publicité trompeuse.
Il faut qu’il reflète plus vraiment notre famille qui a été tellement redéfinie.

 

 

 

 

 

Je ne vais bien sur pas changer de pseudonyme

 

Déjà parce que, logiquement, on me connaît sous ce nom et qu’on risque de ne pas me reconnaître sous un autre pseudonyme. Comme Clark Kent qui arrive à faire genre “Non non non, Superman c’est pas moi, quelle idée saugrenue hahahahaha” juste en mettant une paire de lunettes. Et, la base, moi, je suis toujours la même personne. Ma vie a été chamboulée, mais mon être est toujours le même. J’ai le même passé, la même âme disons. Ces diagnostics ont posé un mot sur ce que j’étais déjà, ils n’ont pas changé mon essence.

Et deuzio, je serai toujours une working mom, je ne compte pas devenir maman au foyer à plein temps. Je respecte les femmes qui font ce choix, parce que clairement, je deviendrais totalement tagadada tsouin tsouin. Et en plus, il y’a même pas d’arrêt maladie, ce qui est ballot lorsqu’on a plusieurs pathologies chroniques et un système immunitaire qui s’est barré sur ma lointaine planète d’origine.
J’ai envie de retourner dans le monde du travail, j’en ai besoin psychologiquement. Sortir des 4 murs de mon appartement, parler à des adultes et pouvoir réaliser une tâche en pouvant y accorder plus de 5 minutes d’attention continue, garder mon indépendance financière aussi (c’est vital pour moi).

 

 

 

 

 

Je vais changer la bannière, la description de ce blog

 

Bon, je vais le laisser majoritairement en vert. Faut pas déconner, c’est la meilleure couleur du monde de l’univers. Mais j’ai envie que la bannière et le petit texte dans la barre là au-dessus reflète plus les thèmes que j’ai envie de développer sur ce blog.

 

 

Et là Marie-Françoise, tu vas me demander
“Bon ok, tu vas changer la garde-robe (dont on se fout un peu).
Mais de quoi tu vas nous causer Francine ?”

 

Tu as compris la blague, parce que c’est la chandeleur aujourd’hui, Francine, la farine … Bref.

 

Je n’ai pas envie que ce blog devienne une espèce de bureau des plaintes où on peut uniquement lire des articles dans le pathos “bouh bouh ouain ouain c’est trop dur d’être Aspie, d’avoir des enfants TSA et TDH“, “C’est trop dur d’être malade, plaignez-moi“. Dans le même temps, j’ai envie de développer ces sujets, de montrer la réalité de la vie de parents d’enfants extraordinaires avec une vue sur le monde inédite, de ma vie de femme Asperger/Épileptique dans un monde de neurotypiques, pour le meilleur et pour le pire.

 

 

 

 

 

Mais est-ce que ça doit devenir le thème du blog ?
Est-ce que notre quotidien n’est pas aussi extraordinaire parce que nous avons
4 enfants d’âge très rapprochés ?
D’enfants avec des allergies alimentaires (je vous parlerai prochainement de Yoann) ?
De comment se reconstruire quand le monde du travail nous a brisé ?
De parler de glam rock des années 80 ?

Ou alors parce que l’auteure de ce blog est d’une telle magnificence qu’elle mérite
bien un blog pour y écrire des odes à ma gloire de manière bi-hebdomadaire ?

Certainement un mix de toute ça
Mais il y a toujours un thème dominant (cf. le texte de bannière)

En ce moment, nous cherchons notre famille, notre quotidien est en train d’être redéfini.
Vers quoi ?

 

 

 

 

Un peu comme ce le sens du coup de jeune que je souhaite donner à cet espace. Je souhaite écrire pour être lue bien sûr (sinon ça ne sert pas à grand chose de tenir un blog, un journal dans un traitement de texte suffit), mais je ne veux pas arrêter d’écrire avec mes tripes.

Je pense me pencher plus en détail sur le nouveau design très prochainement. Si entre temps vous connaissez des gens qui savent réaliser des bannières/logo etc …

 

 

6 Comments

    1. C’est effectivement plus dur que ce que j’avais imaginé. Mais nous sommes dans la pire période, celle où les prises en charge adéquates ne sont pas mises en place. Alors, on se dit que bientôt ça ira mieux !

  1. Je suis tout à fait d’accord concernant le vert. Mon grand-père dit que c’est la couleur des gens de qualité (comprendre qui n’ont pas peur d’être excentrique). Il a écrit en vert à chaque fois qu’il a pu (sauf au bac et à son mariage donc).
    J’adore lire tes articles, je ne trouve ça nulle part. J’ai grandi avec un grand frère TSA (HP ou Asperger on sait pas trop) et on était 4 enfants, peut-être que c’est pour ça que j’aime autant te lire.

  2. De toute façon, à mes yeux, à partir du moment où tu restes fidèle à qui tu es et à ce que tu veux partager… Ton blog gardera son âme.
    Alors, moi, je suis ready pour découvrir toutes ces nouveautés !
    PS / Par contre ce qui me chiffonne grandement c’est que depuis que je suis sur Feedly, on me propose jamais tes articles ! Pourtant j’ai vérifié, je te “follow” bien ! Alors as tu changé quelque chose de particulier à ce niveau là ?
    Belle journée,
    Charlotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

C’est qui donc qui écrit ?

 

Enchantée, je m’appelle WorkingMutti et j’ai 29 ans et 4 enfants en 4 ans.

Je suis une working mom féministe, épileptique, inadaptée socialement, un peu garçon manqué (et souvent à côté de la plaque) d’Isaac et de Yoann, des jumeaux nés en octobre 2015 et de Samuel né en novembre 2017. Aliénor est venue compléter notre famille en 2019.

 

Des enfants très rapprochés. Je vis avec Mr G en région parisienne. Ici vous trouverez tous les sujets qui me donnent envie de l’ouvrir, et je suis très bavarde ! On parle vie de famille bordélique, réflexions et approximations éducatives, participation au déficit de la sécu du fait des pathologies de maman et des enfants, et puis de ma vie de femme aussi.

 

J’apprends chaque jour mon métier de maman. Je construis petit à petit ma méthode d’éducation avec un supplément de câlins et une dose de bienveillance. Je suis une maman work in progress.

Previously on Working Mutti

Pages

La machine à remonter le temps