Au quotidien / Post-Partum

RGO, APLV, ouf les premiers mois sont passés et la diversification est arrivée

Comme tu le sais, l’arrivée d’Aliénor dans ce monde a été … disons compliquée. Avec la diversification, ses maux ce sont atténués très très rapidement. Alors que ça va mieux, j’ai envie de te dire tout ce qui fait que ça va bien.

 

Attention, cet article a été écrit ce matin avec beaucoup de retard de sommeil. Justement dans mon prochain article je vais me plaindre de la fatigue ses conséquences. Parce que faut pas déconner, mon côté français a besoin de s’exprimer des fois (et -400 points pour Gryffondor).

 

 

 

On arrête pas de parler de la magie des premiers instants, des premiers mois avec cette fusion maman-bébé.
Pour beaucoup de mamans c’est vrai
Pour moi, la magie ce serait de les effacer

 

 

 

 

Les premiers moments c’est maman attachée avec le bide ouvert en deux, un bébé vu quelques secondes,
puis seule en salle de réveil pendant 2 heures.

 

En suites opératoires pendant un mois. Certes, je me remets plutôt bien, je prends ma douche quelques heures après l’opération. Mais le passage debout-assis-couché reste compliqué pendant plusieurs semaines. On entend parler partout de la puissance de la femme qui peut intrinsèquement accoucher par elle même. L’absence de besoin de médicalisation d’un processus naturel. Culpabilité.

On change bébé très souvent, et comme je suis épileptique, c’est toujours avec de grosses gouttes de sueur que je le fais. Je dois tenir ma fille très fermement car elle ne tient pas encore sa tête. Mes séquelles neurologiques font que mes mains déconnent. Angoisse là aussi.

 

 

 

 

Les premiers mois pour nous c’est aussi assister presque impuissance à la souffrance de mon bébé.

Merci le RGO. En plus avec Aliénor, on a eu le stress de la perte de poids qui ne s’arrêtait pas, de la valse des laits à trouver pour soulager son APLV. Spoiler: il nous faut un lait aux acides aminés, celui prescrit pour les bébés qui ne tolèrent pas les hydrolysats (acceptés par 90% des bébés APLV).

 

 

 

Pour Aliénor, la cicatrice de césarienne ouverte, infectée etc etc.

 

Mr G me souffle toutefois dans l’oreille que toutefois qu’à cette période, bébé sent bon et qu’il adorait le sniffer.

 

 

 

 

 

 

Je sais pourquoi je déteste cette période du nouveau-né. Et encore, avec Samuel et Aliénor, c’était peanuts comparée aux premiers mois avec des jumeaux.

 

 

Et puis le 4e trimestre prend fin.
Bébé a 3 mois

 

 

 

Maintenant, j’ai un bébé sourire qui rit aux éclats au lieu de pleurer de douleur

 

J’ai un bébé qui dort paisiblement (et sur le dos s’il vous plaît, c’est une énorme performance pour un bébé RGO). Bon elle nous réveille encore la nuit pour un micro-biberon de réconfort, mais c’est un biberon heureux car elle se rendort tout de suite dans nos bras.

Ma fille sourit et trépigne d’impatience lorsqu’elle voit le petit pot arriver. Elle reprend du plaisir à partager des moments de repas avec nous.

 

 

J’avoue que le lien se tisse aussi plus facilement

 

On entre en communication par les sourires, les rires. J’ai enfin réussi à différencier ses pleurs et donc je peux mieux répondre à ses besoins.

 

 

 

De magnifiques relations avec ses frères se sont aussi installées

 

Isaac est un grand frère hyper attentionné qui veut faire des bisous à Aliénor et lui chante des berceuses le soir pour l’aide à s’endormir.

Samuel se met à genoux à côté d’elle sur le tapis d’éveil pour faire bouger les jouets qui sont accrochés et la divertir.
Il trempe son doigt dans le petit pot, fait “aaahhh” la bouche grande ouverte, et lui fourre avec plus ou moins de délicatesse son doigt plein de fruits ou de légumes en guise de petite cuillère.
Il lui fait des grimaces qui le font rire autant qu’elle lorsqu’elle y répond (très souvent) par un sourire

 

 

 

C’est ce que j’avais toujours imaginé en rêvant à ma famille nombreuse. En plus, j’ai rempli mon objectif, avoir mes enfants avant 30 ans (objectif personnel, chacun a des enfants à l’âge qu’il souhaite. Pas ma vie, pas à moi de juger).

 

 

Bref, les beaux souvenirs commencent maintenant

On peut enfin profiter, c’est notre renaissance
On comprend enfin cette béatitude des nouveaux parents

Bref, c’est le pied
La fatigue c’est rien comparé à ce que nous avons vécu avant

 

Aliénor est définitivement la dernière addition à notre famille Mr G ayant eu une vasectomie. Je dis au revoir et à jamais à cette période du post-partum.

 

6 Comments

  1. C’est chouette que vous soyez maintenant dans une phase plus sereine et heureuse avec Aliénor et les garçons. Les premiers mois ne sont pas toujours simples. Pour nous, avec la petite, ils ont été synonymes d’angoisse car nous prenions au fur et à mesure conscience qu’elle avait quelque chose.
    Alles Gute!

  2. J’aurais pu écrire peu ou prou la même chose! Bon, le post partum direct, ici c’était une promenade de santé par rapport à toi. Mais je dis au revoir sans une once de nostalgie au 4è trimestre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *