On teste

Test de la Poussette Compass de CAM

En heureux jeunes parents de jumeaux, nous avions opté pour une poussette Evolu Twin de Red Castle. Rien à redire, c’est THE poussette que je conseille à tous les parents de jumeaux. Elle a repris du service pour Samuel car le gros avantage de l’Evolu Twin est de se convertir en poussette simple. Elle était toujours très pratique lorsque notre petit dernier était encore dans un cosy. Mais maintenant qu’il se tient bien assis et est passé dans une assisse “classique”, démonter le siège de la poussette et le remonter à chaque fois qu’on prend la voiture .. Ben on s’en passe. De même, le cadre prend pas mal de place dans le coffre (normal car à la base c’est une poussette double). Nous avons donc décidé de nous lancer dans l’achat d’une poussette canne compacte. Et c’est sur la poussette Compass de CAM que c’est porté notre choix.

Comme d’habitude, nous avons acheté cette poussette avec nos propres deniers. Ce billet n’est aucunement sponsorisé.

J’aimerais te dire que le choix de cette poussette est le fruit d’une longue réflexion. En fait non pas vraiment. C’est pas un achat impulsif non plus hein. On avait VRAIMENT besoin d’une nouvelle poussette. Mon dos surtout. Et aussi le fait qu’on allait emménager au 2e étage sans ascenseur et porter une poussette lourde avec le cadre  d’un côté, le siège de l’autre et le bébé sous le bras n’était pas l’idée du siècle.

J’avais eu de très bons échos sur la poussette City Link de Red Castle. Nous étions donc partis pour acheter cette dernière.

Mais lorsque nous sommes arrivés en magasin, point de poussette de la marque Red Castle.

Pour une fois les grands étaient gardés par papi et mamie, nous avions juste Samuel avec nous. Et la flemme de revenir une autre fois dans un autre magasin pour une poussette Red Castle que nous n’avons jamais testé et donc qui pourrait ne pas nous plaire. J’aime cette marque, j’ai déjà acheté pas mal de produits de chez eux qui me plaisent, mais je ne donne jamais de blanc-seing. Je ne crois que ce que ce qui rentre dans mon coffre et me donne une satisfaction immédiate et inconditionnelle. Et je suis particulièrement volage dans mon union avec les marques. C’est pas tromper, c’est comparer.

 

Nous avons fait notre sélection parmi une des poussettes présentes en magasin.
Et nous avons donc choisi la poussette Compass de CAM
(lien vers la fiche de la poussette sur le site de la marque par ici).

J’avoue je ne connaissais pas du tout cette marque. Mais ce n’est pas du tout un problème pour moi. L’important c’est le produit.

 

Ce qui nous a fait choisir cette poussette plutôt qu’une autre

Pour nous le plus important reste le caractère compact de la poussette une fois pliée.

Après fait plier une bonne moitié des poussettes compactes en expo à la pauvre stagiaire, la Compass arrivait dans le top 3. Elle ne prend pas beaucoup de place et ne s’étale pas en longueur.

 

Gros avantage: pour la transporter lorsqu’elle est pliée, elle est munie d’une anse qui permet de la faire rouler comme une valise. Hyper pratique quand on a bébé dans un bras et 2 étages à descendre de l’autre.

Voici ses dimensions (infos issues du site de CAM, je n’ai pas pris les mesures moi-même):

Ouvert: L 48,5 – P 81,5 – H 104 cm
Plié: L 48,5 – P 25 – H 57 cm
Kg 6,9

 

 

Nous voulions également une poussette qui soit facile à plier et à déplier, et ce d’un seul geste.

De toutes les poussettes que nous avons testées en magasin, la Compass remporte la palme.

Pour la replier, il suffit de faire glisser un bouton sur le guidon et d’enfoncer un autre bouton juste en dessus. Et la poussette se plie rien qu’avec le mouvement d’un bras. Un petit crochet en plastique permet de bien tout faire rester en place. Il est facile à mettre et facile à retirer.

 

 

Pour la déplier il suffit d’enlever le dit crochet et de lancer la poussette devant soi d’un geste assuré. Pense à la nana qui s’affiche sur instagramm qui s’affiche avec son ventre plat et ses nichons de bombasse 2 mois après sa 3e grossesse.  Et paf ça fait des chocapics.

 

Côté confort de bébé

L’inclinaison de la poussette est bien pratique pour que bébé puisse faire des siestes. Samuel y dort sans problème. Le repose jambe grand et inclinable est aussi très appréciable pour les jambes de bébé.

Elle est également assez large pour que bébé ne se sente pas engoncé. Et Samuel est un gros gabarit: presque 80 cm pour 10 kg à 9 mois et demi.

 

 

La cannopy est vraiment très grande ce qui permet de vraiment faire de l’ombre à bébé. Et c’était loin d’être le cas chez ses concurrentes. Il y’a également une fermeture éclair qui permet d’ouvrir un peu la cannopy (avec un filet en dessous) pour donner de l’air à bébé.

 

 

Bébé peut également se tenir à une barre de sécurité (on me dit dans le micro googlesque que ça s’appelle un garde-corps) ce qui est sympa pour que bébé découvre le monde, surtout quand il se tient assis. Et elle est amovible, mais pas besoin de l’enlever pour plier la poussette correctement.

 

Les côtés plus bof

Le poids de la bécane était aussi pour nous un critère important. Pas de soucis de ce côté là, la Compass fait le job. Elle pèse 6.9 kg. Mais il ne m’a pas semblé qu’il y ait une différence flagrante de poids avec ses concurrentes.

 

Mon premier vrai petit bémol concerne le frein de la poussette.

Je le trouve très dur à mettre et à défaire. A la fin tu finis par te pencher et y mettre un bon coup de coude. Pas pratique du coup …

 

Mais le gros truc à pousser un chauve à s’arracher les cheveux c’est le réglage de l’assise

Oui je sais c’est la même photo qu’en haut mais c’est pour éviter que tu remontes au début de l’article pour que tu voies de quoi je parle. 

L’inclinaison de l’assise se règle via un système de sangles et de harnais , quand on y arrive ! C’est la sangle noire que tu vois ici qui traverse la longueur de la poussette. C’est aussi pour ça que tu ne verras pas dans cet article de photo de l’assise en position allongée. Parce qu’on a toujours pas trouvé comment faire …

Un système plus simple ou alors un petit schéma explicatif sur la poussette n’auraient pas été de trop.

 

Autre gros point noir: le système d’attache de bébé

A première vue il est très simple. On clipse le côté droit, puis le côté gauche et roulez jeunesse ! Pas besoin de tenir les deux côtés ensemble pour fermer le tout ce qui est le genre de truc à te faire maudire la descendance du concepteur jusqu’à la septième génération. Idem pour l’ouverture, il suffit d’appuyer sur un bouton qui n’est pas minuscule.

Mais le souci c’est que les parties composant les clips de droite et de gauche se défont tout le temps et après tu dois t’amuser à refaire le puzzle à 1000 pièces. De préférence quand tu dois sortir de ta voiture pour aller au supermarché sous une averse. Surtout que le sens des pièces n’est pas évident. Tu vois sur les pièces du haut ? Ces deux petites pièces juste en dessous des protections des sangles ? Eh bien il y’a un côté arrondi et un côté droit. Devine qui a passé 10 minutes à trouver le pourquoi ça fermait pas ? Qui a pensé à renvoyer la poussette au SAV ?

 

Côté utilisation

La pauvre poussette doit nous suivre sur tous les terrains: en ville, sur des petits chemins bien cradouilles, sur l’herbe etc. C’est bien une poussette tout chemin. Elle tient ses promesses partout. Elle tient la route sur les graviers sans que Samuel ait l’impression de se retrouver dans le shaker d’un barman sous ectazy. Et tout ça sans se détériorer !

Elle se dirige plutôt facilement, mais je ne suis peut être pas objective car la poussette que j’ai vraiment pratiquée est une poussette double.

En résumé:
même si parfois en utilisation quotidienne elle peut parfois faire sortir de vilains mots de nos jolies bouches,
nous ne regrettons pas du tout notre achat.

Cette poussette est vraiment compacte, se plie et se déplie d’un seul geste, le tout sans sacrifier le confort de bébé.
Big up à la possibilité de la transporter comme une valise à roulettes.
Elle est tout terrain et son prix est similaire à ses concurrentes.

 

Parce que ce n’est que mon avis et que je n’ai pas (encore) acquis un savoir universel, je te mets le lien du site Conso Baby (la bible) avec des avis d’utilisateurs de cette poussette: c’est ici. Apparemment je ne suis pas la seule qui en soit satisfaite.

 

4 Comments

  1. Rhoo c’est la période changement de poussette dit donc ! Je ne connaissais pas le modèle que tu présente. Nous avons opté pour une Joie pact lite ( c’est un peu le même style ) dont on est plutôt satisfait. Par contre j’ai été encore pire que toi avec la vendeuse. Après avoir fait mon choix et lui avoir fait plier et déplier au moins 10 poussettes je suis partie. Et j’ai trouvé la même sur le bon coin qui n’avait servi que pour un voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *